Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Rémy Pointereau contre la prolifération des surfaces commerciales en periphérie

Publié par vierzonitude sur 19 Juillet 2017, 18:23pm

Rémy Pointereau contre la prolifération des surfaces commerciales en periphérie

Le sénateur du Cher Rémy Pointereau, chargé d'un rapport sur la revitalisation des commerces du centre-ville explique dans Libération que le Cher accuse 5000 habitants de moins mais 4% de surfaces commerciales en périphérie en plus. Le sénateur du Cher travaille à des propositions ainsi qu'à une analyse comparative avec l'Allemagne , la Hollande et l'Italie pays plus procureurs que la France de ses commerces de centre-ville. A suivre. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cereus Maximus 20/07/2017 10:20

Prenez, prenons le temps de réfléchir quelques minutes aux fondamentaux du sujet, SVP. Les centres villes ont prospéré pour de simples, de basses, raisons pratiques à certaines époques rien de moins mais rien de plus. Ce ne sont pas des lieux saints, des tabernacles. Prétendre d'ailleurs à un label historique pour les centres-villes et vouloir les accoler à des commerces de toutes natures est tout simplement ridicule. Sinon, pourquoi ne pas créer les prochains centres commerciaux dans les parcs des grandes demeures et châteaux qui sont eux intégralement inscrits au patrimoine national. L'idée vous semble saugrenue ? Croyez-vous que les américains ou les chinois, entre autres, hésiteraient ?
Tout ceci pour faire admettre que cette pseudo problématique du commerce de centre-ville est, au choix, une tempête dans un verre de Quincy ou une insignifiance sociétale absolue et que seuls ceux qui peuvent tirer un profit de ce sujet continuent à s'y accrocher. Vous vous en souviendrez lorsque les conditions économiques, environnementales et démographiques seront telles que vous n'aurez plus de temps à perdre avec des considérations folkloriques mineures.

Cereus Maximus 20/07/2017 09:55

Encore un qui tente en vain de justifier (de) son utilité sur un sujet déjà plié et bien plié. Mettre en parallèle le modèle commercial français et celui de ses voisins européens nous confirme que nous pouvons trouver des néo-pataphysiciens au Sénat...Stérile, mais pas gratuit pour les contribuables. Il n'est même pas en capacité de s'exprimer avec clarté ; 5 000 habitants en moins ces dernières années et 4 % de surface commerciales en plus, ok, mais sur quelle période exactement ? Il faudrait en outre noter que les surfaces commerciales nouvelles en périphérie ne sont pas étriquées comme celles qui doivent s'intégrer à un bâti urbain ancien pour ne pas dire archaïque, ce qui tendrait à démontrer que les termes de sa comparaison sont biaisés.. De fait, les paramètres à prendre en compte sont si nombreux et subtils qu'ils paraissent bien hors de portée pour un sénateur. Tout un chacun aura néanmoins relevé qu'il ne voit pas de solution et dégage en touche avec une proposition hasardeuse qui fait encore appel aux fonds publics ! On balance du pognon par-ci par-là et on verra bien.
Moralité, on ne fait pas mine de vouloir faire obstacle aux changements de mœurs d'une société humaine lorsqu'on est même pas capable de fixer la dune du Pilat.

Andrée 20/07/2017 07:13

La maison de pays : fiasco complet. M.Poitereau n'était-il pas un des décideurs?

Nowis 19/07/2017 21:12

C'est tout Libération de donner la parole à un petit Baron.Pour en savoir plus sur l'aménagement urbain je vous recommande Le Monde diplomatique.Un journal qui n'appartient pas à Patrick Drahi.

Nowis 19/07/2017 21:08

Les ventres commerciaux et les grandes surfaces ça suffit comme ça!C'est ce qui tue les centres villes historiques.Que Remy Pointereau aille s'occuper de ses champs et de ses tracteurs.

Limo 19/07/2017 20:47

Et une niche fiscale de plus...

En tant que President du Pays de Vierzon, il avait suivi la meme logique que ces grandes surfaces en deplacant en peripherie le siege, les locaux et le personnel de ce service public... Autant de personnes qui auraient consommés en centre ville et fait fonctionner les commerces ... C'est aussi par leur choix d'implantation de service public, d'equipement public ou d'investissement que les elus peuvent faire revivre les centre ville.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents