Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Visite du premier ministre : les manifestants tenus à l'écart

Publié par vierzonitude sur 3 Mai 2018, 21:25pm

Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut
Photos Philippe Bouchut

Photos Philippe Bouchut

Une ville quadrillée par les forces de l'ordre et surtout des manifestants tenus à l'écart du premier ministre. Les Vierzonnais ont pu très vite se rendre compte, en fin de matinée, qu'une visite singulière s'annonçait : stationnement interdit, rues barrées, mairie fermés l'après-midi, un vrai désert en centre-ville. Les manifestants qui avaient cru accueillir le premier ministre ont été pris de court, cantonnés sur l'esplanade de la Société-Française par des cordons de policiers, une esplanade jusqu'à laquelle, le premier ministre n'est pas venu. Les cheminots notamment n'auront pas pu exprimer frontalement leur désaccord avec le gouvernement. Il y avait même, à Vierzon, des manifestations du Loir-et-Cher comme Vierzonitude l'avait annoncé, des manifestants de l'entreprise Carrier. Le premier ministre est arrivé place de l'hôtel de ville accueilli par le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, direction la salle du conseil municipal avec le ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard qui ce coup-ci na pas qu' failli venir. Petit tour dans le square Lucien Beaufrère, petits pas comptés avenue de la République avant de repartir, direction Nançay.

Il y avait aussi des hommes armés sur les toits, comme ici sur celui de l'ancienne Poste. Photo Maryline Mary.

Il y avait aussi des hommes armés sur les toits, comme ici sur celui de l'ancienne Poste. Photo Maryline Mary.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Ceux qui voulaient "vraiment" parler de leurs problèmes ou des dossiers en cours, l'ont fait, reçus par les conseillers du premier ministre, à la sous-préfecture. Ces manifestants là ne veulent que faire du bruit et auraient la meme attitude s'il y avait des chèvres au gouvernement !
C'est triste pour les salariés, c'est triste pour la société, d'accaparer comme cela la rue et de dévoyer les valeurs du syndicalisme. D'autant qu'ils étaient hors sujet du jour. A la mairie, pendant ce temps, un ambitieux programme pour aider les villes qui souffrent comme Vierzon était présenté et mis en route. Des Vierzonnais dans la rue étaient fiers de voir que "si un premier ministre vient, c'est qu'on n'est pas rien". Et vous, la CGT et Cie, que faîtes-vous pour votre ville ?
Répondre
F
Tant mieux, ils peuvent pleurer les manifestants dans une vidéo que j'ai vu, c'était pas à leur tour c'est tout.

Ici, c'était pour le plan "coeur de centre ville"... Qu'ils se soient fait barrer le chemin est justifié, Vierzon souffre d'un gros problème et les pleurnicheurs veulent qu'on s'intéresse à leur problème ?

Le truc de Romorantin, c'est pas à Vierzon, qu'ils aillent manifester ailleurs.

La CGT avec la SNCF, ils manifestent déjà ailleurs, font grève, qu'ils viennent chialer sur leur jour de grève pas au détriment d'un sujet plus important...

Et enfin les finances publiques, ils vont perdre 50 000 emplois, je crois ? Ils iront dans le privé et viendront pas chialer en fin de compte...

Bref, j'espère que sa venue, au 1er ministre portera ses fruits.
Répondre
M
Une douzaine de camions de CRS !! J'en ai compté une quarantaine sans parlé des gars style man in black avec les flingues dans la veste et les oreillettes. C'est ecoeurant de voir ou vont nos impots pour la protection de ce gars là.
Répondre
U
Vous préférez sans doute payer des impôts pour entretenir les cheminots qui sont 2J/5 en grève et qui vont encore nous coûter 54M€.
Après le trou de la sécu, le trou de la sncf !
M
ça coûte combien , la sauterie ?
Répondre
L
La réponse du maire à mon avis , pas grand chose , on s'y attend déjà , dans les prochains bulletins municipaux!.

Archives

Articles récents