Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Seynod-Vierzon le 14 avril : un match-retour doublement chaud

Publié par vierzonitude sur 11 Avril 2018, 20:41pm

Seynod-Vierzon le 14 avril : un match-retour doublement chaud

Le match retour Seynod-Vierzon, samedi 14 avril, sera doublement chaud. Chaud peut-être mais il devra être chaleureux pour faire oublier la scène finale de violence entre le staff vierzonnais et les joueurs de Seynod pour laquelle, le capitaine des Prédateurs, Alix Girardin, s'est excusé. Seynod voudra remonter la pente après sa défaite, 9-3, samedi dernier, dans le chaudron de l'Entrepose. Et Vierzon voudra garder le leadership en tenant éloigné le plus possible l'équipe de Seynod. Les Prédateurs veulent remporter ces quarts de finale et s'offrir une demi-finale voire une finale, pour effacer la Coupe de France, foulée au pied à Carpentier par une équipe d'Angers au-dessus du lot et surtout, Vierzon veut se hisser en Elite. Cette récompense est légitime, elle nous revient car le petit Poucet est devenu, petit à petit, un Ogre consciencieux qui de victoires en victoires, régale un public de plus en plus compact, de plus en plus passionné, de plus en plus investi. Et cela fait un bien fou de hurler le nom des Prédateurs, de les porter non pas au-delà du désir, mais au-delà de la réussite que cette équipe et son encadrement méritent, que le public mérite. Alors, ce sera dur, la montagne est raide à gravir, mais la volonté des uns et des autres, on l'a vu samedi dernier, ce partage des volontés et à la fois ce concentré d'envie devrait nous donner non seulement un beau spectacle, mais une réalité victorieuse. Alors, restons concentrés, restons baignés dans ce flot d'ondes positives car les Prédateurs, samedi, accompliront l'exploit qui leur revient. Nous sommes au printemps et les bourgeons d'une joie encore contenue vont exploser dans la saison vierzonnaise. Ce n'est pas qu'un souhait, c'est une envie légitime, construite, une énorme cerise sur ce gâteau que chacune et chacun a envie de croquer. On comprend facilement la frustration qui empêche pour l'instant, de se réjouir collectivement mais chacun, de notre côté, on sent monter cette adrénaline, on sent poindre cette petite étoile qui, en se rapprochant de la finale est de plus brillante. Samedi, à Seynod, les Prédateurs arracheront pour eux cette étape décisive. Dans le seul but de la remettre à ceux qui constituent leur âme : les supporteurs gourmands. Alors, gogogogogogogo les Prédateurs. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents