Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog dont tout le monde parle mais que personne ne lit


Violente agression : les auteurs âgés de... 12, 14 et 17 ans, comment en est-on arrivé là ?

Publié par vierzonitude sur 12 Septembre 2017, 19:02pm

La presse locale l'annonce : "Ils ont 12, 14 et 17 ans. Ce sont eux qui auraient tabassé un promeneur qui ne leur avait pas donné une cigarette, dimanche, dans le Jardin de l'abbaye. L'homme souffre de plusieurs fractures." La presse locale ajoute : " Membres de la communauté des gens du voyage de Vierzon, ils devraient être mis en examen pour extorsion suivie de violences ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours (90), selon le procureur de Bourges. Une qualification criminelle qui fait encourir, au maximum, quinze ans de réclusion devant une cour d’assises (la moitié si l’excuse de minorité n’est pas écartée)."

Depuis plus de vingt ans, l'ancienne municipalité et l'actuelle municipalité sont confrontées au même problème, qui va au-delà d'une histoire de police et de justice, mais inclut dans son champ, un problème qui échappe aux uns et aux autres, il est d'ordre éducatif. Combien de projets, d'initiatives, de personnes, combien de programmes depuis vingt ans, du déménagement du camp des gens du voyage le long de l'A20, au Bois Blanc, aux Forges, dans des appartements de la rue Victor Hugo ?

Ils ont 12 et 14 ans, 17 ans pour le plus vieux, et les voilà impliqués, selon la presse locale, dans une procédure criminelle. Comment on en arrive là ? Comment est-ce possible alors que le phénomène dure depuis plus de vingt ans qu'il y a vingt ans, ils n'étaient pas encore nés ? Comment les institutions peuvent-elles être aussi impuissantes ? Cela signifie-t-il qu'il n'existe aucune solution possible en dehors d'un parcours délinquant, en dehors de la violence comme seul horizon ? La violence les concerne de plus en plus tôt, c'est une tendance depuis plusieurs années. 

Mais que s'est-il passé pendant plus de vingt ans ? Les tentatives de sédentarisation ont échoué, l'ouverture d'une aire d'accueil aussi. Tout a échoué, la faute à qui ? Comment faire aujourd'hui ? On sent que tout le monde est démuni, face à ce qui se passe. Si un palier vient d'être franchi, quelle sera la prochaine limite franchie ? N'est-il pas temps de prendre sérieusement le problème en main, sans avancer d'un pas et reculer de deux. Parce que après, il y aura quoi ? Il y a déjà une victime sérieusement blessée. Et après ?

Commenter cet article

tenirbon 13/09/2017 19:41

Je ne sais pas comment on en est arrivé là mais je pense que la société en a assez fait
Ces gens là ont décidé de se mettre en marge de la société que cette dernière fasse de même
Ils ont pour habitude de ne rien respecter la réponse a apporter doit etre à la hauteur de leurs mefaits et incivilités diverses
Plus d'aides financières ou autres et tolérance zéro

Fifi Loulou 13/09/2017 18:08

Ayant vécu un enfer lorsque j'habitais à Vierzon dans le quartier de Tunnel Château (une famille mulsumane faisait ou fait le chaos dans un immeuble), je suis content d'être parti de Vierzon et vivre une vie plus paisible (je suis parti au moins à 500 km de ma région natale).

J'ignore qui sont les gens qui ont agressés ce pauvre malheureux, mais il faudrait quand même que le maire, la police, et la région se bouge les fesses au lieu de jouer au ping pong.

Car pour l'instant, les troubleurs de fête, se croient au dessus des lois, beaucoup trop de laxisme à mon goût.

La région dans laquelle je me trouve, elle sait comment mater les gens, que ce soit dealers de drogue, etc... On est très très loin du maire de Vierzon et de sa vision des Bisounours.

A titre d'exemple, à Rennes, je suis tombé sur une réceptionniste (hôtel) qui venait de Vierzon justement, et a dit la même que moi, que la ville craint maintenant, la région centre craint à max.

Bonjour l'image de la ville à cause de ces énergumènes.

Anonyme 14/09/2017 18:40

Dans quelle région vivez-vous maintenant (Pays de la Loire) ?
En région centre, il existe des villes correctes également, non ?

et 13/09/2017 01:29

ces personnes n'appartiennent plus ( si jamais cela a pu être le cas) à la communauté des habitants ordinaires... : la violence envers les autres, l'inconscience, la prison sont d'une banalité totale pour ces gens... et nous, on doit accepter, se plier, se soumettre...
la justice n'est pas assez dure... non, vraiment pas assez...

Le concombre masqué 12/09/2017 22:17

Et après? Je coupe les alloc'.

Galère 12/09/2017 22:02

Si, déjà, on leur coupait le financement de leurs aides familiales et sociales, cela ferait réfléchir un peu plus les parents et il y en aurait une prolifération moins importante. Parce que, chez ces gens-là, comme dirait Brel, pour avoir du fric, que fait-on ? On vole et on fait des gamins dès le plus jeune âge. Et le comble, ceux qui travaillent et qui payent pour eux sont ceux qui, en retour de remerciement, se font insulter, voler et tabasser. Ce serait aux politiques et aux élus de résoudre ce problème, mais pensez donc, les indemnités, le pouvoir, la grandeur et la gloire, c'est beaucoup mieux. Et "En marche" ou pas "En marche", rien ne changera.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents