Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Quand le sénateur du Cher privilégiait la périphérie au détriment du centre-ville...

Publié par vierzonitude sur 21 Juillet 2017, 09:00am

Notre sénateur du Cher, Rémy Pointereau, est à la tête d’un rapport  sur la revitalisation des commerces de centre-ville. C’est une bonne chose de s’intéresser à ce sujet, enfin, alors que tous les centres-villes sont en train de mourir, à cause entre autres, de la multiplication des surfaces commerciales de périphérie. Et à Lazenay, la commune chérie de notre sénateur des surfaces de périphérie, il n'y en a pas des masses...

Mais il ne faut pas oublier tout de même que notre Sénateur, jadis président du pays de Vierzon, ce grand machin distributeur de subventions et créateur de projets tous azimuts, avait parfaitement snobé le centre-ville de Vierzon pour installer sa Maison de pays… en périphérie, sur la rocade nord comme on installe un bon vieil hypermarché !


Quelle sublime idée d’ouvrir un restaurant, une annexe de l’office de tourisme et un musée des cinq sens au bord de l’autoroute. Il fallait faire sortir les touristes de l’A71 pour les attirer à la Maison de pays coimme on attire les consommateurs sur un parking gratuit de supermarché. Le projet a fini en sucette, le musée n’a pas résisté, le restaurant a fermé et le bâtiment qui a coûté un bras et un œil aux contribuables vient d’être vendu à un promoteur hôtelier, il y une poignée de jours. On ne va chiffrer le montant de la gabegie mais elle doit multiplier les zéros !


On ne remettra pas en cause les compétences du sénateur du Cher en matière de revitalisation des commerces, si ça se trouve, il va nous étonner.  Mais est-il le mieux placé pour ce genre de rapport dès lors qu’en tant que président du pays de Vierzon, il a volontairement délaissé la ville pour la périphérie. Il y a comme ça des contradictions qui sont étranges. Quand on lit dans Libération qu'il a l'intention de créer des zones franches et parle encore de managers de centre-ville dont a pu tester la vaillante efficacité à Vierzon avec plus de sept millions d'euros jetés par la fenêtre pris dans les poches du contribuable, on peut quand même être méfiant, non ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents