Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Les usagers de la ligne Vierzon-Bourges-Paris en colère écrivent aux élus

Publié par vierzonitude sur 10 Avril 2017, 10:37am

Les usagers de la ligne Vierzon-Bourges-Paris en colère écrivent aux élus

Les abonnés de la ligne Bourges-Vierzon-Paris ne lâchent rien. Après avoir lancé une pétition, ils ont écrit aux maires et maires adjoints de Vierzon à propos des horaires des trains de la ligne Paris-Vierzon. Voici leur courrier :


"En effet, usagers et abonnés SNCF, résidant à BOURGES, VIERZON et les communes alentours,  travaillons à PARIS et région Parisienne. Nous nous rendons ainsi quotidiennement sur nos lieux de travail par l’intermédiaire du train en gare de VIERZON.


Nous prenons principalement les trains du matin en gare de Vierzon à :


06h51 arrivée Paris 08h19 (train n°3600)
07h42 arrivée Paris 09h07 (train n°3604)


Et rentrons par les trains au départ de PARIS en gare d’Austerlitz : 


17h52 arrivée Vierzon 19h19 (train n°3669)
18h41 arrivée Vierzon 20h08 (train n°3667)


C’est avec surprise et mécontentement que nous venons de découvrir, via le site de réservation de la SNCF, que les trains de :


07h42 et 18h41 ne marqueront plus l’arrêt en gare de Vierzon. 
17h52 ayant été avancé à 17h41.

Par ailleurs, le train de 05h43 (départ Vierzon) a été également supprimé il y a quelques mois.


Les abonnés travaillant le samedi sont impactés également par des suppressions de train au départ de PARIS (18H11 et 18H41).


Ces suppressions, parallèles à la modification du 17h52 (départ de Paris), vont entrainer des désagréments importants sur notre vie privée et professionnelle, puisqu’à partir du 1er juillet 2017 aucun train ne desservira la gare de Vierzon entre 17h41 (arrivée 19h09) et 19h41 (arrivée 21h09) au départ de Paris gare d’Austerlitz et de façon directe (sans changement à Orléans qui entraine des trajets Paris Vierzon bien trop longs au quotidien).

Bien évidement aucune information de la part de la SNCF n’a été communiquée aux abonnés de la ligne BOURGES VIERZON PARIS afin que nous puissions prendre en compte ces modifications sur nos organisations privées et professionnelles et en avertir nos employeurs. Cette situation est inadmissible au vue du prix de l’abonnement que nous payons (pris à 50% en charge par nos employeurs) et pour lequel la région Centre-Val-de-Loire nous verse une aide (dans le but que nous restions vivre en région centre).


Nous avons fait le choix de continuer à vivre dans vos villes et votre région, où nous payons nos impôts et où nous consommons, tout en gardant nos emplois en région parisienne, car les horaires de trains actuels de la ligne BOURGES-VIERZON-PARIS le permettent d’où l’acceptation de nos employeurs de prendre en considération notre éloignement. Aujourd’hui par ces suppressions, la SNCF remet en cause notre quotidien, notre choix de vie et surtout nos emplois.


En Novembre 2016, l’état affirmait concrétiser la moitié des 104 mesures d’aide à la ruralité. Mais à quoi cela va-t-il servir si la SNCF ne donne pas les moyens de pouvoir aller travailler à Paris (ou région parisienne) aux personnes ayant décidé d’habiter justement en milieu rural et de faire vivre, voire revivre certaines régions. Cela est un non-sens !


Nous constatons par ailleurs, que ces nouveaux horaires privilégient les habitants de l’Indre en assurant une meilleure desserte de la ville de Châteauroux au détriment des habitants du Cher et notamment des villes de Vierzon et Bourges.


Il nous semble que le nombre d’abonnés actuels faisant quotidiennement le trajet Châteauroux- Paris est nettement inférieur au nombre d’abonnés prenant le train en Gare de Vierzon.


Ce n’est donc pas pour des raisons économiques, ni techniques (ce sont les arrêts à Vierzon qui ont été supprimés, pas les trains) que la SNCF a modifié ses horaires. La SNCF a simplement fait le pari à moyen terme sur le développement de l’Indre au détriment du Cher.


Alors qu’il nous semble que la suppression de l’arrêt de certains trains à Vierzon ne pénalise pas en terme de temps les habitants de Châteauroux (5 minutes environ), mais aura un impact très pénalisant pour les Villes de Vierzon et de Bourges en bridant leurs opportunités de développements économiques.


Nous faisons donc appel à votre aide et soutien afin que l’arrêt en gare de Vierzon du train de 07h42 (départ Vierzon) et 18h41 (départ Paris) soit maintenu et que des horaires de trains cohérents restent existants. Il en va également pour le dynamisme de nos villes puisque de nombreuses personnes, travailleurs, retraités et étudiants empruntent chaque jour cette ligne.


Dans l’espoir d’une attention particulière à ce courrier et d’une réponse favorable à celui-ci, nous vous prions d’agréer, Messieurs les Maires, l’expression de nos sentiments très distingués.


Les abonnés de la ligne BOURGES-VIERZON-PARIS.

Contact : abonnes.sncf.vierzon@gmail.com

 

Commenter cet article

Dgust 11/04/2017 16:17

Ecrire aux élus, quelle drôle d'idée?
Ils ne savent déjà pas écouter , alors lire, c'est pas gagné, mais par contre compter les sous dans leurs poches, là , il y a du progrès, surtout quand leurs derniers jours, leurs sont comptés!!.

Athos 10/04/2017 22:34

"Usagers de la SNCF" et pas "usagés", au temps pour moi...

Athos 10/04/2017 21:23

Combien d'usagés travaillant à Paris ont réellement "fait le choix de continuer à vivre à Vierzon" en y payant leurs impôts et en y consommant ?

Combien d'usagés travaillant à Paris ont réellement "décidé d'habiter en milieu rural (Vierzon) pour faire vivre, voir revivre notre région" ?

Décision personnelle, choix, ou plutôt obligation familiale et chômage ?

Cereus Maximus 10/04/2017 16:00

Précision, l'assertion selon laquelle ces modifications de desserte ne seraient pas de nature économique n'a pas de sens, sauf à considérer que la SNCF pratique une discrimination ce qui serait pour le moins surprenant voire surréaliste puisque toute entreprise a pour objectif la rentabilité, la satisfaction clientèle (péréquation très difficile parfois) et la pérennité. Quand on dispose d'une enveloppe globale inextensible on fait au mieux avec ce qu'on a.
A méditer.

Cereus Maximus 10/04/2017 15:51

Je ne voudrais surtout pas jeter d'huile sur le feu, mais là encore il conviendrait que chacun ait les idées très claires quant à ce sujet particulier qui participe au thème plus vaste du service public.
Certes la SNCF n'est peut-être pas un modèle de communiquant envers ses usagers, ce qui se remarque ailleurs dans toutes sortes d'entreprises. Chacun appréciera selon son expérience.
Reste la question de la suppression de certains arrêts. Sans présumer de la réponse qui sera apportée par le transporteur, tout le monde imagine bien que des motifs économiques président à ces choix d'organisation. C'est à ce stade qu'il faut bien interroger les usagers sur les solutions qu'ils attendent : réduire les coûts de fonctionnement de la SNCF, et/ou augmenter la participation de tous les contribuables régionaux sans aucune distinction, et/ou augmenter le tarif des abonnements et du prix des billets.
En d'autres termes faut-il toujours et encore qu'une minorité (et il y en a tant des minorités qui veulent TOUT) vienne taper au portefeuille de la majorité. Et jusqu'à quand et jusqu'où ? Un peu comme actuellement en Guyane.
PS : ce commentaire est rédigé par un contributeur qui a utilisé cette ligne ferroviaire pendant quelques années sans exiger quoi que ce soit des tiers ou de la communauté nationale. Maintenant il appartient à chacun de se prendre soi-même en charge et de s'adapter aux changements naturels de la société (sont naturels ceux qui ne sont pas imposés par des intérêts privés, corporatistes, communautaristes et/ou étrangers).
Ave

Taffoureau 10/04/2017 14:09

Merci de ne pas oublier les travailleurs nuits pour la plate forme aérienne Roissy CDG via Paris au départ de Vierzon.
Pour ma part je commence ce trajet à partir de septembre 2017, alors merci ne pas pas supprimer les trains au départ de Paris et de Vierzon.
merci
Eric Taffoureau

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents