Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon parmi les villes de gauche instables pour 2020

Publié par vierzonitude sur 29 Mai 2018, 13:38pm

Vierzon parmi les villes de gauche instables pour 2020

D'après le Monde (édition du mardi 29 mai), Vierzon est instable politiquement. Dans le sens où, en 2020, la république en Marche pourrait bien s'y implanter à la place de la gauche communo-socialiste qui la dirige depuis 2008. Toute la question est de savoir, qui prendra la tête d'une liste en Marche et avec quelle alliance ? Car justement, l'article du Monde explique comment Les Républicains et La République en marche pourraient plus ou moins valser ensemble pour faire tomber des bastions.
 

Aux dernières municipales de 2014, l'opposition menée alors par Nadia Essayan, qui a été élue députée Modem-En Marche depuis avait fait peur à la 'actuelle majorité en perdant la ville de peu. Six ans plus tard, qu'en sera-t-il ? Y-aura-t-il une liste d'opposition en dehors du Front national ? Qui la mènera car on doute que Nadia Essayan quitte ses habits de député pour mener une bataille à Vierzon (le cumul n'est plus possible) et du côté de l'opposition, qui émergera ?

L'instabilité politique de Vierzon, selon Le Monde, se définit dans la lecture des résultats électoraux depuis 1983. A cette époque Vierzon est communiste. Sept ans plus tard, le P.C et le P.S perdent le leadership vierzonnais jusqu'en 2008. En 2014, l'opposition colle au train de la majorité. Entre temps, le maire se fait élire député mais échoue à se faire réélire l'an passé, cédant sa place à Nadia Essayan. Le P.C perd également les élections régionales menées par le maire de Vierzon (-5%) des voix). Et c'est vrai que la gauche perd du terrain au détriment du Front national. 

Ce qui fait dire au monde que Vierzon (comme Bourges) est instable et que La République en Marche pourrait emporter la ville. La République en Marche est-elle en capacité de le faire dans une ville où la gauche reste malgré tout bien implantée mais qui perd les élections connexes (régionales, législatives sauf les départementales où les deux duos communistes sont issus des deux cantons de Vierzon). 

La victoire de la députée permettra-t-elle à la République en Marche surtout teintée Modem de renverser le profil politique de Vierzon ? Ce sera tout l'enjeu des municipales de 2020. Et c'est dès maintenant qu'on en parle...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JIM 16/06/2018 22:59

il faudrait qu'ils choisissent de façon judicieuse , non pas un parachuté mais quelqu'un qui a de l'empathie pour les vierzonnais , de la proximité

J 29/05/2018 18:33

On a eu une stabilité, voir même un immobilisme certain, à gauche pendant 60 ans de manière presque ininterrompue. Alors si l'instabilité peut nous sortir de notre ghetto des années 50 et redonner un avenir à notre ville et ses habitants, tant mieux !
Vive l'instabilité de 2020 !

Archives

Articles récents