Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Centre médical de santé : où est la logique si un médecin vierzonnais rejoint l'équipe ?

Publié par vierzonitude sur 20 Octobre 2017, 07:00am

Centre médical de santé : où est la logique si un médecin vierzonnais rejoint l'équipe ?

A la fin de l'année 2017, Vierzon va perdre au moins deux médecins généralistes avec la fermeture annoncée du cabinet médical d passage Levêque, à Vierzon-Villages. Sur les quatre médecins regroupés, trois partent à la retraite. La quatrième, c'est écrit sur la porte vitrée, va rejoindre le centre médical de santé qui devrait ouvrir début mars 2018, route de Neuvy. C'est là que l'on ne comprend plus très bien l'objectif de ce centre municipal de santé, rappelons-le, avec des médecins salariés. Si un médecin généraliste de Vierzon, et c'est parfaitement son droit, a décidé d'intégrer le centre municipal de santé, cela signifie que pour l'instant, le solde est de 0 médecin généraliste sur la ville; D'ailleurs, il sera de -2 à -3 à la fin 2017. Si le centre de santé médical est destiné à lutter contre la baisse de la démographie médicale, quel intérêt à y intégrer un médecin qui travaille déjà sur Vierzon ? Il doit sans aucun doute y avoir une explication rationnelle, mais dans le cas d'espèce, la logique municipale est assez complexe à intégrer. Nous comprenons, comme c'était expliqué en juillet 2017, dans la presse locale, que le médecin vierzonnais devrait être le médecin coordonnateur du centre de santé. 

"Nous avons un médecin coordonnateur, deux médecins à temps plein et trois dentistes sont très intéressés. Quelques médecins retraités devraient accepter de travailler quelques heures. Notre objectif aujourd'hui est de trouver un orthoptiste", pouvait-on lire. Des dentistes pourquoi pa,s nous n'avons pas l'impression que c'est le plus urgent, contrairement aux médecins généralistes. Heureusement qu'entre temps, Sos médecins s'est installé à Vierzon, route de Neuvy, pour le prix de la location d'un appartement.

Extrait d'une interview parue dans la presse locale le 23 décembre 2016.

Comment seront-ils rémunérés ? Ils seront salariés du GIP, avec une part fixe et une rémunération liée à leur activité. Car ce sont les actes qui nous permettront d'avoir des recettes.

Comment assurer l'équilibre financier du centre ? S'il y a des médecins, il y aura des patients et des actes, donc des recettes ! D'autant plus qu'ils seront incités à développer leur activité par la part variable de la rémunération et qu'ils ne perdront pas de temps avec les tâches administratives. De plus, il existe de nouvelles aides financières de l'État, liées aux objectifs de santé publique. Pour nous, elles sont estimées à environ 60.000 euros par an. Il y aura un coût pour la collectivité, l'équilibre devrait être atteint vers la 4 e ou 5 e année.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

citoyenlanda 20/10/2017 21:32

Je pense que l'important est qu'il y ait des médecins généralistes à vierzon qui peuvent recevoir des patients ( pas des clients ) . Ce cabinet ne peut plus fonctionner apparement ( il avait pourtant cette particularité ) , mais si ce service "public" peut permettre à des patients " non client" ou sans médecin traitant declares car il faut savoir qu'aucun autres généralistes très bien installés à vierzon refusent tous nouveaux clients, comme ailleurs partout en france ( hors grande ville ) et c'est pareil à Bourges. Si certains de ces médecins " en age de partir à la retraite certes " acceptent d'y travailler avec des horaires qui leur conviennent, et apporter leur experience de médecins connaissant les données de cette ville pour permettre le relais .... Où est le problème ??

Archives

Articles récents