Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


La sécurité coûte cher : 50.000 euros par an pour le gardiennage du cinéma et du bowling

Publié par vierzonitude sur 17 Septembre 2017, 13:10pm

Lu dans la presse locale

Lu dans la presse locale

En matière de sécurité, à Vierzon, il y a deux poids deux mesures. Nos élus n'aiment pas les caméras de videoprotection, mais ils en mettent quand même en soulignant que ce n'est pas la panacée et que rien ne vaut une présence humaine, en l'occurrence des policiers en nombre. A longueur de colonnes de la presse locale, on a pu voir, la semaine passée, après la énième agression violente d'un homme dans le jardin public derrière la mairie, que les élus exigeaient des renforts policiers qu'ils n'auront jamais. une façon de rappeler que la sécurité publique, est une affaire de l'Etat et que les élus s'en lavent les mains. Pas tout à fait.

Car dans le même temps, on apprend que la municipalité va investir dans... le recrutement de policiers municipaux. Comme les caméras de videoprotection, l'actuelle municipalité n'a jamais été gourmande de sécurité enfin, pas gourmand de sécurité qui lui coûte de l'argent comme les policiers municipaux ou les caméras. En revanche, elle accepterait volontiers de lettre un policier nationale derrière chaque citoyen vierzonnais pourvu qu'elle ne débourse pas un sou !

De l'argent qu'elle préfère investir dans d'autres projets comme le bowling par exemple, ou des zones industrielles, des parkings à camions, des places en centre-ville. Autant de lieux que la ville et la communauté de communes créent et qu'il faut aussi sécuriser. Etrangement, jamais nous n'avons entendu de critiques sur le gardiennage privé du cinéma, un gardiennage qui existe depuis l'ouverture du cinéma, étendu au bowling, et qui coûte 50.000 euros par an, soit plus de 4.000 euros par mois. Jamais ce gardiennage n'a jamais été payé ni par le cinéma et ni par le bowling ensuite, et personne n'y trouve à redire. 

La sécurité coûte cher. Il faudra s'y faire. Et Vierzon ne pourra pas faire l'économie d'une sécurité qu'elle même met à l'épreuve. Il faudra bien surveiller la vaste place qui va se créer en centre-ville. Il va bien falloir se faire à l'idée qu'il n'y aura pas plus de policiers nationaux. La Préfecture a déjà tranché en minimisant l'amplitude d'ouverture du bowling pour éviter les problèmes. La ville devra réfléchir aussi à ce genre de choses. Les arrêtés municipaux sur la vente d'alcool, l'interdiction de consommer de l'alcool  sur la voie publique ou la mendicité ne seront efficaces que s'ils sont appliqués et surtout, s'il y a des hommes et des femmes pour les faire appliquer. 

Rappelons nous quand même que la ville avait mandaté un gardien privé pour surveiller la rue Joffre, au moment de Noël, après des incidents dans cette rue piétonne. Personne n'a hurlé aux renforts de police, à ce moment-là. Cette demande a des limites. Quand la sécurité n'est pas un thème politique local, difficile de demander aux autres de faire le travail que l'on ne veut pas faire soi-même, difficile de demander aux autres de faire le job quand on traîne les pieds à faire le sien.

Commenter cet article

JIM 17/09/2017 15:42

sur des lieux comme un ciné et un bowling boite de nuit.... c'est idiot et hypocrite de dire "on attend qu'on nous demande une caméra"!!! bon sang! le lieu est fréquenté n'importe comment à n'importe quelle heure... il y a la foule, le centre des congrès... et ... bah non pas de caméra ... idiot!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents