Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Site LFM : plus de nouvelle concession mais la ville rachète des terrains... à la Sem-Vie en déficit

Publié par vierzonitude sur 3 Juillet 2017, 06:15am

Site LFM : plus de nouvelle concession mais la ville rachète des terrains... à la Sem-Vie en déficit

Rachetés plus d'un million d'euros, par la société d'économie mixte de Vierzon, à la société LFM qui a fini par quitter la ville en licenciant son personnel, les locaux et le terrain de l'emprise LFM, route de Neuvy, restent une vaste friche. La seule construction qui reste et qui devait abriter le service des routes du conseil départemental n'a plus aucune vocation aujourd'hui : la direction des routes a renoncé à son projet pour, semble-t-il s'implanter route de Tours, dans des locaux laissés vacants par une entreprise de matériaux qui, elle, s'est regroupé avec Point P... route de Neuvy !

On nous avait annoncé, à grands renforts d'optimisme l'installation d'une concession Wolskwagen, à côté de la concession Renault qui a déménagé de la rue Gourdon, laissant une friche dans son sillage... Une friche dont personne ne veut, même pas le ministère de l'Intérieur pour y construire un commissariat.

Une friche qui n'a même pas été inscrite dans le périmètre du plan de rénovation urbaine où, pourtant, des logements sociaux auraient pu y être construits. La ville préfère racheter à un prix dont les citoyens vierzonnais n'ont pas à connaître, l'ancienne Poste pour un projet dont les citoyens vierzonnais n'ont pas non plus pas à connaître la finalité.

Du coup, la presse locale explique que si, la clinique vétérinaire de la rue Pierre Debournou, s'est bien implantée sur le site LFM, de concession, il n'en est plus question. En revanche, la ville de Vierzon envisage l'acquisition de terrain au titre de la réserve foncière. Résumons : Sansu Nicolas, président de la Sem-Vie, achète des terrains à LFM pour 1,1 million d'euros qu'il va revendre à Nicolas Sansu, maire de Vierzon. Voilà qui devrait résorber une partie du déficit de la société d'économie mixte. Si le con-tribuable n'existait pas, c'est sûr qu'il faudrait surtout ne pas oublier de l'inventer.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents