Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Pour le maire de Vierzon, le service public, c'est mieux chez les autres

Publié par vierzonitude sur 6 Janvier 2017, 13:00pm

Pour le maire de Vierzon, le service public, c'est mieux chez les autres

A Vierzon, le service public est à  géométrie variable, selon qu'il est abordé par le député ou le maire. Le seul problème, c'est que député et maire sont une seule et même personne ! L'exemple le plus flagrant se situe dans la presse locale. D'un côté, le député-maire nous fait un plaidoyer larmoyant de son attachement à Vierzon et de l'importance à quitter son poste de maire pour défendre la ville en tant que député. De l'autre, la CGT considère que le maire est un fossoyeur du service public municipal.

A l'entendre, il n'y a pas mieux que lui, en habits brillants de parlementaire, pour défendre... le service public. C'est beau comme une ville la nuit cette citation. A ceci près que le député-maire aime le service public mais lorsqu'il est financé par les autres, et non pas par les finances de sa commune. Là, ça commence à peser lourd, la défense du service public, surtout lorsqu'on consacre des sommes folles à financer des entreprises privées, comme la création d'un bowling par exemple... Ou l'achat d'une église. 

Du coup, défendre l'hôpital et la Poste, c'est pratique, la mairie ne finance pas ces services publics-là. Le contribuable oui mais pas les finances municipales. Mais quand il s'agit des serres ou du refuge, là, ça grince. Alors, heureusement qu'il y a à Vierzon, les Socialistes pour défendre le service public du refuge municipal par exemple et heureusement qu'il y a la CGT pour défendre le service public des serres municipales. Parce que, d'un point de vue de l'encore maire communiste de Vierzon, ce serait vite réglé, ces histoires : on ferme tout et au revoir.

Sous la plume cégétiste, le maire de Vierzon ressemble à un Filloniste pur et dur qui veut sucrer des centaines de milliers d'emplois dans la fonction publique pour une prétendue économie. C'est la poêle qui donne une leçon au chaudron, car combien de fois n'a-t-on pas entendu notre bon maire fustiger ces dévoreurs de service public qui osaient prétendre qu'ils devaient être rentables ! Ce qu'il fait puisque la CGT rapporte que le maire leur a expliqué qu'un plant coûte 9 euros sorti des serres municipales et 0,70 euro à l'achat.

Un comité d'accueil a un peu gâché la fête d'adieu du maire à son peuple, jeudi soir, car la CGT l'attendait à l'entrée de la salle Madeleine-Sologne avec des tracts bien sentis. Il a beau dire qu'il n'y aura pas de licenciements, que les postes seront redistribués ailleurs, n'empêche qu'il ne remplace pas les départs en retraite, une manie qu'il reprochait à la droite par exemple... A force de voter avec elle une motion de censure du gouvernement socialiste, on en prend les mauvaises habitudes. Alors, faut-il que le député ne soit plus maire pour qu'il défende TOUS les services publics, y compris municipaux ? Car en n'étant plus maire de Vierzon, il n'aura pas la charge de les financer. C'est facile, en fait, de faire de la politique. Il s'agit de savoir se contredire avec panache tout en continuant à se donner raison.

Commenter cet article

Loïc 07/01/2017 09:48

Ne touchez pas à nos fleurs municipales, c’est la seule beauté qui reste à Vierzon ! Ne touchez pas à nos jardiniers ! Ne touchez pas à nos techniciens paysagistes ! Eux, au moins, ils travaillent pour améliorer Vierzon, ce qui n’est pas votre cas et ce qui les rend 1000 fois plus utiles que vous.
Allez, les cégétistes ! Donnez tout le meilleur de vous-mêmes pour les défendre. Ils sont une juste cause. Le bourgeois communiste aux méthodes capitalistes ne doit pas s’imposer dans le détricotage du service public vierzonnais. Les serres municipales n’ont pas à payer cette gabegie de dotation locale offerte gracieusement au bowling privé. Maintenant, pour éponger cela, ce sont les travailleurs vierzonnais qui trinquent !

fifi 07/01/2017 09:13

Il reste d'être pris part Fillon comme premier ministre. Comme il s'y connaît dans la suppression de fonctionnaires

jung mireille 07/01/2017 08:39

et oui pas de licenciement mais 5 chauffeurs en moins 2 partis a la ctb de bourges 1 a la retraite 1 partis de lui meme et la navette gratuite supprimé et sa continue un chauffeur fait moitié chauffeur et controleur mais tout vas bien et je ne parle pas du reseau

Aimé 06/01/2017 15:05

Parmi les électeurs de Sansu, quels sont ceux qui gagnent 14.000 + 3.000 = 17.000 € par mois ? A mon avis, aucun. Alors, il faudrait peut-être arrêter cette stupidité de traîner soi-même une vie de galère en offrant à ce Monsieur une vie vie agréable et aisée de bourgeois ! Le communisme actuel vierzonnais n'est plus le communisme d'origine. Il a été complètement dévoyé par certains pour en faire leur commerce et devenir de véritables Pachas. Les vrais communistes doivent se retourner de colère dans leurs tombes.

Jérémy 07/01/2017 10:44

Ils n’ont donc pas compris que leur Sansu n’y croit même pas à leur communisme. Il a juste trouvé le bon filon électoral pour se faire élire et mener une vie bourgeoise sans problèmes de fins de mois et sans trop se fouler.
Avez-vous déjà vu de vrais communistes avec une inclinaison dans la manipulation des gens ? Non ! Un vrai communiste était honnête, sincère, loyal à ses idées, incorruptible jusqu’au bout des ongles. Ce qui le rendait respectable.
Sansu est manipulateur comme un bourgeois parce qu’il est un vrai bourgeois. Comme eux, il utilise à son seul profit la crédulité de certains. C’est Monsieur Pile, je suis communiste et Monsieur Face, je suis bourgeois libéral adepte du profit financier. C’est Monsieur Double Face, en somme. Et pour les Vierzonnais, cela se traduit en double farce

Clairement 06/01/2017 19:09

IL y les électeurs communistes et la nomenklatura , en vierzonnais la traduction est "jaguar et gros cigare"

Jean-Christophe 06/01/2017 14:55

Tout ce que les Français ne veulent plus en 2017:
- Les Français ne veulent plus d'Hollande,
- Les Français ne veulent plus de Sarkozy,
- Les Français ne veulent plus de Juppé,
- Les Franco-Vierzonnais ne veulent plus de Sansu....D'ici à ce que certains cherchent à le refourguer sur le "Bon Coin" !

Lol 07/01/2017 18:31

Jean- Luc n'en voudra même pas!!,comme il dit souvent, ne Mélenchon pas les torchons et les serviettes, cela pourrait faire tâche !!, il faut le comprendre quand même, pour son inquiétude !!.

Jean-Christophe 06/01/2017 19:09

Lol, vous avez raison. Je ne peux être que d'accord avec votre remarque pertinente. Mais à qui va-t-on le refiler ? A Méluch, peut-être ? Il va bien lui trouver un petit coin sous les combles.

Lol 06/01/2017 18:26

Si certains veulent le fourguer celui-ci, sur le bon coin, cela viendrait à faire de l'escroquerie en bandes organisées!! et je plains la victime pour se faire rembourser, car il coûte cher à entretenir avec ses goûts à la " Bobo" parlementaire!!.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents