Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La réalité vierzonnaise, selon que l'on est simple citoyen ou selon que l'on n'est pas simple citoyen...

Publié par vierzonitude sur 4 Février 2017, 13:25pm

Les Vierzonnais sont-ils trop sensibles au point de ne pas pouvoir supporter la réalité de leur ville ? Le reportage paru dans le Figaro du vendredi 3 février, à propos de l'insécurité vierzonnaise, permet de jauger à quel point, les responsables de cette ville ont à coeur de parler d'une façon à ses électeurs et d'une autre aux responsables de la justice dans ce pays.

Le Figaro s'est en effet procuré le courrier que le maire de la ville a envoyé au Procureur de la République du Cher.  le moins que l'on puisse écrire, est que la situation peinte dans  ce courrier se rapproche de très près de celle décrite par les Vierzonnais. En  quelques mots, le maire, également député, décrit une situation plutôt alarmiste. Or, le plus étrange, c'est qu'une fois la parole rendue publique, devant les journalistes du Figaro, le langage n'est plus du tout le même.

On sent une posture nettement politique destinée à faire de Vierzon, une oie Blanche, et leurs élus des saints. Surtout, ne pas dire au grand jour ce que l'on pense et l'on écrit dans un courrier au Procureur. Pourquoi ? C'est simple ? Il ne faut surtout pas qu'il soit dit, surtout dans un journal national, qui plus est de droite, que Vierzon n'est pas sûre, qu'il y a de la délinquance comme dans d'autres villes et que personne n'y peut rien ! Les mots sont choisis : pour foutoir, on parle de "sarabande". Pour minimiser les faits, on invoque les assises en oubliant de dire qu'entre temps, il existe le tribunal correctionnel ! Sans compter que des insultes sexistes balancées aux filles, ce n'est pas bien grave, surtout par des garçons. Et que tant que les gens se tirent dessus, les Vierzonnais ne risquent rien !

Mais cette situation, est après tout la faute des habitants eux-mêmes, dont l'esprit trop étroit, ne s'est jamais ouvert à la différence. Et vous savez quoi, ce n'est même pas une surprise lorsque le maire ramène le débat de l'insécurité ou de la sécurité, au choix, sur le terrain de la politique. En clair, quand on fait régner le calme sans sa ville, on est soit un shérif, soit un maire de droite. Mais la gauche, elle, ne touche pas du tout à la sécurité. C'est comme ça qu'on a retrouvé Le Pen au second tour des élections présidentielles et que le Front national grimpe dangereusement, y compris et surtout à Vierzon.

En fait, il faut que le sous-préfet de Vierzon, fraîchement nommé, casse les codes et n'hésite pas à brosser un tableau de la ville, peu idyllique. En clair, il y a de la délinquance mais ça pourrait être pire. Et pourquoi ? Parce qu'un population pauvre, mélangée et plus âgée que la moyenne, c'est comme un explosif, voyez-vous. Mais on ne s'en sort pas si mal quand même.  Formidable non ? Comme quoi, Vierzonitude n'est pas inutile dans une cité où les élus ont deux discours et où les responsables de l'Etat caricaturent. Finalement, il suffit juste de dresser un portrait de la réalité. Vierzonitude n'a pas besoin de se faire réélire, c'est l'avantage de ce blog. Peindre la réalité suffit. Pour le reste, on dresse encore le chapiteau du cirque pour amuser les Vierzonnais...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Athos 05/02/2017 10:33

Je pense que la "parole rendue publique" du Maire qui décrit une situation moins alarmiste que la réalité l'est par souci de responsabilité, pour éviter une trop mauvaise publicité pour Vierzon.

Un petit maquillage est mieux qu'un dénigrement qui ne change rien à la situation et fait fuir les investisseurs

C'est pour cela aussi que les acteurs économiques disent que c'est pareil ailleurs

Les Amis de Jacques 04/02/2017 17:09

A lire sur le site de LCI :

« Sur le site Change.org, une pétition lancée le 27 janvier exhorte Pénélope Fillon à rembourser les 831.440 euros brut qu’elle aurait indûment gagnés. Près de 400.000 personnes l’ont déjà signée. »

Pour l’instant, il faut considérer que l’affaire est du ressort de la justice et que cette dame a droit à la présomption d’innocence.

Mais ce qui est intéressant, c’est ce qui suit, d’ailleurs souvent réclamé à juste titre par Vierzonitude :
Le lanceur de la pétition en a lancé une autre intitulée "Pour que les bons comptes fassent les bons élus". Son but ? Imposer aux élus une transparence totale sur la façon dont "ils utilisent l'argent de nos impôts dans l'exercice de leur mandat".
Les Vierzonnais devraient se précipiter en masse pour signer celle-ci ! Ce ne serait pas du luxe, mais un devoir de citoyen aussi important que le vote pour les législatives.

Les Amis de Jacques 04/02/2017 16:48

Le Prix du menteur en politique est un prix récompensant les pires mensonges des personnalités politiques françaises, créé par le politologue Thomas Guénolé le 19 janvier 2015.
Nous, Amis de Jacques et citoyens et électeurs du vierzonnais, proposons Nicolas Sansu au Prix spécial du jury pour l’ensemble de son œuvre, en étant certain que cette proposition obtiendra l’unanimité du jury composé principalement de journalistes politiques spécialisés en fact-checking (vérification par les faits), de droite comme de gauche, issus des rédactions des quotidiens, sites d'actualité et radios françaises.

Jag 04/02/2017 15:24

Bien évidement Vierzonitude est indispensable pour donner aux vierzonnais un autre son de cloche que les cloches fêlées de M Sansu !
Mais comment faire pour ouvrir les yeux au milliers de membres de la secte Sansu qui votent communiste depuis des générations sans savoir pourquoi ou sans connaître la réalité...La lecture de ce blog devrait leur être prescrite pour éviter l'embolie cérébrale !

Archives

Articles récents