Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Nadia Essayan, investie candidate d'En Marche

Publié par vierzonitude sur 11 Mai 2017, 15:09pm

Nadia Essayan, investie candidate d'En Marche

Dans la deuxième circonscription, En Marche ! a investi Nadia Essayan, étiquetée Modem et surtout, chef de file de l'opposition vierzonnaise. Pas vraiment nouvelle en politique, Nadia Essayan avait mené la liste aux dernières municipales de Vierzon en 2014. Depuis, elle reste, avec son groupe, l'opposition dite centriste du conseil municipal et de la communauté de communes. Nadia Essayan était, dans le dernier mandat de Jean Rousseau, maire-adjointe à l'enseignement puis elle a pris la tête de la liste. Les législatives des 11 et 18 juin auront donc un goût de municipales de 2014 entre le député-sortant, sous les couleurs du Parti communiste et, semble-t-il, soutenu du bout des dents par Jean-Luc Mélenchon et Nadia Essayan, d'En Marche ! Il faudra quand même se méfier du Front national, mais nous n'en sommes pas là.

Trois mois après son élection au conseil municipal, voici ce qu'expliquait Nadia Essayan à Vierzonitude à propos de son adversaire politique : "Je savais que Nicolas Sansu ne me ferait pas de cadeaux, mais je découvre que c’est une véritable batterie qui se met en place dès que je critique quoi que ce soit, en sachant que nous nous sommes mis pour règle de toujours faire une proposition quand nous avançons une critique, pour être constructifs. Ce qui m’amuse un peu, c’est que je devine quasiment la structure du discours de Nicolas Sansu et de Jean-Claude Sandrier. Cela commence par les méfaits de la finance mondiale, puis l’incapacité du gouvernement, puis les miracles qu’ils arrivent à faire sur le plan local, malgré tout."

Nadia Essayan, investie candidate d'En Marche

Commenter cet article

Macaron 12/05/2017 08:51

C’est de la tambouille politicienne. Bayrou, donc le Modem, n’ont même pas donné leur assentiment. Cela préfigure ce que va être la politique selon Macron. En fait, il cherche l’explosion des Socialistes et des Républicains pour être seul à bord. Et cela, c’est dangereux pour nous. En juin, nous avons la possibilité de le contrer. Ne nous laissons pas séduire comme certains, ne nous laissons pas avoir par ce mirage. Sinon, nous serons gouvernés par le triumvirat Merkel-Juncker-Schaüble, les plus fervents serviteurs de la haute finance germano-européenne.

Macaron 12/05/2017 08:51

C’est de la tambouille politicienne. Bayrou, donc le Modem, n’ont même pas donné leur assentiment. Cela préfigure ce que va être la politique selon Macron. En fait, il cherche l’explosion des Socialistes et des Républicains pour être seul à bord. Et cela, c’est dangereux pour nous. En juin, nous avons la possibilité de le contrer. Ne nous laissons pas séduire comme certains, ne nous laissons pas avoir par ce mirage. Sinon, nous serons gouvernés par le triumvirat Merkel-Juncker-Schaüble, les plus fervents serviteurs de la haute finance germano-européenne.

Liberté 11/05/2017 19:51

Un coup je soutient Sarko, un coup hollande et maintenant macron...girouette je suis ou opportuniste

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents