Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Hôpital : le torchon brûle entre Vierzon et Bourges

Publié par vierzonitude sur 22 Mai 2018, 10:59am

La situation du SMUR de Bourges, plusieurs fois incapables de sortir faute de médecins urgentistes, va-t-elle fissurer la belle entente cordiale entre le maire de Bourges et celui de Vierzon. Le premier propose, ni plus ni moins, de décréter la priorité des effectifs à l'hôpital de Bourges sur le dos des hôpitaux de proximité, trop facile ! Evidemment, Nicolas Sansu, maire de Vierzon, défend son établissement hospitalier et déclare, dans Mag'Centre, "les hôpitaux de proximité ne sont pas à vendre."


Il ajoute : "Je sais lire entre les lignes. L’une des propositions de Pascal Blanc est claire… Je ne suis pas d’accord pour qu’on déshabille Vierzon pour habiller Bourges" dit le maire de Vierzon.

D'ailleurs, "Vierzon et Saint-Amand ont des équipes stables, pas pléthoriques, mais qui permettent que certains aillent à Bourges pour faire de l’intérim et on en vient à confondre GHT (Groupement hospitalier de territoire) et hôpitaux à vendre. J’invite tout le monde à la prudence quand on se gausse du manque ailleurs que chez soi. À Bourges, il y a aussi des raisons internes à ces problèmes" Et bing !

La position de Pascal Blanc est mal vécue. "Il n’est pas question que l’hôpital de référence en profite pour déstabiliser les hôpitaux de proximité. Il serait temps de mettre des médecins là où ils sont nécessaires " ajoute le maire vierzonnais, "et de poser la question des consultations ophtalmologiques qui ne sont réalisées qu’à Bourges par refus des spécialistes de venir à Vierzon pour les effectuer mais aussi du renoncement aux soins liés par les difficultés de transport. La position est claire : "ce n’est pas Vierzon qui va sauver Bourges…".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Et pendant ce temps là , le patient est entre ces deux là ,agonisant dans son coin, et la ministre attend sa petite marge de manoeuvre sereinement, pour voir comment se bouger !.
On avance vraiment à tâtons désormais !

Encore une chance , qu'on est pas en guerre !. croisons tout de même les doigts et le reste par sécurité!.
Répondre

Archives

Articles récents