Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


2008-2018 : dix ans plus tard, voilà ce qu'est devenue Vierzon

Publié par vierzonitude sur 3 Janvier 2018, 08:30am

Nous aurons droit, c'est certain, dans quelques semaines, au bilan 2008-2018 le plus flatteur de la municipalité vierzonnaise qui, après 18 ans d'absence, est revenue au pouvoir, en 2008, héritage trait pour trait, des précédentes municipalités de cette couleur, avec tout ce qu'elles ont de caricatural et d'excessif. Dans celle-ci, le P.S passe les plats et l'opposition ne fait que prononcer des discours que personne ne comprend et uniquement lors des conseils municipaux. A croire que l'opposition ne fait de la politique qu'une fois par mois. 

Aucun contre pouvoir, si ce n'est toutefois celui des électeurs : aux dernières régionales, la liste Front de gauche menée par le maire encore député, a mordu la poussière avec moins de 5% des voix... Aux dernières municipales, l'écart entre la liste de la majorité et de l'opposition n'était plus que de 400 voix. Aux dernières législatives, le député-maire a perdu son siège de parlementaire, ravi par la tête de liste aux dernières municipales... Malgré ses signaux pourtant clairs, la politique est la même, enfin, la même absence de politique... En fait, depuis dix ans, on ne voit pas bien où veut en venir la majorité.

Dix ans plus tard, le bilan n'est pas brillant : Vierzon est l'une des trois villes de France où la vacance commerciale est la pire. Vierzon figure aussi parmi les vingt villes les plus fragiles de l'Hexagone. Sacré bilan ! Entre l'hôpital qui risque de perdre sa maternité et son bloc opératoire, l'insécurité qui n'existe bien sûr pas à Vierzon, le commissariat qui crie famine, le centre-ville qui se désosse, une politique commerciale aux abonnés absents, un centre-ville qui rétrécit, Vierzon aux abois avec ses commerces, des rues qui se sont dégradées, des rues commencées et pas finies, la propreté qui fait défaut, les poubelles qui traînent, l'image qui se dégrade bref, tout va bien !

Mais vous allez voir, tout est merveilleux... sous la plume de nos élus. L'eau est municipale mais elle augmente ! Le budget est étriqué mais on balance l'argent par les fenêtres (Sem-Territoria, bowling, site LFM...) Le centre de santé recrute des médecins... vierzonnais. Mais il y a l'îlot Brunet-Rollinat dont on ne comprend plus le projet final. L'ancienne Poste préemptée en douce par la ville qui va nous coûter un bras. Mais, nos élus nous diront qu'ils oeuvrent depuis dix ans, sang et eau, pour cette ville. Résultat ? Vous le voyez vous-mêmes ou il faut un dessin ? On est pressé d'écouter et de lire ce bilan faramineux qui fait que Vierzon est ce qu'elle est et qu'on aimerait qu'elle ne soit plus. Mais on ne peut pas polir sa carrière politique, entretenir un parti politique, faire de la politique politicienne et satisfaire ses concitoyens. Franchement, on a hâte.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents