Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon doit devenir le laboratoire national des solutions contre le désert commercial

Publié par vierzonitude sur 12 Novembre 2017, 10:55am

Vierzon doit devenir le laboratoire national des solutions contre le désert commercial

La presse écrite étrangère, la presse écrite française, la télévision étrangère, la télévision française, des sites internet d'informations, des revues spécialisées et maintenant des étudiants, la spécificité commerciale de Vierzon attire. Certains y voient une façon négative de parler de Vierzon, d'autres, comme Vierzonitude, l'opportunité de faire de cette ville, le symbole français des solutions à préconiser contre la désertification commerciale. Le diagnostic est posé, les origines du mal ne sont pas toutes définies et surtout, les solutions restent à inventer. Derniers à se pencher sur le cas vierzonnais, deux étudiants de l'ESCP Europe, intéressés par la problématique de la désertification des centres villes sont prêts à proposer des solutions, ils y bossent. Si Vierzon intéresse autant la presse, les journalistes et maintenant les étudiants, c'est aussi et surtout parce que Vierzonitude essaime et montre une réalité crue, sans filtre, certes qui ne plaît pas mais qui est la réalité. Les chiffres nationaux viennent corroborer ce que ce blog a toujours mis en avant, la désertification est là, profonde, mais aucune solution concrète, pire aucune volonté forte, pour la contrecarrer.

La rue Joffre est devenue l'instant d'un reportage sur C8, dans l'émission de Thierry Ardisson, le symbole de la désertification. La rue Joffre et le centre-ville sont devenus dans le magazine spécialisé LSA, le symbole de la désertification. L'électro-choc n'est pas assez puissant, semble-t-il, pour faire réagir une ville entière. Car évidemment, le commerce n'est pas qu'une affaire de politique, ni de commerçants, ni de citoyens, mais une affaire de commerçants ET de politiques ET de citoyens ET d'urbanisme. Et toute une foule de choses qu'il faut dès à présent mettre en musique.

Puisque Vierzon possède ce problème, que l'on vienne tenter de le résoudre. Que l'on vienne, ici, mener des expériences, Vierzon laboratoire de la lutte contre la désertification commerciale, ça a autant de gueule qu'un parking à poids-lourds ou qu'un centre médical de santé. Puisque nous avons ce souci, donnons nous les moyens de le résoudre et pourquoi pas de permettre à d'autres de le résoudre. Mais voilà, la bonne vieille fierté vierzonnaise empêche non seulement d'admettre le problème et donc de trouver des solutions. 

La presse ne ternit pas une image, cette image est déjà ternie, ne serait-ce que par la situation réelle de la ville. En revanche, a-t-on entendu des responsables politiques ou commerciaux, face caméra, prendre le problème à bras-le-corps et inciter les puissances publiques, les théoriciens, les urbanistes, les ceusses qui ont des idées, les porteurs de projets, à venir, ici, explorer leurs solutions ? Personne. Personne n'utilise ce levier pour d'une part reconnaître la profondeur du marasme et d'autre part, le surmonter. On préfère se cacher derrière son petit doigt, expliquer "mais non tout va bien", écrire qu'à Vierzon, il n'y a pas de problème, que l'offre est supérieure à la moyenne nationale. Bref, nier l'évidence au lieu de dire "chiche, si vous avez des projets, des idées, venez les tester ici. Si ça marche ici, ça ne pourra que marcher ailleurs."

On attend avec impatience que le repli sur soi s'efface à la faveur d'un grand travail collectif que personne n'a jamais entrepris non plus entre commerçants, élus, clients, Vierzonnais, spécialistes. On comprend la lassitude des uns et l'indifférence des autres, penchés sur leur propre souci à faire vivre leur commerce. Mais une ville, on le répète, ce n'est pas que des commerces et rien autour, ou des rues, des giratoires et pas de commerces aux environs. Mais, la volonté politique ne veut entreprendre des choses que pour des coupures de rubans et des inaugurations de locaux industriels. Quand on sait que les trottoirs des zones industrielles de Vierzon sont plus pratiques que ceux du centre-ville, qu'on ne s'étonne pas si dans dix ans, Vierzon n'aura que des zones industrielles, des grandes surfaces de périphérie et des journalistes qui viendront raconter et filmer comment est mort un centre-ville.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Athos 06/11/2017 18:35

Je repars sur une nouvelle contribution, pour plus de clarté.

Vous prétendez mettre le nez des élus devant leur "propre réalité" ? Pour moi, c'est du charabia.

Essayer de les faire changer d'avis, oui, pourquoi pas. Mais en faisant à longueur d'année une mauvaise presse à notre ville, ce n'est pas une bonne idée.

A part surtout soigner votre ego, cela ne change rien.

Et puis le débat avec vos contradicteurs tourne toujours à l'insulte. Maintenant, c'est mon cerveau qui manque de subtilité. C'est soft évidemment, mais c'est une insulte qui n'a pas sa place dans un débat.

Cette façon de faire vous portera un jour préjudice, croyez-moi, si ce n'est pas déjà fait.

vierzonitude 06/11/2017 21:19

Vous êtes têtu car vous refusez comme les élus de voir la réalité en face. Vierzonitude ne fait mauvaise presse, la réputation de Vierzon n'a pas besoin de la presse pour être ce qu'elle est, vous vous enferrez à vouloir faire porter le chapeau à Vierzonitude mais Vierzonitude ne dirige pas cette ville ! Vierzonitude parle d'une réalité que vous refusez d'admettre car il est plus facile de faire porter la responsabilité sur ce blog que sur les vrais tenants de cette ville. Vous êtes de leur famille ? Intime ? Ami ? Vous avez des intérêts à ne pas vouloir les mettre face à leurs responsabilités ? Nous 'lavons déjà dit, si ce blog vous déplaît, ne le lisez pas, on ne vous oblige pas. Ou faites le vôtre où vous vanteriez les vertus inépuisables de cette ville minée par un blog... Vous êtes finalement plus pathétique que drôle. Quant au débat, il est intéressant quand vous le faites vivre et non pas quand vous vous attachez à cette obsession de faire croire que les commerces fermés, la saleté, le repli sur soi, le manque d'ambition sont de la faute de Vierzonitude.

Franck 05/11/2017 21:47

"Deux élus vierzonnais sur trois ont voté pour le projet "
http://www.leberry.fr/vierzon/economie/commerce-artisanat/2017/10/04/le-projet-d-agrandissement-du-centre-e-leclerc-de-vierzon-retoque_12576748.html

Visiblement il ne doit pas y avoir assez de reportage négatif (mais réaliste, voir chiffre Procos) sur le centre-ville.

Athos 06/11/2017 13:29

Une enseigne de sport, je vois ce que c'est, mais un magasin de bricolage généraliste comme nous en avons déjà deux à Vierzon, sur seulement 2500m2, c'est plus difficilement concevable.

Ou alors peut-être un magasin de bricolage spécialisé, type revêtement de sols par exemple. Ce qui changerait tout.

vierzonitude 06/11/2017 12:11

Oui mais pour une enseigne de sport construite, il ajoute une enseigne de bricolage dont on n'a pas besoin. Tout ça pour concentrer le maximum de clients chez lui. A ce tarif là, on rase le centre-ville et on construit une immense galerie marchande !

Athos 06/11/2017 10:55

Si Leclerc tente sa chance, malgré les 30% d'emplacements vides à l'Orée de Sologne, c'est qu'il considère qu'il a une carte à jouer en offrant 2 grandes cellules à des prix moins prohibitifs.

N'oubliez pas aussi que les vierzonnais vont déjà à Saint-Doulchard où il y a deux grandes enseignes de sport.

Athos 05/11/2017 19:00

Quand on est ni propriétaire d'un fonds de commerce, ni propriétaire de sa résidence principale, on peut sans risque dénigrer sa ville car on a rien à perdre…

vierzonitude 06/11/2017 13:54

C'est vous qui ne comprenez pas, vous imaginez qu'un investisseur viendrait sans regarder autour de vous. Si vous aimiez votre ville, vous essayeriez de faire changer les élus e'avis en leur mettant le nez devant leurs propres contradictions et leur propre réalité. Mais c'est trop subtil pour votre cerveau de oui-ouiste en chef.

Athos 06/11/2017 13:31

Il n'est pas question de cacher une réalité, mais d'essayer de vous faire comprendre que vos idées noires qui tournent inlassablement en boucle sont toxiques pour Vierzon.

Quand à la touche d'humour que je serais aux commentaires, commentaires pour le coup globalement en désaccord avec ce que vous dites, je le prend plutôt comme une insulte déguisée.

Sachez que les persifleurs qui salissent les autres, j'ai l'habitude de les faire sauter sur ma main comme une miette de pain.

vierzonitude 06/11/2017 12:12

Ah, Athos, qui vit dans son monde de oui-oui, qui croit encore qu'une réalité cachée n'existe pas; Qui croit qu'un commerçant plein de bon sens irait s'installer rue Joffre juste parce qu'on en dirait du bien. Si pour vous peindre une réalité, c'est dénigrer, mettez vous la tête dans le sable en pensant qu'on ne vous verra plus. Vous êtes la touche d'humour qui manque à ces commentaires. Bravo.

Athos 06/11/2017 10:48

Dans ce cas vous vous tirez une balle dans le pied.

En faisant faisant mauvaise presse à votre ville, en la dénigrant à longueur de pages, vous dévalorisez inutilement votre patrimoine.

vierzonitude 05/11/2017 21:30

Pas de bol pour vous je suis proprio mais pas Oui ouiste

visiteur 03/11/2017 11:55

Ca suffit, 100% d’accord avec vous quand vous dites que « les reportages ne font pas avancer les choses mais par contre ils permettent de rendre l'image de Vierzon encore plus négatives ».
Les six commerces qui recherchent actuellement des successeurs (pour partir à la retraite) vont finir par devenir invendables à cause de cela.

vierzonitude 03/11/2017 13:28

Vous êtes drôle réalité se suffit à elle.ème!

Ca suffit 02/11/2017 22:39

On comprend bien votre souhait en invitant tous ces journalistes à parler des problèmes du centre ville de Vierzon : essayer de faire bouger les choses, les politiciens, les spectateurs vierzonnais.
Le soucis c'est que ces reportages ne font pas avancer les choses mais par contre ils permettent de rendre l'image de Vierzon encore plus négatives. Soyez franc si vous n'habitez pas Vierzon, après avoir vu ces très nombreux reportages vous venez vous y installer ? Vous venez juste y faire étape pour visiter ? Bien sûr que non!
Donc en effet on comprend bien que votre idée soit que si les politiques de la Ville voient la Ville sur des médias nationaux, ils vous écouteront. Mais en même temps ils ne font pas rien, ils ne font simplement pas ce que vous auriez fait .... il n'y a pas longtemps ne leur avez pas reprocher les dépenses pour la maison des projets....
"chiche, si vous avez des projets, des idées, venez les tester ici. Si ça marche ici, ça ne pourra que marcher ailleurs." Euh comment dire on comprend la encore votre idée.
Mais entre nous votre accroche est plus que négative : si j'ai une idée et que vous me dites ça et bien je vais directement ailleurs, pourquoi venir ici qui est de vos propres mots pire que n'importe où ailleurs........
Par contre je suis tout à fait d'accord avec votre paragraphe : "le commerce n'est pas qu'une affaire de politique, ni de commerçants, ni de citoyens, mais une affaire de commerçants ET de politiques ET de citoyens ET d'urbanisme. Et toute une foule de choses qu'il faut dès à présent mettre en musique."
Mais votre problème reste entier puisque vous continuez à taper directement sur la tête des politiques : "Mais, la volonté politique ne veut entreprendre des choses que pour des coupures de rubans et des inaugurations de locaux industriels. "
En résumé à mon sens vous avez raison sur le fond : l'idée de faire de Vierzon un laboratoire de solution contre la désertification des centres villes peut être une excellente idée. Toutes les idées originales pour inverser la vapeur, doivent être testées.
Mais vous ne pouvez pas pour cela vous passer des bonnes volontés même si elles ne sont pas de votre bord ou de votre avis... Et on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre...

vierzonitude 03/11/2017 09:28

"Le soucis c'est que ces reportages ne font pas avancer les choses mais par contre ils permettent de rendre l'image de Vierzon encore plus négatives." C'est la réalité qui est négative, pas le fait de la filmer. La réalité, même non filmée, elle reste la réalité.
"Soyez franc si vous n'habitez pas Vierzon, après avoir vu ces très nombreux reportages vous venez vous y installer ? Vous venez juste y faire étape pour visiter ? Bien sûr que non!" Mais, si vous visitez Vierzon, sa rue Joffre, son centre-ville, sa friche de la Française, sans avoir vu ça à la télé, vous auriez envie de venir ? pensez-vous qu'il s'agit d'attirer seulement les gens avec de belles images et qu'une fois à Vierzon, ils se retrouvent piégés, dans l'impossibilité de partir, allons...
"il n'y a pas longtemps ne leur avez pas reprocher les dépenses pour la maison des projets...." : plus de 7 millions d'euros pour quels résultats ? des promesses non tenues (un million d'euros par an de la part des contribuables, et vous avez vu une amélioration ?
"si j'ai une idée et que vous me dites ça et bien je vais directement ailleurs, pourquoi venir ici qui est de vos propres mots pire que n'importe où ailleurs........" bien sûr que non, s'il y a des financements spécifiques, les projets seront aidés, développés ici, pas ailleurs.
"Mais votre problème reste entier puisque vous continuez à taper directement sur la tête des politiques : "Mais, la volonté politique ne veut entreprendre des choses que pour des coupures de rubans et des inaugurations de locaux industriels. " C'est vrai ! Quelles initiatives ont été prises à propos du commerce ? Transférez ceux de la rue Joffre avenue de la République ? La maison des projets ? La création d 'un office du commerce financé par la communauté de communes donc sans liberté et sans objectivité ? Citez moi des exemples de réussite ?
"Mais vous ne pouvez pas pour cela vous passer des bonnes volontés même si elles ne sont pas de votre bord ou de votre avis... Et on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre..." s'il y a une initiative qui ne fait pas de politique, donc qui est tolérante, c'est bien celle-ci. Venez, j'attends votre mail...

HG 02/11/2017 19:51

Les centres commerciaux ne sont pas responsables de tous les maux. Souvenez-vous de "La Grande fabrique", avenue de la République, unique magasin Lacoste à des kilomètres et des kilomètres à la ronde, jusqu'à Bourges. On venait de loin pour s'acheter du Lacoste. Pourtant les proprios de la boutique ont mis la clé sous la porte. Pour quelle raison ? La retraite ? Peut-être mais certainement pas à cause de la concurrence des vêtements bas de gamme de Carrefour Market.

Archives

Articles récents