Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Plan « Coeur de ville » : un guide pour accompagner Vierzon

Publié par vierzonitude sur 25 Avril 2018, 10:18am

Plan « Coeur de ville » : un guide pour accompagner Vierzon

La première version du « Guide du programme Action cœur de ville » vient d’être publiée et doit être diffusée aux communes bénéficiaires du plan et aux différents services impliqués. Il vient compléter l’instruction du ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, rappelant la liste des communes bénéficiaires du programme et annonçant les premières modalités de mise en œuvre (lire Maire info du 19 avril). Pour rappel, ce plan « Cœur de ville » concerne 222 villes moyennes pour lesquelles l'Etat va consacrer cinq milliards d'euros sur cinq ans.
Ce guide est un « document de cadrage » et une « aide méthodologique », accompagné de documents types « pouvant servir de trame pour les collectivités à l’élaboration et à la mise en œuvre de leur projet », expliquent ses rédacteurs. Il en constitue la première version puisqu’il pourra évoluer au fil du temps.
A l’instar de l’instruction du ministre de la Cohésion des territoires, il rappelle les trois phases de mise en place et de réalisation de la convention-cadre pluriannuelle « Action cœur de ville » qui devra être adapté aux enjeux de chacune des villes bénéficiaires : la phase de « préparation » (jusqu’au 30 septembre 2018), celle « d’initialisation » (de 1 à 18 mois) et celle de « déploiement » qui s’achèvera le 31 décembre 2022 par la fin de la durée des engagements financiers (lire Maire info du 19 avril).
Les premières actions pourront, toutefois, être « entreprises dès la phase d’initialisation, en parallèle de l’affinement du diagnostic et de la conception d’un projet plus global, ceci en veillant à ce que ces actions, dites « matures », soient cohérentes avec les objectifs du programme », soulignent les rédacteurs.
Afin de répondre aux « besoins des territoires », le pilotage du programme sera assuré « principalement au niveau local », indique le guide. « Le niveau de prescription a volontairement été réduit au minimum afin, d’une part, de laisser les collectivités proposer les projets qu’elles pensent les meilleurs pour leurs territoires, dans le respect des quelques principes clefs posés par le programme, et, d’autre part, de minimiser le poids de sa gestion pour l’ensemble des parties prenantes », précise-t-il.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents