Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Le député sortant vaincu : il n’est nullement question de se cacher nos propres insuffisances

Publié par vierzonitude sur 19 Juin 2017, 11:26am

Le député sortant, Nicolas Sansu, analyse, sur sa page Facebook, sa défaite : "Le sursaut du deuxième tour, dans un contexte national de trop forte abstention, ne me permet pas de l’emporter et je rassemble 47,43% des voix. C’est bien sûr une grande déception, mais c’est le verdict des urnes dans le cadre d’une élection législative qui, désormais, est une réplique de la Présidentielle."

Une défaite amère : "Les analyses viendront en leur temps, avec des explications nationales mais aussi locales, des explications que nous travaillerons tous ensemble, car il n’est nullement question de se cacher nos propres insuffisances. Pour l’heure, et pour garder la tête froide, je crois qu’il est bon de laisser retomber la pâte et d’avoir ce débat sereinement."

Le désormais maire de Vierzon à plein temps, ne lâche pourtant pas l'affaire : "cette analyse doit nous être profitable car il va falloir continuer, persévérer dans le rassemblement de celles et ceux qui risquent d’être les premiers touchés par les politiques libérales qui se profilent. Il s’agira également de continuer à nous mobiliser pour notre territoire, autour des services publics, d’une égalité territoriale retrouvée. Pour ces combats, nous saurons pouvoir compter sur un groupe de députés étoffé, et qui saura défendre nos valeurs de justice, de solidarité."


Sans préciser ses intentions (abandonnera-t-il ou pas, comme il l'avait laissé entendre, son mandat de maire ?), il ajoute que "pour ma part, en accord avec ce que vous me demanderez, je poursuivrai ce combat en favorisant le débat public, en étant toujours aux côtés des salariés, des retraités, des chômeurs, en rassemblant pour faire du positif sur notre territoire." Oui, mais uniquement sur le territoire vierzonnais où se concentre, désormais, les restes du PCF.
 

"Pas question pour moi de rentrer dans une tour d’ivoire, pas question non plus de confondre déception et dépit, le combat continue, au-delà des élections, dans la vie tout simplement", conclut-il. Un débat qu'il fera avec son unique étiquette de maire de Vierzon. A moins qu'il n'ait, en tête, dans un futur proche, d'autres projets.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents