Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La pluralisme vierzonnais à géométrie variable

Publié par vierzonitude sur 13 Juin 2017, 08:18am

"Il est catastrophique d'avoir une assemblée monocolore", ose le député sortant de Vierzon, en ballottage défavorable. Sous-entendu, "sauf si c'était Mélenchon le président". Car pour faire encore bouger l'un des bastions communistes de France, c'est-à-dire Vierzon et dix kilomètres autour, nos élus sont prêts à dire n'importe quoi. Car que n'aurait-on pas entendu si le poulain de Nicolas Sansu était parvenu au pouvoir ? Qu'il lui aurait fallu tous les pouvoirs pour imposer sa sixième République ! Quel sketch que cette déclaration.

"Votez pour moi par pitié" aurait été plus juste plutôt que de tenter des raccourcis sémantiques. Car que va peser la voix d'un député communiste dans l'hémicycle aux couleurs de la majorité présidentielle ? Le même poids qu'un député communiste de Vierzon dans une hémicycle socialiste ! Rien. Si ce n'est une agitation permanente pour montrer que le P.C bouge encore et un vote opportuniste avec la droite quand il s'agit de vouloir, en vain, sanctionner le gouvernement. Et ne rêvons pas : le non-cumul des mandats fera vivre le député loin de sa circonscription, par confort. Alors, quand on avance cet argument que la deuxième circonscription du Cher doit être défendue par un député P.C, quelle douce rigolade...
 

 

Le candidat parle de pluralisme mais de quel pluralisme parle-t-on à... Vierzon ? La députation est tenue par le P.C, la commune est tenue par le P.C, la communauté de communes est tenue par le P.C; les deux cantons de Vierzon sont tenus par le P.C...  Pas question de partager. Et le remplacement du maire actuel se fera par un membre du P.C, histoire de ne pas perdre une cotisation ! Et le député sortant nous assène, dans la presse locale, des leçons de pluralisme ! Le pluralisme, de son point de vue, c'est surtout une façon de continuer à exister politiquement, en aucun cas une philosophie citoyenne destinée à faire vivre la démocratie. Le député sortant avance un autre argument : la défense de la circonscription. Mais à dix kilomètres autour de Vierzon, les votes P.C s'effondre. Ceux de Vierzon fondent à vue d'oeil, Graçay a mis En Marche ! en tête, Saint-Florent-sur-Cher également... Le député sortant se hausse du col et explique qu'il est "reconnu nationalement". 

Les déclarations ressemblent à un  "sauve qui peut" ! Une fin de règne dans laquelle, le symbole vierzonnais de la résistance communiste risque de s'effondrer dimanche prochain. Un camouflet pour celui qui a repris après 18 ans de règne centre-droit, la mairie de Vierzon, elle-même communiste depuis 1959... Un député sortant qui trouve que ce n'est pas normal que la gauche soit si... faible ! Mais ne sont-ce pas les électeurs qui ont choisi ? Les électeurs qui ont voté pour la majorité présidentielle serait-il infréquentable ? Le député-maire de Vierzon explique qu'il veut "dégripper la démocratie". Non, justement, il veut la gripper pour rester dans les rouages. Les électeurs semblent, de leur côté, avoir déjà envoyé un message au premier tour des législatives...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents