Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


12 millions d'abstentionnistes, 4 millions de votes blancs et nuls....

Publié par vierzonitude sur 8 Mai 2017, 09:08am

12 millions d'abstentionnistes, 4 millions de votes blancs et nuls....

Dans l'euphorie des chiffres, il y en a certains qui ne sont pas à prendre à la légère. Ce sont les 12 millions d'abstentionnistes ajoutés aux plus de 4 millions de votes blancs et nuls qui montrent, qu'au deuxième tour, 16 millions de personnes n'ont pas voulu choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Un quart d'abstentionnistes au second tour, c'est presque deux millions de plus qu'au premier, un nombre important alimenté, entre autre, par le non-choix du patron des Insoumis. D'autres, ont préféré se déplacer pour mettre un bulletin blanc ou nul, moins d'un million au premier tour, plus de quatre millions au second. C'est une fracture aussi importante que celle qui séparait En Marche ! du Front national. Il y a eu plus d'abstentionnistes que de voix pour Marine Le Pen. Et ces plus de millions de voix pour le F.N sur lesquels il est impossible de faire l'impasse. Les comprendre, c'est déjà fait, les admettre c'est autre chose.

Mais il est clair que les abstentionnistes, une quantité non négligeable, les votes blancs et nuls idem, indiquent clairement qu'au-delà de l'offre, c'est la façon de l'élection qui doit être remise en cause. Mettre le vote blanc au centre du suffrage pour essayer de ramener les abstentionnistes aux urnes. Mais ces chiffres, c'est avant tout un cri qu'il va falloir entendre, un cri puissant car 16 millions d'électeurs sur 47 millions d'inscrits ont fait le choix du non-choix. Bien sûr, les calculs politiques n'y sont pas étrangers non plus. Mais il faut savoir si on veut rester sur un ancien modèle qui fait le jeu des partis politiques au détriment du citoyen ou essayer de trouver de nouvelles recettes. 16 millions d'abstentionnistes, de votes bancs et nuls auxquels s'ajoutent plus de 10 millions de votes F.N... On ne peut pas vraiment dire que la France est au mieux de sa forme.

 

Commenter cet article

Macaron 08/05/2017 16:41

Cela fait 1 Français sur 3 qui n'a pas voté Macron.

De plus, d'après un sondage d'aujourd'hui, 43 % de ceux qui ont voté pour lui l'ont fait uniquement pour faire barrage à Le Pen. Donc, malgré ce que l'on veut nous faire croire au forceps, il n'a pas eu un vote d'adhésion. Les Français ne sont pas des crétins, ils savent bien que ce petit Monsieur n'est que le produit du système qui nous manipule depuis 40 ans. Et il ne faut pas se faire d'illusions, il ne fera pas le poids face à Merkel et, comme ses prédécesseurs Sarkosy et Hollande qui avaient dit: "Vous allez voir, Merkel, comment je vais la mettre au pas !", il va rentrer en France la tête basse et se la fermer durant le reste de son quinquennat. Autrement dit, on s'achemine encore vers 5 ans de perdus pour la France.

La seule façon de limiter les dégâts est de ne pas lui donner de majorité législative. Ainsi, il pourra être contrôlé et réorienté. Il faut choisir selon nos intérêts et non selon celui des siens et de la Haute Finance. On nous dit que cette élection est atypique. Rendons la atypique jusqu’au bout en n’offrant pas le Parlement au Président nouvellement élu. Imposons-lui une cohabitation afin de nous sauvegarder.

Macaron 08/05/2017 17:42

Voilà, ça commence, la main mise sur la France. Voici un extrait d’article pris sur le Figaro de cet après-midi :

« "Les Français dépensent trop" dit Juncker à Macron

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a appelé lundi Emmanuel Macron à réduire la dépense publique en France quand l'ancien ministre de l'Economie sera au pouvoir, jugeant que son niveau actuel n'était pas tenable à terme.
"Nous sommes confrontés avec la France à un problème particulier, les Français dépensent trop d'argent et ils dépensent au mauvais endroit", a déclaré à la presse à Berlin M. Juncker au lendemain même de l'élection de M. Macron à la présidence de la République française. »

La passation de pouvoir n’a pas encore eu lieu qu’il est déjà pris en main !
Et à qui va-t-on serrer la ceinture ? Inutile de répondre !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents