Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Quand arrêterons-nous de créer toujours plus de surfaces commerciales en périphérie ?

Publié par vierzonitude sur 15 Mai 2017, 10:22am

Le site Slate consacre un très long et très intéressant article à cette politique commerciale du toujours plus, en périphérie des villes. "En France, cela fait longtemps que la survie du commerce de proximité ne pèse pas lourd aux yeux du puissant ministère de l’Economie", explique Slate. Au niveau local, c'est la même chose. A Vierzon, après le flop retentissant d'une mission confiée à la Sem-Territoria qui a coûté plus de 7 millions d'euros aux contribuables, pour pas grand chose, le commerce de proximité ne figure plus au programme politique de la municipalité. Personne ne parle jamais d'un commerce qui ferme et tout le monde s'excite à l'idée d'un commerce qui ouvre... Ce qui est beaucoup, beaucoup plus rare. Les samedi après-midi, à Vierzon, ressemblent désormais à ds dimanches et pour tout commerce "vivant", on nous colle des agents d'assurance et des agents immobiliers.

Pendant ce temps-là, la périphérie, toujours plus gourmande se positionne pour créer des centaines de mètres carrés supplémentaires. L'hypermarché Leclerc a encore besoin de plus de 5.000 mètres carrés de nouvelles surfaces à l'heure où l'Orée de Sologne compte des cellules vides et la fermeture programmée de la Halle aux Chaussures pour le moi d'août après la fermeture brutale du magasin Mim. Programmée en mai, la commission départementale d'aménagement commercial du Cher a bizarrement remis à plus tard l'examen de ce dossier; Après les législatives ?

Slate explique "la France compte déjà 230 centres commerciaux équivalent à 5 millions de mètres carrés. Aujourd’hui, on en dénombre 750 couvrant 16 millions de mètres carrés et hébergeant 30.000 magasins, le tout représentant un quart du chiffre d’affaire et des emplois du commerce de détail. Moyennent une croissance deux fois plus rapide que la progression du pouvoir d’achat, c’est quasiment tout le territoire qui a été couvert en mois de vingt ans." A Vierzon, le quartier de Villages a perdu sa dernière épicerie coopérative. L'autre épicerie n'a pas rouvert ses portes depuis une semaine.  Pas un mot, pas une réaction ne prend en compte cette dimension d'une rapide et dramatique désertification commerciale. A croire qu'en niant la réalité, elle n'existe finalement pas...

La périphérie n'est pas mieux. On l'a vu avec l'Orée de Sologne. mais aussi avec la galerie marchande de l'Hyper U qui, à défaut de remplir les trous, joue aux chaises musicales. Optic 2000 prend la place de l'ancienne librairie qui a fermé. Le commerce vierzonnais est à l'aune du commerce de proximité en France. Il patauge dans l'indifférence politique. Chaque ville veut retenir ses propres clients à l'intérieur d ce qui ressemble à une forteresse médiévale avec des surfaces commerciales aux sorties de ville pour éviter toute évasion commerciale.

Saint-Doulchard créé en ce moment un nouveau centre commercial qui inclut, dans sa zone de chalandise, Vierzon. Qui elle même, avait, à travers la création de l'Orée de Sologne, inclut Saint-Doulchard dans sa zone de chalandise de 100.000 habitants... On marche sur la tête. La seule politique vierzonnaise en vigueur, est de créer des animations sporadiques et de coller ds sourires sur des panneaux pour faire croire que tout colle. Pour un commerce rouvert, combien ferme ? pas étonnant que le presse française et étrangère s'intéresse au cas vierzonnais car si Vierzonitude n'en parlait, qui le ferait , certainement pas les politiques... Sauf que plus le problème est criant, plus la commune est sourde et aveugle. Mais, pourquoi tant de mépris ?

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents