Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


A l'observer de près, il manque une âme à cet endroit

Publié par vierzonitude sur 2 Novembre 2017, 18:32pm

A l'observer de près, il manque une âme à cet endroit

En buvant un café au Paris et en fixant le giratoire de la place Gabriel-Péri, on se dit qu'il manque quelque chose à ce carrefour. On se dit que ce giratoire est bancal, que même le seul arbre qui y est planté est bancal, il penche du côté de l'avenue de la République, il n'est pas symétrique, il donne une impression de pauvreté végétale, parce qu'il est tout seul.

Et à tourner autour de ce giratoire, on se dit qu'il est nu, nu et pas très attrayant. Oh bien sûr, on ne notera de ce post que son aspect négatif, mais une ville, ce n'est pas qu'une liste d'investissements au conseil municipal pour faire genre, ce n'est pas une liste de travaux, ce n'est pas qu'une succession de rues et de giratoire,s non, c'est le sens du détail. Et le moins que l'on puisse dire est que ce giratoire, trop minéral, au bord de tout mais au milieu de rien, ce giratoire qui mène à Tours, à Orléans-Paris, à Bourges, à Issoudun, à Auxerre, ce giratoire au centre de tout n'est pas la hauteur de sa réputation.

Il y manque une foule de détails esthétiques, qui montrerait qu'on attache de l'importance au paraître et Vierzon a besoin de paraître. Mais en buvant ce café au Paris, en voyant tourner les voitures autour, en observant cet arbre solitaire, on laissant le regard glisser sur les pierres, on constate que finalement cette place n'en est pas une, les voitures n'arrêtent pas d'y passer, il y a toujours du mouvement, des bars, des restaurants, un passage pour aller sur l'esplanade de la Française, et ce giratoire fait pauvre. Pas fini. Un espace perdu.

On pourrait y mettre quelque chose, quelque chose qui symbole Vierzon, qui le finisse, qui offre à Vierzon l'identité dont on la prive. Non, pas une statue de Mélenchon ou de Lénine, ce dernier a déjà sa rue et son square, mais une représentation que toutes celles et tous ceux qui se croisent à cet endroit pourrait même photographier. Qui a envie de s'arrêter pour photographier ce giratoire  qui ne raconte aucune histoire, si ce n'est celle d'une ville qui utilise le giratoire d'un point de vue purement utilitaire. A croire que l'esthétisme est bourgeois dans cette ville. Dommage. Parce qu'il manque une âme à cet endroit, oui, voilà une âme. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andrée 03/11/2017 07:33

Il manque des fleurs, de la verdure, il n'y a ici que du béton.
J'ai l'impression qu'il y a moins de fleurissement en ville. Avant il y avait une superbe composition Place de la Résistance ( au dessus du tunnel SNCF). Cette année rien.
A la Chatre les trottoirs sont en herbe avec passage pour piétons et poussettes. A voir si c'est accessible au fauteuils roulants mais cela met du vert dans la ville. Le carrefour de la Croix Blanche n' a pas d'âme, c'est typique de l'architecture communiste des années 70.

Marc 02/11/2017 19:12

Le " fainéant" d'Henri Brisson, ça le rapprocherait de son collègue du square E. Perraudin.

HG 02/11/2017 19:11

Entièrement d'accord. Il manque en son centre non pas une faucille et un marteau mais un grand sapin avec des guirlandes ou une statue en bronze de Jacques Brel pour des selfies ou...

Archives

Articles récents