Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Une lectrice nous écrit à propos des trous de la rue Paul Verlaine

Publié par vierzonitude sur 11 Septembre 2017, 12:40pm

Une lectrice de Vierzonitude nous a envoyé ceci :  "la rue Paul Verlaine, à Vierzon est une petite rue peu habitée, par une population vieillissante. Depuis plusieurs mois, il y a un énorme trou sur le trottoir et surtout sur la route. La mairie a été interpellée et après plusieurs appels, la seule réponse a été de disposer des panneaux... La situation est gênante et n'évolue pas."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kheops 12/09/2017 09:23

Attention, cette rue est du domaine privé de France Loire mais ouverte à la circulation.

JIM 12/09/2017 01:06

c'est bizarre que les rues où des élus bien placés habitent recoivent des aménagements que d'autres rues habités par des contribuables ordinaires ne méritent guère plus qu'un panneau

LoL 11/09/2017 15:53

A mon avis , les panneaux posés par les agents de la commune ,servent à indiquer à l'herbe où elle doit poussée, pour cacher ces trous!!.

Je crois que celle-ci ,ne dois pas être si folle que cela , car elle ne voudrait pas se faire piétiner par un pneu ou une semelle!!.

Pas si folle que cela , la grande poilue,envahissante!!.

Cereus Maximus 11/09/2017 15:42

Question simple. Comment subvenir aux dépenses locales indispensables aux riverains de la commune ou de la CDC ?

1) Il convient tout d'abord d'identifier et de définir ce qu'est une dépense commune indispensable. Etant entendu que cette définition reste sujet à débat, ce qui ne saurait constituer un écueil pour des élus qui se revendiquent de la volonté du peuple, si tant est que ce "peuple" ne soit pas pour l'essentiel constitué d'une clientèle au sens politique antique. L'expression limpide des conditions du caractère indispensable est à ce stade fondamental;
2) Il importe, urgemment, d'exprimer et de clarifier ce que représente, pour les élus, les impôts locaux, eu égard à la définition des priorités qui précède.

C'est ainsi que les citoyens pourront avoir une vue directe sur la destination des taxes et impôts de plus en plus lourds qui leur échoient à titre de résidents. Pour évoquer les choses le plus directement possible, tout un chacun pourrait désormais savoir quelles catégories d'individus pourraient prétendre à bénéficier de la saignée opérée sur les contribuables locaux, et selon quelle légitimité. Certes et c'est un premier pas, les PV d'assemblées de la municipalité présentent clairement les subventions attribuées à telle ou telle association mais rien n'est dit, sauf erreur de ma part ce dont je vous prie par avance de bien vouloir m'excuser, sur les largesses discrétionnaires distribuées dans le cadre des factures d'eau impayées ou de taxes d'habitation non recouvrées par exemple. La liste des griefs citoyens n'est pas exhaustive bien entendu.
Soulignons en outre, que des équipes communistes, ou apparentées je ne sais trop, mais en tout cas sans doute à tendance socialisante (gag) et collectiviste, pourraient être tentées de laisser entendre et de souhaiter plus ou moins clairement, il leur appartiendra de clarifier la question dans les faits, qu'il appartiendra désormais au quotidien aux citoyens de se substituer aux carences communales. En d'autres termes, nous pourrions revivre la résurgence de l'impôt infâme de l'ancien régime qui avait pour nom "La Corvée". Et ceci, peut-être qui sait, sous l'égide d'un des derniers carrés du bolchévisme.

Vous voyez, à force de remettre sans fin sur le métier son ouvrage, Vierzonitude pourrait bien susciter des vocations militantes.

Rodier 11/09/2017 14:01

Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone.Les gros trous de 1ere classe genent la circulation,les nids de poule de 2nd classe causeront lesions,luxations et hospitalisation.Et apres seulement politiques et fonctionnaires singeront l'incompréhension et la désolation.

Archives

Articles récents