Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Quand le constat de Vierzonitude est partagé, on se sent moins seul

Publié par vierzonitude sur 29 Novembre 2017, 18:07pm

Quand le constat de Vierzonitude est partagé, on se sent moins seul

Ce coup-ci, ce n'est pas Vierzonitude qui dresse un bilan alarmant de notre bon territoire vierzonnais et au-delà. Voilà que la députée Modem-La République en Marche, Nadia Essayan, très peu connue pour son pessimisme ambiant, a dressé un tableau peu réjouissant de cette diagonale du vide dans laquelle est enserrée Vierzon mais le Cher tout entier.

Là encore, la députée s'est transformée en vecteur de partage des opinions de Vierzonitude, qu'un bilan, même négatif de la situation, vaut toutes les espérances du monde tant qu'elles n'ont été concrétisées. C'est vrai que lorsque l'on met bout à bout, les écueils d'un territoire tel que le nôtre, on se demande si ce n'est pas pour mieux le flinguer, voire le dévitaliser comme une mauvaise dent, prendre ce qu'il y a de meilleur, apparemment peu de chose, et jeter le reste aux chiens. 

Car quand on cumule, comme l'a dit la députée, un risque de fermeture de services hospitaliers (maternité, bloc opératoire...), un commissariat vétuste et une baisse des effectifs policiers, la suppression d'une police anti-criminalité, un manque alarmant de médecins traitants que Vierzon mais le centre de la France rebute, quand on a perdu le tribunal d'instance et le conseil des prud'hommes et qu'à trente bornes de là, on risque de perdre à Bourges, la cour d'appel, des licences à l'IUT, une faculté, quand les services publics fondent à vue d'oeil et que les dessertes ferroviaires collent un peu plus le derrière d'un territoire dans la boue de ce qui reste de ces cours de ferme, on se dit que le choix de partir loin est un bon choix. Quand on peut !

Alors,  Vierzonitude est satisfait que ce constat alarmant ne soit pas que sa seule vision mais qu'elle soit partagée par d'autres. On entend d'ici les cris d'orfraie de nos élus locaux, expliquant, l'écume aux lèvres, qu'elle a beau jeu, la députée de parler ainsi quand elle vote à tour de bras les lois du gouvernement pas, selon eux, favorables aux territoires, aux pauvres et au travail. Seulement, il faut aussi balayer devant chez soi. On ne dira que ça.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fantomas 01/12/2017 14:28

peut être aussi un peu le résultat de quelques années de :
je me voile la face et tout va bien , le résultat d'un acharnement a ignorer les vrais problèmes pour ne se consacrer qu'a une chose , la carrière politique , très vite réduite a un rôle de figurant .
mais les problèmes demeurent ..................

Archives

Articles récents