Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Qui a sauvé les arrêts : l'ex-député ou le maire ? Allez savoir...

Publié par vierzonitude sur 28 Juin 2017, 08:18am

Le 9 juin, l'alors député de Vierzon, Nicolas Sansu, rétablissait, en sauveur, pile poil avant le premier tour de législatives, deux arrêts de train que la SNCF voulait perfidement supprimer à Vierzon. Le premier ministre lui-même indiquait au parlementaire avoir trouvé une solution favorable avec la SNCF après l'intervention du député. Pas de bol, l'annonce, publiée sur la page facebook du candidat à sa succession, en raison des élections législatives, est un peu trop voyante pour être spontanée. Elle passe inaperçue et le bénéfice de cette bonne nouvelle avec.

 

Peu importe alors ! Ce qui ne fonctionne pas peut être recyclé. C'est le cas. Ce coup-ci, le rétablissement des arrêts supprimés est attribué non pas au député sortant, ce qui ne sert à rien mais au... maire de Vierzon. Cela peut servir, en effet, même si en 2020 tout le monde aura oublié ce sauvetage. On trouve la lettre publiée sur la page facebook de la ville de Vierzon. On peut lire : "Suite à l'intervention de Nicolas Sansu" sans plus de détail. Difficile d'écrire, "ex-député, redevenu maire à plein temps." Le principal n'est-il pas que les usagers soient contents ?

 

 

Suite à l'intervention de Nicolas SANSU

Commenter cet article

Cereus Maximus 28/06/2017 15:03

OK, tout-à-fait d'accord avec vous. Allongez-donc les billets sur la table afin de maintenir ce que vous estimez devoir être l'indispensable. Evidemment, si vous n'êtes pas en mesure de pourvoir par vous même à vos souhaits il ne vous reste que deux options : renoncer ou tenter de rétablir la servitude des citoyens, sous forme de taille ou de dîme(...), voire carrément l'esclavage ce qui coupe cout à toute forme de débat. En d'autres termes vos faites le lit de la fragmentation de la société française avec les conséquences que chacun peut imaginer et qui se profilent...
Bon courage le futur, comme le réveil, sera (très) pénible.
Une seule règle désormais et que chacun s'en imprègne : nul ne peut exiger des autres de subvenir à ses besoins personnels et/ou catégoriels.

Némésis 28/06/2017 11:47

Bien sur que l'on peut se réjouir de récupérer ces arrêts que ce soit via le député ou le Maire (personne n'est dupe) mais ce qui est usant, c'est de toujours devoir rester sur ses gardes vis à vis des "services au citoyen" tels que la SNCF. La seule chose qui motive notre société aujourd'hui c'est la rentabilité, le fric et toujours le fric. Je ne me fais malheureusement pas d'illusion pour le dossier, la SNCF reviendra à la charge, dans un an, deux ans ... jusqu'à être en plein accord avec son objectif bassement pécunier.

Macaron 28/06/2017 14:02

Tout à fait d'accord avec vous, le tout fric, il y en a marre. Surtout que cela ne se fait qu'au profit de quelques-uns. Quand la majorité citoyenne dont nous faisons partie va-t-elle se faire entendre ? La classe politique ne fait que mettre en œuvre tous les désidératas et orientations de la Finance. Et en Macronie, cet asservissement politique ne peut qu’empirer. L’Allemagne a réussi la réunification de sa partie Est avec celle de l’Ouest. Maintenant, on va assister à l’unification de la Macronie avec l’Allemagne. Que vont donc peser la SNCF et les arrêts de trains à Vierzon ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents