Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Hausse des impôts à Vierzon : le marteau fiscal non, mais la faucille oui !

Publié par vierzonitude sur 24 Février 2018, 13:27pm

Hausse des impôts à Vierzon : le marteau fiscal non, mais la faucille oui !

"On ne tape pas avec le marteau fiscal ", explique le maire adjoint à l'urbanisme. Avec le marteau, non, mais avec la faucille fiscale, on fauche le Vierzonnais au pied.

"C'est un mensonge de nous faire croire que l’on va faire plus avec moins", a dit le maire de Vierzon. En revanche, expliquer que le centre de santé sera indolore pour les finances locales et augmenter les impôts pour le financer, ça s'appelle comment ?

Comprenons bien : quand le département menace d'augmenter les impôts, les conseillers départementaux communistes sont contre. Mais quand c'est la ville de Vierzon qui le fait, le maire-adjoint à l'urbanisme, conseiller départemental, trouve ça normal.

Mais ça ne s'appellerait pas du chantage ça ? "Si d’ici le vote du budget, on n’a pas de bonnes nouvelles du gouvernement", la municipalité de gauche décidera "d’augmenter de 2 à 2,5 % les impôts". La gauche n'est plus ce qu'elle était à Vierzon : elle pose des caméras de video-surveillance et augmente les impôts. Sans doute pour habituer les Vierzonnais à l'extrême droite en 2020 ?

Quelle est la différence entre un élu socialiste et un élu communiste ? A Vierzon, aucune. Ils applaudissent tous les deux la hausse des impôts aux Vierzonnais en sachant qu'en 2020, ils auront besoin l'un de l'autre pour garder la mairie.

"Ces orientations budgétaires sont placées sous le signe du courage." Pour le Parti socialiste de Vierzon, augmenter les impôts des Vierzonnais relèvent du courage. Et laisser le P.C augmenter les impôts, c'est du courage politique ?

"On a des gens à payer", revendique un élu de la majorité pour justifier la hausse des impôts. C'est marrant, personne ne s'est posée la question quand on donnait chaque année des centaines de milliers d'euros à la Sem-Territoria pour les résultats qu'on connaît...

"Ce gouvernement nous laisse moribond", souligne le socialiste l'élu socialiste aux solidarités. C'est aussi ce qu'on se dit de la municipalité quand on voit l'état du centre-ville et de la rue Joffre.

L'élu aux solidarités justifie son titre : la solidarité, c'est d'augmenter les impôts des Vierzonnais et hurler quand c'est le gouvernement qui ose le faire.

"Un budget, ce ne sont pas des chiffres, ce sont des moyens et des actions, des choix de politiques publiques pour répondre aux besoins collectifs et pour entretenir, rénover et transformer le patrimoine commun". Si au moins le patrimoine commun était entretenu, rénové et transformé, on saurait où passent nos impôts.

La majorité de gauche de Vierzon assume ses choix politiques. Elle oui. Mais de plus en plus de Vierzonnais non.

Ceux qui habitent à Vierzon savent qu'ils paient cher d'impôts. Ceux qui les paient ailleurs n'ont effectivement rien à dire. 

C'est plus facile de communiquer sur l'étape du Paris-Nice que sur le transfert de quarante élèves de l'école Jean-Turpin à la rentrée prochaine. Un courrier annonçant une réunion le 13 mars prochain, à 18 heures, salle du Beffroi, est parvenue aux parents d'élèves seulement mercredi alors que le conseil municipal délibérait sur la question le lendemain ! Si l'école Jean-Turpin avait été sur le parcours du Pais-Nice, les parents auraient été au courant plus tôt et en plus, ils aurait pu gagner un vélo.

Question des parents d'élèves de Jean-Turpin : "On est mis devant le fait accompli ! Comment cela va-t-il se passer pour les enfants et pour les enseignants ? Est-ce que cela signifie des suppressions de postes ? "
Réponse de la première adjointe socialiste : "Il n’est pas question, aujourd’hui, de fermer des écoles même si la question se posera un jour." Mais ce n'était pas du tout la question...

C'est assez étonnant de lire que l'Etablissement d'hébergement pour âgées dépendantes  Ambroise-Croizat a un problème d'accessibilité, sous-entendu pour les personnes à mobilité réduite étant donné que l'établissement accueille des personnes... à mobilité réduite !

Le Modem a une solution pour éviter une hausse d'impôts : fusionner Vierzon et Saint-Hilaire. L'avantage de ce genre d'interventions, c'est que ça détend dans une assemblée un peu crispée.

"Toute nouvelle hausse d’impôts sera insupportable pour de nombreux Vierzonnais", dixit l'opposition municipale. Dire que ce sont des gens qualifiés de droite par la gauche qui expliquent ça à la gauche, pas étonnant que tout va mal.

"Le recours au tout municipal, depuis 2008, touche à ses limites", déclare un élu d'opposition. Ah non, il manque une télé municipale, une radio municipale, un quotidien municipal, un hebdomadaire municipal, un mensuel municipal pour vanter le tout municipal.

L'opposition a rappelé cette phrase du maire : "Pour 2017, la prévision s’avère une fois de plus hasardeuse. Mais nous faisons un choix clair, celui de ne pas augmenter les taux des impôts locaux." Et d'ajouter : "Quel paradoxe ! En 2018 la prévision est beaucoup moins hasardeuse et donc vous vous apprêtez à augmenter les impôts locaux, le prix de l’eau…Plus on est sûr, plus on augmente!"

D'un côté, la municipalité se vante de récupérer des subventions nombreuses et de l'autre, elle augmente les impôts. Il faudra quand même nous expliquer en détails...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

visiteur 24/02/2018 15:51

Le discours est toujours différent selon que l’on est dans l’opposition ou aux responsabilités.
L’opposition PS et PCF du Conseil départemental du Cher a ainsi voté en janvier 2017 contre l’augmentation de 8.23% de la part départementale de la taxe foncière.
Et quand on est aux manettes à Vierzon on est pour.

https://www.leberry.fr/bourges/politique/2017/01/31/la-part-departementale-de-la-taxe-fonciere-sur-le-bati-augmente-de-8-23_12263754.html

J 24/02/2018 14:39

Un ensemble d'évidences qui feraient mal aux cerveaux de nos conseillers municipaux s'ils avaient le droit et la possibilité de réfléchir....mais le chef du Politburo à décidé !!
Après avoir mendié des crédits à l'état, il va encore nous tondre....
Merci les racketteurs !

Archives

Articles récents