Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Des passages à niveaux dans le collimateur

Publié par vierzonitude sur 2 Mars 2018, 11:39am

Lu dans la Nouvelle-République du Loir-et-Cher, un certain nombre de passages à niveaux près de Vierzon, mais dans le Loir-et-Cher sont dans le collimateur, notamment à Theillay et de l'autre côté, vers Tours, Châtres et Mennetou. "Suite aux incidents survenus ces derniers mois sur des passages à niveau en Loir-et-Cher et plus généralement en France » (notamment Millas, puis Langon), la préfecture a mené un diagnostic exhaustif des 175 passages à niveau du département. Quinze d’entre eux ont été identifiés comme « nécessitant un traitement prioritaire. Pour l’heure, un plan d’actions a été arrêté pour 12 de ces passages », confirmaient en début de semaine les services de l’État. Sont concernés Nouan-le-Fuzelier (le déplacement de la ligne de transports scolaires est envisagée), Theillay (les discussions sont en cours), Mennetou-sur-Cher (élargissement programmé), Langon où un accident a eu lieu le 17 décembre (des travaux ont été réalisés), Thésée-la-Romaine (une réunion a eu lieu), Monthou-sur-Cher (aucune action décidée en raison du faible trafic) et Saint-Hilaire-la-Gravelle (un contact va être pris avec la mairie). Si aucune fermeture n’est pour l’heure évoquée, « des études complémentaires seront menées dans les semaines à venir », précise la préfecture", lit-on dans la N.R.

Le maire de Theillay est sur tous les fronts. Alprès une invasion de rats dans sa commune, voilà que les passages à niveau lui collent des aigreurs d'estomac : "Je ne laisserai pas le passage à niveau fermer. Il en est hors de question. A l’heure où les lignes de chemins de fer du département font l’objet d’une inspection rigoureuse, le maire de Theillay a décidé de faire de la résistance sur le tracé de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt). Surtout qu’«il y a un an, on nous a déjà demandé d’en fermer un la nuit, rue des Rancheries. De quatre il y a quelques années, il ne nous en reste plus que deux », précise Gérard Chopin, visiblement agacé. Si l’élu de la petite commune aux passages à niveau encore gardés (comme Nouan-le-Fuzelier seulement dans le Loir-et-Cher) est remonté, c’est qu’il sait qu’il est dans le viseur des autorités…" témoigne-t-il dans la Nouvelle-République du Loir-et-Cher.

Photo N.R.

Photo N.R.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents