Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon 2030 : les premières réflexions des lecteurs de Vierzonitude

Publié par vierzonitude sur 13 Janvier 2018, 10:21am

Vierzon 2030 : les premières réflexions des lecteurs de Vierzonitude

Vierzon en 2030... Racontez nous comment vous verriez Vierzon en 2030, vous. Ce que vous aimeriez, ce que vous imaginez. Allez on se bouge !

Un lecteur de Vierzonitude nous a envoyé sa contribution 

"Je crois que l'on peut faire bien mieux et parler de demain. Il est risible d'entendre les voeux du maire prônant un projet pour dans 12 ans.

Avec un second mandat arrivée à sa moitié, la municipalité n'a rien de mieux à nous proposer qu'un projet pour l'avenir assez lointain, disons-le, qui ne correspond en fait qu'un appel aux votes de 2020.... "Votez pour nous pour 2020, nous vous préparons un projet pour 2030". Il faut le temps que les idées viennent, c'est pas simple.

Alors moi je me lance et vous dis que bien des choses auraient pu être faites et qui le peuvent encore à moindre terme en l'occurence.

2018 est l'année ou la revitalisation des centres-villes a été annoncée comme étant une grande cause nationale, mais de quoi parle-t-on ? Tout le monde assemble ce sujet qu'au seul problème du commerce alors que bien sûr cela englobe bien plus de chose que cela. Outre le commerce que cela implique pleinement, cela engendre aussi l'emploi, l'entreprise, le lien social, la proximité, la sécurité, le recrutement de population, l'économie locale et bien d'autres domaines encore !!

Commençons par le commerce afin de ne pas passer tout le sujet sur ce domaine :

Vierzonitude prône la sauvegarde de la rue Joffre et même si personne ne s'exprime, oui la rue Joffre peut survivre et non pas finir en simple rue d'habitation. Elle peut survivre à moindre coût que cette place, qui bien qu'elle soit une bonne idée (il ne faut pas tout dénigrer), elle dégage cet axe anxiogène, elle facilite la circulation piétonne et routière, elle offre un bel espace vert, ne réglera pas les problèmes du chômage, de la sécurité, du commerce ni encore du tourisme.

La rue Joffre pourrait très bien devenir un centre commercial urbain empli de boutiques indépendantes sous franchise ou non tout en restant adéquate au quartier touristique. cela n'est pas utopiste, idéaliste ou oui-ouiste mais réalisable car cela existe déjà en France !! Cela pourrait se faire avec des accords d'agences de franchise ou des promoteurs en contrepartie de ce qu'ils demandent en périphérie !! On y gagnerait de nouveaux commerces (nouvelles entreprises), de l'emploi, un dynamisme économique, de l'économie locale.....

Ensuite parlons proximité :

73% des Français sondés sont attachés à leur centre-ville. Ca c'est dans les mots, la réalité est toute autre. Cependant 78% des personnes qui vont dans les centres commerciaux ou les complexes de périphérie, y vont pour le côté pratique. Alors ce côté pratique se règle aussi, d'une par le stationnement et d'autre part par des avantages intéressants pour le consommateur. L'histoire du stationnement a été prise en compte par la municipalité mais sans doute pas dans le bon sens, pourquoi ?


Alors que le stationnement dans les rues était payant, c'étaient déjà les commerçants qui s'y stationnaient plutôt que de laisser place aux clients. Maintenant que c'est gratuit, cela ne va qu'accentuer le phénomène et on le voit déjà. Il aurait fallu d'abord anticiper la chose, peut-être en créant un parking spécialement dédié aux commerçants, tout en étant dans la proximité, voir même sécurisé... Afin d'obliger, par ce biais, les commerçants d'aller s'y stationner et laisser la place aux clients dans les rues du centre-ville.

Le côté pratique est aussi le côté avantage qui pourrait être un ensemble de mesures commerciales gérées sous la patte de l'office du commerce par exemple telle qu'une carte de fidélité unique à l'ensemble des magasins souhaitant participer, au sein de la commune. Une seule et unique carte qui se voudrait numérique ou à puce et dont les commerçants pourraient y mettre leurs offres individuellement et qui serait acceptée partout. Cela aussi existe déjà en France !!

Proximité BIS :

57% des Français s'y rendent pour des rendez-vous dont des rendez-vous médicaux. Sans doute Monsieur le Maire qui fait parti de l'AMF (Association des maires de France) a oublié ou omis les rapports de certains de ses collègues maires eux aussi qui prônent le lien social en regroupant tous les services publiques et médicaux en coeur de ville. A Vierzon la maison médicale qui ne devait pas abriter de médecins déjà implantés dans la commune alors que ce sera malgré tout le cas, se retrouve montée totalement en dehors du centre-ville, cherchons l'erreur.... Sans doute un acte commis dans l'urgence !!


Pourtant cette ancienne poste qui fait tant débat aurait peut-être pu servir à quelque chose comme d'autres bâtiments vides que détient la municipalité et/ou la communauté de communes qui se situent bien plus proche que le quartier Sellier/mouton.

Re population de la commune :

68% des jeunes préfèrent vivre en centre-ville et ce taux augmente au fur et à mesure que l'on se rapproche des métropoles ou de la capitale. Les villes moyennes ont un atout et un rôle a jouer dans ce domaine car l'on sait aussi que la majorité des jeunes est attachée à sa ville natale. Il est donc temps de créer une attache et éviter le départ des jeunes dans cette ville mais aussi ce département dont la population est de plus en plus vieillissante. Le dynamisme économique généré par la création de commerces et d'entreprises est une solution pérenne pour solutionner en partie ce phénomène. Pour nota, le commerce emploi plus de salariés que l'industrie sur l'ensemble du territoire.


Sans compter nos jeunes, une ville créative, dynamique, conviviale attire les populations extérieures. Cela aussi se réalise ailleurs et est adaptable à Vierzon !! D'ailleurs Vierzon n'est pas la seule ville à avoir vécue la désindustrialisation et d'autres ne sont pas en l'état !

La sécurité :

Bien que la problématique du commissariat tant dans sa vétusté et son manque d'effectif qui a fait bouger des lignes et dont on en attend des résultats, là aussi la municipalité peut y jouer un rôle !!


Depuis la suppression de la police de proximité sous Nicolas Sarkozy, nombreuses communes ont créées leur police municipale (pleine et entière, avec un rôle bien précis). Dans 77% des cas, les citoyens vivant dans l'une de ces communes se sent en sécurité et se laisse aller à ses loisirs en toute sérénité.

Dans la plupart de ces villes, l'on constate entre 11 et 23% de baisse de la délinquance et d'incivilité ! Vierzon en aurait bien besoin et cela est un pouvoir municipal !! Mais on parle là, d'une vraie police municipale avec un vraie rôle qui soulagerait dans ses tâches la police nationale, un effectif concret, de la vidéo protection approfondie !


Sans compter qu'il est constaté que la délinquance augmente plus dans les villes où le taux de vacances commerciales grimpe. Plus il y a d'activité, plus il y a de badauds dans les rues, plus cela gêne le trafic et provoque le déménagement de celui-ci. 

On pourrait aller encore plus loin, il y a tellement de choses à faire et qui ne sont pas des innovations, qui existent déjà ailleurs en France, que l'appel à Vierzon 2030 est une supercherie, il n'y a pas besoin de voir si loin si l'on n'est pas capable de voir demain !!

Des idées comme cela, il y en a, à la pelle à condition que l'on s'y intéresse !

Oui la rue Joffre peut être sauvée. Oui la ville peut devenir plus attractive. Oui la ville peut attirer le tourisme. Oui la sécurité peut y être améliorée. Oui le commerce peut y redevenir florissant. Oui l'on peut recréer un lien social.....

.... Et dire que tout cela est un pouvoir municipal !!

pour faire suite à votre post sur ce que pourrait être Vierzon 2030 selon nous ! Je crois que l'on peut faire bien mieux et parler de demain. Il est risible d'entendre les voeux du maire prônant un projet pour dans 12 ans.

Avec un second mandat arrivée à sa moitié, la municipalité n'a rien de mieux à nous proposer qu'un projet pour l'avenir assez lointain, disons-le, qui ne correspond en fait qu'un appel aux votes de 2020.... "Votez pour nous pour 2020, nous vous préparons un projet pour 2030". Il faut le temps que les idées viennent, c'est pas simple.

Alors moi je me lance et vous dis que bien des choses auraient pu être faites et qui le peuvent encore à moindre terme en l'occurence.

2018 est l'année ou la revitalisation des centres-villes a été annoncée comme étant une grande cause nationale, mais de quoi parle-t-on ? Tout le monde assemble ce sujet qu'au seul problème du commerce alors que bien sûr cela englobe bien plus de chose que cela. Outre le commerce que cela implique pleinement, cela engendre aussi l'emploi, l'entreprise, le lien social, la proximité, la sécurité, le recrutement de population, l'économie locale et bien d'autres domaines encore !!

Commençons par le commerce afin de ne pas passer tout le sujet sur ce domaine :

Vierzonitude prône la sauvegarde de la rue Joffre et même si personne ne s'exprime, oui la rue Joffre peut survivre et non pas finir en simple rue d'habitation. Elle peut survivre à moindre coût que cette place, qui bien qu'elle soit une bonne idée (il ne faut pas tout dénigrer), elle dégage cet axe anxiogène, elle facilite la circulation piétonne et routière, elle offre un bel espace vert, ne réglera pas les problèmes du chômage, de la sécurité, du commerce ni encore du tourisme. La rue Joffre pourrait très bien devenir un centre commercial urbain empli de boutiques indépendantes sous franchise ou non tout en restant adéquate au quartier touristique. cela n'est pas utopiste, idéaliste ou oui-ouiste mais réalisable car cela existe déjà en France !! Cela pourrait se faire avec des accords d'agences de franchise ou des promoteurs en contrepartie de ce qu'ils demandent en périphérie !! On y gagnerait de nouveaux commerces (nouvelles entreprises), de l'emploi, un dynamisme économique, de l'économie locale.....

Ensuite parlons proximité :

73% des Français sondés sont attachés à leur centre-ville. Ca c'est dans les mots, la réalité est toute autre. Cependant 78% des personnes qui vont dans les centres commerciaux ou les complexes de périphérie, y vont pour le côté pratique. Alors ce côté pratique se règle aussi, d'une par le stationnement et d'autre part par des avantages intéressants pour le consommateur. L'histoire du stationnement a été prise en compte par la municipalité mais sans doute pas dans le bon sens, pourquoi ?
Alors que le stationnement dans les rues était payant, c'étaient déjà les commerçants qui s'y stationnaient plutôt que de laisser place aux clients. Maintenant que c'est gratuit, cela ne va qu'accentuer le phénomène et on le voit déjà. Il aurait fallu d'abord anticiper la chose, peut-être en créant un parking spécialement dédié aux commerçants, tout en étant dans la proximité, voir même sécurisé... Afin d'obliger, par ce biais, les commerçants d'aller s'y stationner et laisser la place aux clients dans les rues du centre-ville.

Le côté pratique est aussi le côté avantage qui pourrait être un ensemble de mesures commerciales gérées sous la patte de l'office du commerce par exemple telle qu'une carte de fidélité unique à l'ensemble des magasins souhaitant participer, au sein de la commune. Une seule et unique carte qui se voudrait numérique ou à puce et dont les commerçants pourraient y mettre leurs offres individuellement et qui serait acceptée partout. Cela aussi existe déjà en France !!

Proximité BIS :

57% des Français s'y rendent pour des rendez-vous dont des rendez-vous médicaux. Sans doute Monsieur le Maire qui fait parti de l'AMF a oublié ou omis les rapports de certains de ses collègues maires eux aussi qui prônent le lien social en regroupant tous les services publiques et médicaux en coeur de ville. A Vierzon la maison médicale qui ne devait pas abriter de médecins déjà implantés dans la commune alors que ce sera malgré tout le cas, se retrouve montée totalement en dehors du centre-ville, cherchons l'erreur.... Sans doute un acte commis dans l'urgence !!
Pourtant cette ancienne poste qui fait tant débat aurait peut-être pu servir à quelque chose comme d'autres bâtiments vides que détient la municipalité et/ou la communauté de communes qui se situent bien plus proche que le quartier Sellier/mouton.

Re population de la commune :

68% des jeunes préfèrent vivre en centre-ville et ce taux augmente au fur et à mesure que l'on se rapproche des métropoles ou de la capitale. Les villes moyennes ont un atout et un rôle a jouer dans ce domaine car l'on sait aussi que la majorité des jeunes est attachée à sa ville natale. Il est donc temps de créer une attache et éviter le départ des jeunes dans cette ville mais aussi ce département dont la population est de plus en plus vieillissante. Le dynamisme économique généré par la création de commerces et d'entreprises est une solution pérenne pour solutionner en partie ce phénomène. Pour nota, le commerce emploi plus de salariés que l'industrie sur l'ensemble du territoire.
Sans compter nos jeunes, une ville créative, dynamique, conviviale attire les populations extérieures. Cela aussi se réalise ailleurs et est adaptable à Vierzon !! D'ailleurs Vierzon n'est pas la seule ville à avoir vécue la désindustrialisation et d'autres ne sont pas en l'état !

La sécurité :

Bien que la problématique du commissariat tant dans sa vétusté et son manque d'effectif qui a fait bouger des lignes et dont on en attend des résultats, là aussi la municipalité peut y jouer un rôle !!
Depuis la suppression de la police de proximité sous Nicolas Sarkozy, nombreuses communes ont créées leur police municipale (pleine et entière, avec un rôle bien précis). Dans 77% des cas, les citoyens vivant dans l'une de ces communes se sent en sécurité et se laisse aller à ses loisirs en toute sérénité. Dans la plupart de ces villes, l'on constate entre 11 et 23% de baisse de la délinquance et d'incivilité ! Vierzon en aurait bien besoin et cela est un pouvoir municipal !! Mais on parle là, d'une vraie police municipale avec un vraie rôle qui soulagerait dans ses tâches la police nationale, un effectif concret, de la vidéo protection approfondie !
Sans compter qu'il est constaté que la délinquance augmente plus dans les villes où le taux de vacances commerciales grimpe. Plus il y a d'activité, plus il y a de badauds dans les rues, plus cela gêne le trafic et provoque le déménagement de celui-ci.

On pourrait aller encore plus loin, il y a tellement de choses à faire et qui ne sont pas des innovations, qui existent déjà ailleurs en France, que l'appel à Vierzon 2030 est une supercherie, il n'y a pas besoin de voir si loin si l'on n'est pas capable de voir demain !!

Des idées comme cela, il y en a, à la pelle à condition que l'on s'y intéresse !

Oui la rue Joffre peut être sauvée. Oui la ville peut devenir plus attractive. Oui la ville peut attirer le tourisme. Oui la sécurité peut y être améliorée. Oui le commerce peut y redevenir florissant. Oui l'on peut recréer un lien social.....

.... Et dire que tout cela est un pouvoir municipal !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cereus Maximus 14/01/2018 11:57

Chronique d'un échec annoncé.

Tout d'abord, pour ce qui concerne les chiffres, pourcentages et ratios, il convient de citer ses sources. C'est bien le minimum. D'autant plus que les chiffres masquent le plus souvent une importante variabilité de situations et de nombreuses nuances.

Amusant aussi, parler de jeunes comme d'un fait permanent : primo les jeunes ne le restent pas longtemps, et secondo les jeunes de 2018 ne sont plus ceux de 1935 et ne seront pas ceux de 2040. Capito ?

Prenons vos items dans l'ordre.

-) La rue Joffre centre commercial urbain. La marrade absolue. Et la mentionner comme une artère d'un quartier touristique, c'est bien la meilleure vanne de ce début d'année. Oublions les accords évoqués dans votre billet, qui relèvent d'une tendance à la fiction délirante car les promotteurs ne s'interessent qu'à leurs profits et on ne voit pas bien comment il touveraient leur compte dans ce quartier. Dans le cas contraire, ils ne vous auraient pas attendu. Vous aurez noté que de nombreuses enseignes ont d'ores et déjà quitté l'Orée de Sologne. Certes le coût des loyers n'est pas étranger à cette débacle mais ils n'expliquent pas tout. Et les loyers du centre-ville ne sont pas donnés non plus.
Il faudrait bien que vous finissiez par admettre que les modes de consommation ont changé et que l'attente des consommateurs en termes de produits deviennent incompatibles avec le petit commerce local. Vous imaginez, vous, votre centre commercial urbain proposant 150 000 références de produits voire davantage ? Hors alimentation, le commerce indépendant ne se maintien que grace à des spécilisations adossées à une mise en ligne du catalogue. Et oui, c'est comme ça et cela va encore prendre de l'ampleur avec les nouvelles générations.

-) Proximité. A vous lire on trouve deux sens à ce vocable. L'acception première, à savoir à portée de marche, et la seconde toute subjective que vous qualifiez par ailleurs de lien social et que pour ma part je désigne par le terme promiscuïté. Il faut être aveugle ou bien naïf pour croire vraiment que les habitants de Bourgneuf sont attachés à la rue Joffre.
L'époque actuelle est caractérisée notamment par une importante fragmentation sociale qui ne s'aligne plus uniquement sur des critères de revenus et de patrimoine. Comment voulez-vous faire se rencontrer harmonieusement des communautés irréconciliables de plus en plus nombreuses comme les végans et les viandards, les athées et les fanatiques religieux de tout poil, les simplets du ballon rond et les esthètes raffinés, les scouts attardés et les rastas fumeurs d'herbe ? Vous pouvez compléter la liste vous-même, il y a encore du choix.
L'idée de la carte de fidélité existe ailleurs c'est vrai, mais c'est un facteur de renchérissement. Rien n'est réellement gratuit.
La concentration des services publics et assimilés (soins médicaux...) en centre-ville constitue un ostracisme caractérisé à l'endroit des résidents des quartiers excentrés. Le bon sens et l'équipé milite au contraire pour une répartition de tous ces services afin de les rendre accessibles à tous dans les meilleures conditions.

-) Population de la ville. Là les mots manquent pour exprimer la consternation face à cet exposé simpliste et déconnecté. Allez faire un tour et examinez attentivement le sujet. Il faudra revenir la-dessus un jour ou l'autre c'est certain, mais c'est encore prématuré et tabou aujourd'hui.

-) La sécurité. Passons, le thème est éculé et chacun sait qu'on arrive à rien quand on ne veut pas arriver. Et j'ai déjà été censuré sur ce site pour avoir appeler chat un chat.

Voilà, le cadavre n'est pas encore tout à fait froid. Ainsi vont les porteurs d'eau, les rémouleurs et les marchandes d'alumettes.

Seb 13/01/2018 12:01

Pardon la citation est de pierre dac

Seb 13/01/2018 11:58

L emploi, l emploi et l emploi sont les 3 priorités pour envisager un avenir serein des commerces à vierzon. Comme disait francis blanche c est mon avis et je le partage.

Archives

Articles récents