Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française

Publié par vierzonitude sur 13 Avril 2017, 16:56pm

Voici en photo, l'histoire de la Société-Française. Visitez l'usine comme si vous y étiez grâce à ces photos précieuses que s'est procuré Vierzonitude. Si après ça, on nous dit encore qu'un musée n'est pas justifié...

Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française
Retour vers le futur : visitez les entrailles de la Société-Française

Commenter cet article

Annie VIGIER 14/04/2017 09:29

Pour ouvrir le passé au futur, et exploiter à la fois notre savoir-faire, notre histoire, et l'intérêt des touristes pour les activités rurales d'autrefois (on voit partout en France des démonstrations agricoles, et souvent avec des "Société Française"), on pourrait adjoindre au musée une école de formation en apprentissage (ou compagnonnage) pour la réhabilitation du matériel agricole ancien, fabrication des pièces désormais introuvables en numérique, découpe laser, imprimante 3D, etc... On pourrait ainsi profiter à la fois des compétences des ouvriers ayant travaillé dans ce domaine, par transmission des savoirs, et de la technologie développée et maîtrisée au Lycée Henri-Brisson et dans les entreprises locales. Et ainsi former et attirer des jeunes !

Jag 13/04/2017 23:25

Ces photos sont superbes et d'une relative bonne résolution. Evidemment un musée serait nécessaire pour conserver la mémoire, non pas des luttes syndicales, mais des processus industriels de cette époque, de l'histoire de ces tracteurs. Et il faudrait rassembler les souvenirs des acteurs encore en vie pour transmettre ces témoignages aux générations actuelles et futures.
Je crains que cela n'aboutisse jamais car nos élus ont le bulldozer plus rapide que les neurones ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents