Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon, ville pauvre avec une population pauvre, résume son maire

Publié par vierzonitude sur 28 Mars 2018, 05:58am

Vierzon, ville pauvre avec une population pauvre, résume son maire

Et dire que certains disent que Vierzonitude donne une mauvaise image de la ville... Avec ce qui est écrit dans le quotidien Libération de ce mercredi, là... Mais, c'est le maire qui le dit. Donc ça va. "Ville pauvre avec une population pauvre", résume son maire (PCF), Nicolas Sansu, lit-on dans Libé qui fait un dossier sur l'action Coeur de ville (5 millliards consacrés aux plus de 200 villes choisies dont Vierzon et Bourges dans le Cher. Une ville pauvre qui s'offre un bowling à 3,5 millions d'euros, il y a peut-être plus à plaindre, non ? Ou les priorités d'une ville pauvre sont différentes des autres villes pauvres.

Le portrait n'est pas fini : "24 % de «vacance commerciale, (les magasins vides) et jusqu’à 85 % dans les rues les plus sinistrées ; un taux de chômage à 12,9 % ; un nombre de bénéficiaires des minima sociaux deux fois plus élevé que la moyenne nationale… Et des habitants «assez vieux, comme dans tout le département», soit 30 % de plus de 60 ans." Plus noir comme tableau, ce serait difficile... Heureusement que c'est un journal de gauche qui le rapporte. Rappelez-vous le tollé lorsque le Figaro, il y a un an, sortait un article sur l'insécurité à Vierzon.

Mais l'image de la ville pauvre avec une population pauvre c'est utile, ça légitimise le combat politique. Vu de Libération, c'est sans doute très bien, vu de Vierzon, on connait le refrain. Et la réalité est moins idyllique. Si Vierzon n'était pas ce qu'elle est, les élus auraient pu s'asseoir sur le plan de renouvellement urbain et l'action Coeur de ville.
 

L'article de Libération ne sera sans aucun doute pas aussi contesté que celui du Figaro qui disait d'autres vérités que certains souhaitent ne jamais évoquer. Mais en brossant un tel tableau socialement démoralisant, en y ajoutant une dose de politique "injuste" venant forcément des autres partis que ceux qui dirigent Vierzon, et surtout, en montrant que les élus se battent tous azimuts contre des décisions gouvernementales, Libé peut conclure : "on comprend qu’il vaut mieux être musclé." Allez, emballé c'est pesé !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 28/03/2018 16:44

Il est temps qu'il s'en aperçoive et il ne peut pas dire qu'il y est pour rien. En levant des impôts excessifs, il a fait fuir tous les ménages qui avaient de quoi faire vivre la ville et ses commerces. Il a entretenu des vierzonnais pauvres à des fins électoralistes...manque de chance, ces populations penchent désormais vers l'autre extrême.

Raslebol 28/03/2018 08:52

Une ville tellement pauvre , qu'ils arrivent encore dans cette commune, à nous retirer le pain de la bouche par tous les moyens , en impôts et taxes , pour assouvir leurs caprices délirants de choses inutiles ,afin de relancer Vierzon !!.
Mendicité , quand tu nous rapporte, on te dépense sans réfléchir et sans compter à Vierzon!!.

Archives

Articles récents