Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Hopital de Vierzon : les demandes d’aides financières dépassent les marges de manœuvre régionales disponibles

Publié par vierzonitude sur 5 Juin 2018, 06:16am

Hopital de Vierzon : les demandes d’aides financières dépassent les marges de manœuvre régionales disponibles

Nous avions eu la version du maire de Vierzon Nicolas Sansu, puis la version des syndicats concernant leur visite, le 30 mai dernier, à la directrice de l'agence régionale de santé Centre-Val-de-Loire. Voici maintenant la version de la directrice de l'ARS, Anne Bouygard.

"L’ARS partage la volonté d’un centre hospitalier solide à Vierzon", lit-on, dans un communiqué publié sur le site toute-la.veille-acteurs-sante.fr. "C’est pour cela que le centre hospitalier de Vierzon a bénéficié d’importantes aides financières régionales et nationales ces dernières années, qui ont permis au centre hospitalier de poursuivre ses missions essentielles au service de la population vierzonnaise."

Anne Bouygard a rappelé que "l’ARS avait demandé que ce soit bien l’établissement lui- même – en coopération au sein du groupement hospitalier de territoire (GHT) et avec les autres acteurs du territoire – qui lui propose un projet d’évolution permettant de pérenniser l’avenir de l’offre de soins sur le Vierzonnais."

L’ARS n’a pas la volonté "d’imposer une décision non concertée et c’est dans tous les cas de la responsabilité des responsables du Centre hospitalier de présenter un projet, réaliste, et sur lequel il est souhaitable que l’ensemble des équipes s’engagent. L’ARS est consciente des difficultés rencontrées pour aboutir à ce projet d’évolution concerté, mais elle constate que le statu quo ne parait pas une solution pour l’avenir de l’hôpital."

Par alleurs, "la situation budgétaire, d’endettement et de trésorerie du centre hospitalier est en effet critique, et les demandes d’aides financières très importantes présentées par l’établissement dépassent les marges de manœuvre régionales disponibles. Il a été rappelé par ailleurs la nécessité d’anticiper et d’intégrer dans le projet la question essentielle des perspectives en termes de démographie et d’attractivité médicales.

C'est pourquoi, "le directeur du centre hospitalier poursuivra dans les prochaines semaines la concertation et les consultations en interne au centre hospitalier et au sein du GHT.

Anne Bouygard a rappelé à la délégation que "les demandes d’investissements doivent s’inscrire dans la proposition d’ensemble, et dans un plan global de financement pluriannuel. 

Concernant la situation du centre hospitalier de Bourges et comme l’a rappelé le Président du Conseil de surveillance, il convient de ne pas opposer les hôpitaux du Cher. Il est plus que jamais nécessaire qu’au sein du GHT du Cher, la solidarité et le travail en commun s’organisent, afin de répondre aux difficultés rencontrées sur l’ensemble du territoire départemental.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
c'est quand meme très hypocrite comme démarche ; ça nous rappelle la phrase de Coluche ; dites nous ce dont vous avez besoin on vous expliquera comment vous en passer ; c'est l'autre façon de faire de la politique que veut instaurer le pdt MACRON et ses élèves du Modem.
Répondre
M
L'ars dit a l'hôpital de faire des propositions en sachant pertinement que le cadre financier qui est imposé ne permet pas de solution sans saignée sur le personnel ou les services, voir les deux.

L'ars dit que les demandes depassent le cadre regional mais elle oublie de preciser pourquoi. 10 millions d'euros d'aide accordé a l'hopital d'orleans ou les problemes de fonctionnements se multiplient.

Enfin le seul point positif , que l'ars dise bien qu'il ne faut pas opposer les deux hôpitaux de Vierzon et Bourges. Il faut l'expliquer au maire de Bourges et a ceux qui l'ont conseillé de faire les propositions stupides dont il s'est fait le relais et qui oppose bourges au reste du cher car ce n'est surement pas lui tout seul qui l'a fait mais un de ses conseillers ou directeurs.
Répondre
J
On sera peut-être tous morts lorsqu'ils trouveront une solution...le temps joue en leur faveur...de moins en moins de survivants !
Répondre

Archives

Articles récents