Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Richard Carton, artisan de Méreau, candidat aux législatives sur la deuxième circonscription

Publié par vierzonitude sur 18 Avril 2017, 06:30am

Richard Carton, artisan de Méreau, candidat aux législatives sur la deuxième circonscription

Ses fonctions valent un programme : vice-président de la Chambre des métiers, président de la Confédération des artisans et des petites entreprises de l'artisanat, responsable lui-même, à Méreau, d'une entreprise générale de bâtiment, Richard Carton, 38 ans, fait de sa candidature, un engagement citoyen. Avec Marie Teyssou, artisan d'art, matelassière-tapissière à Lazenay, Richard Carton n'avance pas d'étiquette, mais le besoin d'une représentation et d'une visibilité auprès notamment du commerce de proximité et de l'artisanat, mais pas seulement. Un thème très largement absent des présidentielles et encore plus des législatives. Richard Carton, et c'est rare, a le privilège de la réalité du terrain. C'est son premier engament politique, au sens noble du terme, au-delà des querelles habituelles et stériles.

Le candidat connaît bien le monde du commerce et de l'artisanat, il intervient autant sur Bourges que sur Vierzon, engagé aussi dans le pays de Vierzon et dans tous les thèmes transversaux qui concernent son domaine de prédilection, le monde économique qui ne se fait pas dans un bureau entre quatre murs, mais au contact de la réalité, du terrain, des commerçants et des artisans. Pour lui, il y a des choses faciles à mettre en oeuvre, encore faut-il avoir la volonté, et encore faut-il surtout, être sensibilisé aux problèmes. Regardez Vierzon, qui se soucie véritablement du commerce de proximité ? De l'artisanat ? Personne. Un commerce ferme, aucune réaction. Comme si le commerce était coupé de toutes activités économiques, qu'il ne générait aucun emploi. Voici donc la candidature de Richard Carton dans les autres candidatures institutionnelles de politiques professionnels, pour la plupart, ou de candidats engagés pour un parti, sans cette liberté de penser et de s'exprimer. Parler du commerce dans un engagement politique, voilà qui ne peut que plaire à Vierzonitude !

Commenter cet article

MarcelloH 18/04/2017 08:54

Il serait plus que temps que l'artisanat du bâtiment, surtout, soit encadré sérieusement et que les pouvoirs publics effectuent des contrôles permanents à l'image de ce qui se pratique dans la restauration. Respect du code de la consommation par exemple (devis, délais de chantier...), recherche de cartels éventuels qui s'entendent sur les prix des prestations à l'échelle locale, refus de prestations (assimilables à des refus de vente pour un commerçant)...Pour l'instant, hormis les contrôles sur le travail dissimulé, cette activité économique apparaît bien comme un jungle insondable.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents