Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le PCF, un mini-parti miné par ses fractures internes, selon le Monde

Publié par vierzonitude sur 15 Janvier 2017, 13:59pm

« André Chassaigne a raison de pousser un coup de gueule, a réagi mardi le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Face à des députés communistes sortants qui appellent à voter Jean-Luc Mélenchon, on ne voit pas pourquoi il y aurait un candidat de la France insoumise. Ou alors, il faut accepter tous ensemble de se tirer une balle dans le pied ! »

Le Monde confirme que "Le Conseil national du Parti communiste a investi, samedi 14 janvier, ses 253 premiers candidats aux législatives, en pleine polémique avec le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, la France Insoumise, qui prévoit de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions. La liste des 253 candidats, qui comprend une grosse vingtaine de personnes non encartées au parti, « a été adoptée à 91 % par le Conseil national », le « parlement » du PCF, a précisé le Parti communiste dans un communiqué."

Cette première salve d’investitures, qui sera suivie par d’autres, intervient alors que les militants du parti ont décidé fin novembre 2016 de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Or, précise Le Monde, "Des dents commencent néanmoins à grincer sur la question des législatives entre les deux organisations, celle de M. Mélenchon souhaitant un « label » France insoumise commun et la signature d’une « charte » qui prévoit notamment l’obligation de la discipline de vote à l’intérieur du futur groupe parlementaire.

De telles conditions ont déjà été repoussées par la direction nationale du PCF. Mardi, le chef de file des députés Front de gauche, André Chassaigne, a protesté contre la présence d’un candidat FI contre lui dans sa circonscription. « André Chassaigne a raison de pousser un coup de gueule, a réagi mardi le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent. Face à des députés communistes sortants qui appellent à voter Jean-Luc Mélenchon, on ne voit pas pourquoi il y aurait un candidat de la France insoumise. Ou alors, il faut accepter tous ensemble de se tirer une balle dans le pied ! »

Dans un autre article intitulé "Le siècle brisé du PCF", le chroniqueur Michel Noblecourt, explique qu' 'En décembre 2020, le Parti communiste aura 100 ans. L’anniversaire risque d’être cruel. Avec son ralliement à Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle, qui ressemble à une reddition sans conditions, le PCF confirme sa marginalisation. Première force politique à la Libération – 28,26 % des voix aux législatives de 1946 –, il est devenu un mini-parti miné par ses fractures internes. Pierre Laurent, son secrétaire national, compare le Parti socialiste à un « bateau ivre » mais il est à la tête d’un radeau à la dérive.'

Commenter cet article

Vincent 15/01/2017 15:24

A Vierzon, il est certain que le député communiste sortant ne sera pas réélu. Si Mélanchon retire son candidat, il laisse alors la victoire à la droite, voire à l'extrême droite.
Mélanchon représente le bon compromis pour la gauche vierzonnaise. Il est un ancien socialiste et s'est maintenant rapproché du PC. La candidate socialiste ne sera pas élue non plus après son désistement de 2012. Les électeurs qui envisagent de voter PS ou PC vont le faire pour rien s'ils votent Sansoulier ou Sansu. Nous serons au mois de juin et il fera peut-être beau. Autant qu'ils partent se promener en famille, se baigner ou pique-niquer. S'ils veulent voter pour la gauche, la seule solution qui leur reste est le camp Mélanchon, le seul qui a une petite chance à Vierzon. Toute autre solution est déjà condamnée.

Jag 15/01/2017 21:24

Attention aux articles du Figaro !
C'est un journal d'opinion, l'Humanité de la droite, ils sont tellement menteurs qu'on peu pas croire l'inverse de ce qu'ils écrivent.

Benoit 15/01/2017 19:30

Pour illustrer votre commentaire, voici le titre et le sous-titre d'un article paru ce soir dans Le Figaro sur le web et qui tombe fort à propos:

"Les militants désertent par milliers le Parti socialiste.

Opposés au CICE, à la loi travail ou à la déchéance de nationalité, ils rallient ceux qui les font rêver, d'Emmanuel Macron à Marine Le Pen, en passant par Jean-Luc Mélenchon."

A force d’être complices l’un de l’autre, PS – PC, même destin !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents