Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Pourquoi si la délinquance baisse dans le Cher, ressent-on l'inverse à Vierzon ?

Publié par vierzonitude sur 21 Janvier 2017, 13:46pm

Pourquoi si la délinquance baisse dans le Cher, ressent-on l'inverse à Vierzon ?

On ne va pas refaire le débat du verre à moitié vide et du verre à moitié plein. Ni le débat sur l'insécurité réelle et le sentiment d'insécurité. La presse locale publie les chiffres de la délinquance 2016 dans le département du Cher. D'ordre général, les violences et les cambriolages ont diminué dans le département. Mais en s'enfonçant dans l'article, une autre réalité domine. Car, si dans le Cher, les cambriolages sont en baisse, que ce soit en zone police ou en zone gendarmerie, Vierzon fait exception. Une réalité palpable par les chiffres et non, comme certains sont en train de se le dire, une élucubration de Vierzonitude.

"L'exemple de Vierzon est le plus frappant", lit-on. Les cambriolages des lieux d'habitation sont passés de 129 en 2015 à 166 en 2016 (+ 28,6%)." L'explication est aussi une singulière réalité : "Mais nous avons connu un début d'année catastrophique.../ Après des interpellations durant l'été, le second semestre a enregistré une forte baisse des cambriolages". Pas assez pour placer Vierzon dans la corbeille des baisses de cambriolages sur une année. 

Autre réalité que certains auront du mal à admettre, même si les chiffres sont intangibles, les violences diminuent fortement à Bourges (750 contre 850) mais augmentent légèrement à Vierzon (362 contre 350). Là, pas d'explication rationnelle. Ces violences font partie de ce que les statistiques nomment "atteintes volontaires à l'intégrité physique des personnes". Il est vrai que la fin d'année a été rude : agression de personnes âgées rue Joffre, agression d'une jeune femme au couteau rue Victor-Hugo, séquestration d'une personne à son domicile, agression violente le week-end dernier d'un homme rue Gambon... 

Si l'insécurité est réelle, si comme dans l'ensemble du département, elle ne baisse pas à Vierzon (cambriolages et violences), reste aussi ce sentiment d'insécurité que ne calme pas une batterie de caméras installée dans la ville et une autre batterie attendue rue Joffre, place du Marché au blé et à la sortie des lycées Henri-Brisson et Edouard-Vaillant. On attend la version des oui-ouistes, de ceux qui refusent de voir la réalité vierzonnaise et qui nous sortiront nous n'en doutons pas, une théorie bien fumeuse.

Attention : si quelqu'un lit dans cet article que Vierzonitude met la hausse de la délinquance sur le dos de la mairie, qu'il aille tout de suite consulter un ophtalmologiste. On préfère prévenir que guérir. Si certains nient la réalité, ils s'en inventent facilement une autre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents