Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon, ce désormais nouveau village du Cher

Publié par vierzonitude sur 2 Janvier 2018, 16:48pm

Vierzon, ce désormais nouveau village du Cher

Plus que deux communes de plus de 10.000 habitants dans le Cher, Bourges et Vierzon. Saint-Amand-Montrond est passé sous la barre des 10.000 habitants, la commune se fait talonne par Saint-Doulchard. Vierzon a perdu 27 habitants depuis 2010, certes, mais 8780 depuis 1975. Vierzon est peut-être la seconde ville du Cher, mais c'est désormais un village du département, une petite commune qui se fait aspirer ses habitants, doucement mais sûrement. Peu de communes autour des habitants, certaines en perdent un peu, d'autres en gagnent quelques unités. Dans cet océan de marasme, seul Méreau crâne en gagnant 231 habitants entre 2010 et 2015.

Méreau, proche banlieue de Vierzon, Méreau imbriquée géographiquement dans Vierzon n'est même pas dans la même communauté de communes ! Méreau est devenue la commune où il faut habiter quand on est... Vierzonnais ! Commune soignée, impôts moins élevés qu'à Vierzon, on habite Méreau mais on profite des avantages du grand village d'à côté.

Depuis 1999, Méreau a gagné 553 habitants quand, dans le même temps, Vierzon en a perdu 2.800, plus que la population actuelle de Méreau... Ce dévissage vierzonnais est proportionnellement plus important que celui de Bourges qui a perdu 11.229 habitants depuis 1975. Les deux communes ont d'ailleurs connu leur apogée d'habitants en 1975 avant que la population ne dégringole. Mais, sur les deux communes, l'une s'en sort mieux que l'autre...

Si Bourges reste la "grande" ville du Cher, Vierzon a tout désormais du village, sans les avantages. Plus le nombre d'habitants rétrécit, plus la ville s'étend. On ne construit plus en centre-ville, on détruit. Les élus préfèrent la périphérie au coeur de la ville, dont ils ne savent pas comment faire pour enrayer sa chute. 2018 n'apportera aucune amélioration, car au lieu de transformer le centre-ville en vaste village de charme, on ne fait que construire une place vide, et on laisse mourir les rues qui, jadis, portaient l'activité de Vierzon. Une politique contre-productive qui n'est pas sans conséquence sur la perte des habitants et surtout, sur le fait que l'on en gagne pas. Mais le veut-on vraiment en fait... ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 02/01/2018 22:19

Baissez les impôts locaux et taxes en tous genre et les commerçants reviendront comme les habitants ainsi que l'activité qui redémarrera. C'est la tendance des prochaines années...la baisse de la fiscalité !

Archives

Articles récents