Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Ils ont transformé le café National en pizzeria...

Publié par vierzonitude sur 3 Novembre 2017, 13:48pm

Ils ont transformé le café National en pizzeria...

Quand ils ont transformé l'Olympic en restaurant chinois, il était trop tard. Quand ils ont transformé l'Ane qui renifle, le Pouriau, le café du du Dépôt, le café de l'Avenir, le Goujon qui tète... en appartements, il était trop tard. Quand ils ont transformé la Renaissance en salon de coiffure, il était trop tard. Quand ils ont transformé la Potinière en magasin de rénovation de meubles, il était trop tard. Quand les bistrots de Vierzon tombaient comme des mouches, il était trop tard.

Un à un, ils rejoignaient la longue liste des cafés morts au combat. On ne voulait pas croire que, dans cette ville, qui avait compté des mastroquets à tous les coins de rues, on en arrive à une telle hécatombe. A chaque bistrot fermé, aucune chance qu'un autre rouvre. Quand ils ont transformé le National en pizzeria, là, je me suis dis que nous avions basculé dans une autre galaxie, le genre de mondes parallèles incapables de créer une plus-valu de chaleur humaine.

Le National, qui aurait cru que ce bistrot-là sombrerait à son tour, en plein centre-ville. Qu'il ferme, oui ça arrive mais qu'il ne rouvre pas, que la terrasse ne s'étale pas à nouveau sur la place du Mail, que le vaste comptoir n'accroche plus son lot de moules éthyliques, ce n'est carrément pas possible. Une pizzeria, une chaîne de pizzas, dans le café National, où les murs transpirent encore des discussions épaisses qu'on avait autour d'un café-crème.

On y a même exposé des affiches des films de Jacques-Brel, on avait décidé que ce bar-là serait le carrefour incontournable des débuts de journée, des milieux de journée, des fins de journée, pour boucler les boucles. Quand ils ont retiré l'enseigne du café National, j'ai compris qu'il était beaucoup trop tard pour tout. Un bistrot en pizzeria... Ce n'est pas seulement le café qui disparaît, c'est l'âme, c'est l'esprit, c'est ce tas de mots prononcés là-bas et qui ne seront jamais, mais alors jamais, réédités. Ils sont perdus. Un bistrot en pizzeria...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fifi Loulou 04/11/2017 09:31

Ca râle quand un commerce ferme, un autre truc ouvre et là une pizzeria, ça va créer de l'embauche, ça râle encore....

vierzonitude 04/11/2017 13:41

Ca râle pas, ça se souvient nuance....

Archives

Articles récents