Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


A la Poste de Vierzon-Ville, les fentes des boîtes à lettres sont condamnées

Publié par vierzonitude sur 4 Février 2017, 11:18am

A la Poste de Vierzon-Ville, les fentes des boîtes à lettres sont condamnées

Un comble : on ne peut plus déposer son courrier dans les boîtes à lettres de la Poste de Vierzon-Ville; Comme le dit la vénérable maison à l'oiseau bleu, "les fentes extérieures de la rue du 11 novembre prévues pour le dépôts du courrier sont désormais condamnées", à cause du plan vigipirate et des risques d'attentats. il faut dire que les fentes des boîtes à lettres pourraient laisser passer une vache et un colis piégé dans la Poste pourrait être alors introduit. Donc les boîtes sont fermées, le public est prié de mettre son courrier dans les boîtes sises sur le parking des impôts jusqu'à 16h45, heure limite de dépôt. On espère juste que la Poste aura la présence d'esprit de rétrécir les fameuses fentes pour ne laisser passer que du courrier... Alors, croisons les doigts.

A la Poste de Vierzon-Ville, les fentes des boîtes à lettres sont condamnées
A la Poste de Vierzon-Ville, les fentes des boîtes à lettres sont condamnées

Commenter cet article

Les Amis de Jacques 05/02/2017 11:03

Si on agrandit la photo, il semble que la fixation des plaques s’effectue par rivets « pop », c’est-à-dire de la même manière dont sont fixées nos plaques d’immatriculation. Avec un tournevis et une paire de tenailles, les cisailler pour enlever les plaques n’est qu’un jeu d’enfant. Cette protection n’est donc qu’un leurre sans efficacité au regard de gens malveillants. A Vierzon, ancienne ville aux multiples entreprises de la mécanique, il doit bien rester des professionnels capables de faire du sérieux !

Les Amis de Jacques 04/02/2017 20:30

Précision : la condamnation de ces fentes est un test technique destiné à observer l’efficacité des volets à obturer les fentes des urnes législatives à chaque présentation d’un bulletin en faveur du député sortant. Le constructeur précise que le matériau choisi n’est pas le plus résistant à la fatigue en raison du faible nombre d’obturations qu’ils auront à effectuer.
Donc, effectivement, ce système condamnera la politique, ou plutôt l’absence réelle de politique et la carence en rédactions et en propositions de lois au cours de la législature qui se termine, ce qui revient à condamner le manque de travail sérieux, travail se limitant à lever le doigt en permanence pour s’écrier : « Je m’oppose », « Je m’oppose », ------------------

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents