Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Matignon, trois jours chez les Berrichons... en colère !

Publié par vierzonitude sur 30 Avril 2018, 17:05pm

Matignon, trois jours chez les Berrichons... en colère !

Le premier ministre en goguette dans le Cher de mercredi à vendredi va cristalliser toutes les colères qui se font sentir en ce moment. En premier, les cheminots vierzonnais mais pas seulement ne vont pas rester les deux pieds dans le même sabot. De passage à Vierzon, Edouard Philippe entendra sans aucun doute parler des problèmes de l'hôpital vierzonnais.

Et si ce n'est pas à Vierzon qu'il entendra les revendications, ce sera à l'hôpital de Bourges où il doit aller (en attendant le programme officiel). Deux points chauds, SNCF et hôpital qui occupent pas mal les syndicats du Cher. Il est moins probable qu'Edouard Philippe soit reçu, dans le Cher, par une haie de retraités en colère à cause de la hausse de la CSG qui a grignoté leurs pensions. 

En revanche, lit-on sur le site de RTL, "le choix du Cher n'est pas celui de la facilité", précise un conseiller. Déjà, c'est un territoire rural avec les problématiques d'accès aux soins, d'enclavement et où les 80 kilomètres/heure provoquent des réactions épidermiques." Le conseil départemental, on le sait, a voté contre cette limitation. Comme il voté contre avec d'autres institutions, le programme de santé de l'agence régionale de santé. Alors, la balade chez les Berrichons ne sera pas un parcours de santé.

Attendu dans chaque circonscription des trois députés LREM (La République en Marche), le premier ministre viendra notamment à Vierzon, "l'une des 222 villes bénéficiaires du "plan action coeur de ville" annoncé fin mars par le gouvernement", explique sur son site l'Express, un déplacement vierzonnais "sur le thème de la politique de la ville."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Nos 3 députés en marche sont maintenus a l’écart dans cette opération de communication. il est clair qu’ il leur est difficile d’expliquer les bienfaits de la politique du gouvernement sur leur territoire . On n’aimerait pas être a leur place en ce moment .
Répondre

Archives

Articles récents