Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Le double sens symbolique de la marche blanche du 2 juin pour l'hôpital de Bourges

Publié par vierzonitude sur 25 Mai 2018, 13:02pm

Le double sens symbolique de la marche blanche du 2 juin pour l'hôpital de Bourges

La mobilisation à grande échelle lancée par trois médecins du Cher dont un médecin urgentiste de l'hôpital de Bourges fera date. pas tant dans l'acte lui-même, mais dans l'appellation, marche "blanche". Un récent article du Figaro revient justement sur l'histoire de cette marche blanche. Or, explique le quotidien, "selon le philosophe Christian Godin, la «marche blanche» signifie aujourd'hui: «Marche organisée autour de la mort d'une victime de faits divers, principalement lorsque celle-ci est un enfant, un adolescent, ou une femme, lorsqu'elle a succombé à une action des forces de l'ordre ou encore lorsque les circonstances de sa disparition n'ont pas encore été élucidées.»

Il existe bien, autour  de cette expression, une notion de "mort". Or, la portée symbolique de "la marche blanche" pour l'hôpital de Bourges et pour l'ensemble du système de santé, s'apparente bien à une sorte de mort, mort d'un système qui est celui qui, aujourd'hui, pénalise la santé, à tel point que la pénurie de médecins urgentistes intérimaires, paralyse le SMUR de Bourges et oblige Vierzon et Saint-Amand-Montrond à pallier ce manque.

Sans doute que le choix de cette expression n'est pas anodin. D'ailleurs, les médecins à l'origine de cette manifestation qui appelle les gens à venir habillés en blanc, ou en blouses blanches, utilisent des termes très forts : souffrance, naufrage, victimes, grande précarité, réelle perte de chance, conditions très pénibles...

Le Figaro explique encore que "l'expression faisait encore la une des journaux il y a peu avec l'affaire Alexia Daval. Des milliers de personnes -8000- ayant parcouru le centre-ville de la commune de Gray (Haute-Saône), en silence, une rose à la main."

Toutefois, souligne le quotidien, "la locution ne date pas de l'an passé. On la retrouvait déjà dans la presse papier au début du nouveau millénaire, le 13 décembre 2000, par exemple, au lendemain de l'assassinat d'un directeur d'école dans la commune de Woippy en Moselle. Ainsi que le raconte Christian Godin, maître de conférences de philosophie à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, dans la revue Cités, Marx politique, datée du 10 septembre 2014, l'expression est née en réaction à l'affaire Dutroux."

La marche blanche est véritablement à double sens : elle signifie la marche des gens en blanc, qui symbolisent l'hôpital et également, la marche pour un hôpital en état de mort, du moins le système qui l'alimente. Y-aura-t-il vraiment un avant et un après marche blanche de Bourges, ce sera tout l'enjeu, et toute la question. Tout dépendra également du nombre.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents