Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Bourges s'engage contre de nouvelles surfaces commerciales, et Vierzon ?

Publié par vierzonitude sur 2 Octobre 2017, 18:00pm

"Bourges n'autorisera plus de nouvelles grandes surfaces commerciales au cours des prochaines années", titre France Bleu Berry, au terme de l'organisation des états généraux du commerce à Bourges. Paradoxe : la ville de Vierzon fait l'objet d'un reportage sur la vacance commerciale en centre-ville et c'est Bourges qui agit ! Politiquement, cet engagement est plutôt fort mais vu ce qui s'est construit en mètres carrés à Bourges et autour de Bourges et ce qui va sans doute encore sortir de terre, on ne peut pas dire que Bourges et son agglomération seront privé de centres commerciaux et de commerces de périphérie. Mais l'engagement a au moins le mérite d'exister, c'est mieux que voir et de ne rien faire, comme à Vierzon. 

France Bleu Berry ajoute : "Pour Pascal Blanc, ce moratoire est donc nécessaire: "On fait une pause jusqu'à la fin du mandat, le temps de mettre en place de nouvelles mesures en faveur du centre-ville. Ce moratoire ne concerne que la ville de Bourges, mais je vais essayer de convaincre les autres élus de l'étendre à toute l'agglomération berruyère." Marie Lasne est l'une des responsables de l'association des commerçants de la rue d'Auron. Elle se félicite de cette décision mais apporte un bémol : "C'est bien mais ça arrive un peu tard, quand on voit le nombre de m2 de surfaces commerciales qui ont été autorisées et qui ne sont pas encore sorties de terre ! Vous allez voir la catastrophe d'ici deux ans !"

La rue d'Auron à Bourges est aussi mal loti que l'Orée de Sologne à Vierzon : 30% de commerces vides. Mais beaucoup moins que la rue Joffre, devenu le temps d'une émission sur C8, dimanche soi, chez Thierry Ardisson , le symbole nationale de cette maladie des villes moyennes, la vacance commerciale. Pour mémoire, la rue Joffre compte deux fois plus de commerces fermés (32) que de commerces ouverts (16).

On peut réellement s'interroger de la volonté vierzonnaise à faire face à ce problème tant les alertes de ces dernières années et ces derniers mois sont restés lettres mortes. La démolition de l'îlot Rollinat est une étape importante pour redonner de l'air à la ville, urbanistiquement parlant, mais ce n'est en rien une solution pour doper le commerce. Pourquoi Bourges organise-t-elle des états généraux du commerce et pourquoi Vierzon rest-elle muette à ce sujet ? On attend des réactions, des projets, des initiatives, des prises de position. A croire que les Vierzonnais n'habitent pas la même ville que leurs élus...

A Bourges, il faudra vérifier que les actes suivent les mots. A Vierzon, on attend aussi beaucoup de la demande de Leclerc pour 5.300 mètres carrés supplémentaires (cette demande sera examinée mercredi par la commission départementale d'aménagement commercial)? Vierzon et la communauté de communes voteront-ils pour ou contre ? Politiquement aussi, leurs votes auront une signification forte : pour ou contre le commerce de proximité ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andrée 03/10/2017 08:52

Compte tenu de ce qui est en construction autour de Bourges , de l'agrandissement de la galerie marchande de Carrefour, des constructions route de la Charité, le maire a vraiment de belles paroles. Le lidl du Prado n'a t-il pas été autorisé?

J 02/10/2017 19:29

Pourquoi ferait-on quelque chose à Vierzon alors qu'on a rien fait depuis des années ?
Un ex-député nous disait qu'il serait plus utile en tant que député que maire pour Vierzon, alors maintenant qu'il n'est plus, que va t-il faire ....moins, c'est difficile, mais rien de plus, c'est jouable ...
Il est bien au chaud dans son mandat, pourquoi faire quelque chose ?
Cette ville est abandonné par ses élus depuis si longtemps...ne rêvez pas, la descente aux enfers continuera pour nous.

Archives

Articles récents