Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le quotidien Libération évoque longuement Vierzon

Publié par vierzonitude sur 27 Mars 2018, 20:38pm

Le quotidien Libération est venu humer Vierzon, dans le cadre du colloque national sur le renouvellement urbain. "S’interroger sur la déshérence des centres urbains à Vierzon, c’est comme peindre sur le motif : on a le sujet sous le nez. «Ville pauvre avec une population pauvre», résume son maire (PCF), Nicolas Sansu, qui présente le tableau clinique complet du mal : 24 % de «vacance commerciale» (les magasins vides) et jusqu’à 85 % dans les rues les plus sinistrées ; un taux de chômage à 12,9 % ; un nombre de bénéficiaires des minima sociaux deux fois plus élevé que la moyenne nationale… Et des habitants «assez vieux, comme dans tout le département», soit 30 % de plus de 60 ans." 

Voilà pour le portrait vite brossé.

Après, la vision d'une ville vue par son maire et un quotidien. "En ce vendredi, Vierzon a invité élus, experts et fonctionnaires à venir débattre de la revitalisation des centres-villes. Ici, on connaît la question. «Quand la Française fonctionnait, il y avait mille ouvriers et ça soutenait le commerce», raconte Nicolas Sansu. C’est bien fini. En face de l’usine, il ne reste plus que Pôle Emploi qui, en prime, serait bien parti en périphérie. «On s’est battu pour le garder au centre», explique l’édile. Comment ? «En bloquant le permis de construire de leur nouveau site.» Qui veut la fin…"

Juste constat : "Pour les élus, la reconquête des centres-villes est un sport de combat. Quand le maire de Vierzon dit : «On nous aide avec un plan de renouvellement urbain et, en même temps, on nous ferme une maternité ou une ligne de train», on comprend qu’il vaut mieux être musclé.

Racontée par Nicolas Sansu, maire (PCF) de Vierzon (Cher), cette façon d’empiler les financeurs donne une liste interminable de procédures et lui fait émettre cette interrogation désabusée : «Nous avons mobilisé tous les outils disponibles, mais pour quel résultat ?» L’élu n’exclut pas que tous ces efforts n’aboutissent qu’«à mourir dignement dans le cadre de la métropolisation». Mais, ironise-t-il, «nous sommes au top pour l’ingénierie de dossiers».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
N’aboutissent qu’«à mourir dignement"!!, alors ne cherchons plus de solutions, agrandissons directement, les cimetières et l'affaire sera close pour tous!.
Répondre

Archives

Articles récents