Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La nouvelle députée de Vierzon ne laisse pas indifférent

Publié par vierzonitude sur 7 Août 2017, 16:23pm

La nouvelle députée du Cher, Nadia Essayan, qui a ravi le siège au député communiste et maire de Vierzon, Nicolas Sansu, est l'objet, du moins sur ce blog, de charges plutôt violentes. Qu'elle fasse ou qu'elle ne fasse pas, les commentaires acerbes pleuvent sur elle au point que certains lecteurs de Vierzonitude s'en émeuvent. Si elle parle, elle le fait mal; si elle ne parle pas, son silence révèle son incompétence.

Si elle garde le silence à l'Assemblée nationale, ce n'est qu'une députée-godillot, si elle parle, c'est pour ne rien dire. Si elle informe les électeurs de son travail, c'est du m'as-tu-vu, si elle ne le fait pas c'est que forcément elle cache quelque chose. Si elle vote les lois du gouvernement Macron, c'est un mouton du Modem, et si elle ne les votait pas, elle serait de toute façon en tort. On lui reproche aussi de s'être fait élire en surfant sur la vague macroniste tout en étant du Modem...

Sans ajouter que d'autres députés, de partis différents, ont fait la même chose. On lui reproche de ne pas avoir d'avis sur la démolition du centre-ville de Vierzon en oubliant qu'elle a quitté sa fonction de chef de file de l'opposition qu'on lui reproche aussi en ne s'étant jamais opposée et en oubliant qu'un député rayonne sur une circonscription et pas sur une ville (c'est le boulot d'un maire), contrairement à l'ancienne mandature où le maire était aussi député, ce qui explique qu'un tiers de ses réserves parlementaires ont arrosé la ville dont il est le premier magistrat... Est-ce cela qu'il faut retenir ?

On reproche même à la députée d'avoir déposé ses comptes de campagne qu'elle espère bons... Mais ce n'est pas fini. Un lecteur a remarqué que "les commentaires à son encontre (sont) méprisants, violents et souvent teintes de misogynie". Mais là encore, impossible d'avancer cet argument sans qu'il ne soit contré par les adversaires de la députée qui se retranchent alors, derrière, cette impossible vérité qu'on ne pourrait pas dire car l'élue est une femme... Ils vont même regretter que son prédécesseur n'a pas bénéficié des mêmes avantages... Elle visite la gendarmerie, on le lui reproche alors que c'est aussi son boulot de député que de rencontrer les principaux acteurs locaux de sa circonscription... 

En fait, l'ex-député serait irréprochable dès lors que l'actuelle ne l'est pas, pour la simple et bonne raison que, habitués à écouter un parlementaire en constante opposition avec le gouvernement dans lequel il siégeait, les citoyens ont certainement oublié qu'on pouvait aussi être d'accord avec un gouvernement et voter pour. Même si ces mêmes citoyens se sont abstenus, ont voté blanc ou ont voté contre. Et si la députée est l'objet de commentaires déplaisants, voici ce qu'en dit un lecteur de ce blog : "Quand on se souhaite pas s'exposer aux réactions du publics, on reste chez soi à s'occuper de son jardin. Mais c'est vrai que là il faut un minimum de talent." Aucun répit.

Un autre lecteur qui se plaît à décrire la parlementaire sous le terme de "La Macroneuse", en agace plus d'un. Et interroge : "Merci de bien vouloir expliquer ce qui est inacceptable dans le terme de "Macroneuse" pour quelqu'un qui se fait élire grâce à la Macromania alors qu’elle n'est que Modem." Un lecteur explique ce qui le gêne : "C’est justement et surtout cet article défini qui est porteur de mépris, de violence et de misogynie." 

En plus, qu'est-ce qu'il y a de mal à se faire élire sur une vague quand le précédent député s'est fait élire sur un malentendu, profitant du désistement de la candidate socialiste pour faire 100% des voix ? D'autres sont très tranchants : "En démocratie on doit rendre des comptes, visiblement la politique, ce n’était pas fait pour elle, elle nous le prouve jour après jour." On aimerait que ce lecteur nous apporte les preuves que la politique n'est pas faite pour elle... Et ce qu'il attend d'un député.

Le manque d'expérience de la députée semble aussi au coeur des débats. "Que vous pensiez que Mme Essayan manque d'experience, je le partage. Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement 6 semaines seulement après son élection ?", souligne ce lecteur. En tout cas, la députée ne laisse pas indifférente, quoi qu'elle fasse ou pas, quoi qu'elle dise ou pas. Mais la première virulente attaque contre elle, n'a-t-elle pas été celle de son adversaire qui a expliqué, pendant l'entre deux -tours qu'elle est "quelqu'un qui n'existe pas." Pour quelqu'un qui n'existe pas, elle a quand même sorti le sortant. Que l'on soit pour ou que l'on soit contre, l'essentiel est d'exprimer sa différence avec respect.

 

Commenter cet article

Jim 07/08/2017 18:42

J ai voté Macron car c est ce qui me semblait le moins pire... En fait .. tous promettaient soit des delires couteux et mensongers.. soit de reformer et donc d economiser sur tout et n importe quoi.. Macron est de ce coté là... pour le reste il présente bien . C est déjà ça pour l économie generale.
Quant à Mme Essayan, elle a toujours été modem. Là elle faisait partie des candidats modem associés à en marche... donc rien d'étrange. Quant à son election, elle repose sur le mouvement de changement macronien mais en local elle repose aussi sur une campagne de proximité et un réel intérêt et investissement pour les gens de la circonscription.. elle est en politique depuis vingt ans . Elle est nouvelle seulement comme députée comme l a été monsieur Sansu avant elle lors de son premier mandat .. rien à critiquer. Elle dit ce qu elle fait , son facebook et ses diverses communications le montrent. Le taf de parlementaire c d interpeler les ministres en commission, de voter les lois. Elle est dans la majorité alors elle vote effectivement plutôt en faveur du gouvernement, ce n est pas une surprise même si en tant qu electeur, les mesures du gouvnt ne nous conviennent pas forcément ... c est de la pure logique politique

Le cocorico 07/08/2017 15:03

C'est pas cette femme qui était sous la bannière LREM (parti de E. Macron) et qui finalement est partie du côté Modem par la suite ?

Franchement, je plains ceux et celles ayant voté pour une dame sous la bannière LREM et une fois élue se casse chez le Modem...

Enfin, j'ai pas voté pour elle ni même pour N. Sansu, habitant à 600 km de Vierzon, j'allais pas faire tout ce km pour un vote de ce genre.

vierzonitude 07/08/2017 19:04

Pas du tout, elle a toujours appartenu au Modem et elle s'est présentée sous l'étiquette LREM. Que diriez-vous de Manuel Valls ? Qu'il a d'abord été En Marche avant d'aller au P.S ?

Le cocorico 07/08/2017 18:19

Je reprends l'article ici :

http://www.vierzonitude.fr/assemblee-nationale-la-premiere-seance-de-la-deputee-de-vierzon-nadia-essayan.html

Sur sa page Facebook, Nadia Essayan le confirme : "Nous sommes une quarantaine de députés Modem, ce qui fait un bon groupe, dans lequel je me sens "en famille". Très très heureuse et fière de vivre cette aventure avec eux, en espérant avoir régulièrement l'occasion de travailler avec les députés LREM."

Elle-même déclare ceci, qu'elle fait partie du cercle Modem à l'assemblée et qu'elle souhaite travailler avec les députés LREM.

Je n'invente rien. Donc voilà, elle se présente sous LREM pour les élections et une fois la victoire, elle se met chez le Modem... C'est un peu une tromperie, non ?

Et comme le font si bien tous les commentaires là-bas, en reprochant exactement ce que je dis ici...

Enfin, bon...

vierzonitude 07/08/2017 15:43

Relisez vos éléments de langage ! Elle est Modem, députée LREM

Cereus Maximus 07/08/2017 14:19

Que pense La députée de Vierzon de la baisse des dotations de l'état aux collectivités locales. Merci de bien vouloir faire suivre et de nous tenir informés de la réponse.

Macaron 07/08/2017 14:02

Très beau plaidoyer de Vierzonitude pour la députée. Pour quelqu'un qui se proclamait apolitique et prônait en permanence l'abstention, ça décoiffe ! Nicolas Sansu n’a jamais eu un tel soutien. C’est sans doute par misandrie. La macromania est passée par là en toute efficacité. Le mieux est de vous laisser seuls entre vous, on ne voudrait surtout pas perturber tant de bonheur commun. Très bonne marche et n’oubliez pas qu’un kilomètre à pied ça use les godasses.

vierzonitude 07/08/2017 15:47

Donc, on critique, on est contre; on défend, on est pour. Binaire comme raisonnement pour un lecteur qui se veut pourtant éclairant. rien d'un plaidoyer, mais une remise en perspective. A moins que, rien que le fait de parler d'un député LREM vous défrise à ce point ! IL y a la critique, justifiée, justifiable, la liberté de dire qu'on n'est pas content d'une politique, d'une attitude. Et ensuite, il y a les attaques, nous l'avons dit, violente. Qu'on soit contre, c'est sain, mais avec respect. L'apolitisme n'empêche pas non plus de soulignez des contradictions. A moins que vous ne vouliez prendre le contrôle de ce blog et en faire un Macrontitude, ce que vous pouvez logiquement faire.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents