Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La CGT s'invite à la session du conseil départemental à Vierzon

Publié par vierzonitude sur 18 Juin 2018, 15:00pm

Le conseil départemental tenait une session non à Bourges, mais à Vierzon au centre des congrès. Comme prévu, des manifestants emmenés par plusieurs syndicats se sont invités à la session.

La CGT s'invite à la session du conseil départemental à Vierzon
La CGT s'invite à la session du conseil départemental à Vierzon
La CGT s'invite à la session du conseil départemental à Vierzon

La CGT quitte le CHSCT le 5 juin!

Monsieur le Président du CHSCT, Monsieur le Président du Conseil départemental,
La CGT en a assez !
Votre manière de mener le dialogue social n’est pas compatible avec les intérêts des agents et du service public. Nous ne pouvons continuer ainsi.
Posez-vous la question suivante : jusqu’où un exécutif peut-il aller dans la souffrance physique, psychologique, cognitive et sociale des femmes et des hommes afin de parvenir à ses objectifs, notamment financiers ? La recherche d’économies immédiates ignore totalement les intérêts légitimes des agents qui ne devraient pas souffrir de quelque manière que ce soit
de leur travail ! Or, aujourd’hui, ils ne sont plus en capacité de servir les usagers quand les conditions de travail les font sombrer dans, le stress, la souffrance ou la maladie.

Il est impensable d’entendre louer le dialogue social dans les discours officiels et dans le même temps de le bafouer dans les instances ou les groupes de travail, de voir le mépris avec lequel sont traités les élus du personnel. Il faut pourtant que vous preniez conscience que derrière, il y a des êtres humains qui sont fatigués d’être pris pour des pions, fatigués de venir travailler la boule au ventre. A quoi cela sert-il de mener une politique de façade, si, parallèlement, tout est fait pour les dégoûter du travail ?
Cela va très mal, les uns développent des maladies liées au stress, d’autres sont en situation de burn out à cause de mauvais management, quand certains sont surchargés de travail (la mutualisation des services aboutit à cette surcharge de travail !) et que d’autres sont employés sur des postes inappropriés à leurs compétences. Les tensions augmentent entre collègues, la pression est mal gérée par les encadrants et rejaillit sur des services entiers. L’encadrement n’est pas mis en situation de tenir son rôle et utilise de plus en plus régulièrement l’autoritarisme. Les plus fragiles sont montrés du doigt, ce qui augmente leur souffrance.
Enfin, le manque de perspective vient s’ajouter à cela.
Nous exigeons d’avoir une visibilité sur les conséquences des réorganisations, il faut apporter des réponses appropriées très rapidement. Nous exigeons, comme nous l’avons demandé en CT, qu’un groupe de travail soit mis en place rapidement pour évaluer les surcharges de travail et le niveau de stress des agents, lié à leurs conditions de travail. Ce groupe de travail devra aboutir à un dispositif dédié, qui se substituera à tout processus pour agir concrètement et faire actionner les bons leviers afin de régler les situations « jugées urgentes ». Il faut que des actions engagées, découlent les solutions aux problèmes rencontrés au quotidien par les agents.
Aujourd’hui, nous estimons pour la CGT qu’il est indispensable que l’exécutif prenne enfin conscience des problèmes liés aux réorganisations des services. Nous estimons également avoir suffisamment fait d’effort pour parvenir à discuter dans un climat apaisé et que la
collectivité doit revoir sa copie. A ce titre, nous avons donc décidé, que tant que l’administration restera sur sa ligne de conduite actuelle, nous ne participerons plus à aucune réunion, institutionnelle ou non.
Comme toujours, la CGT prendra ses responsabilités et mettra en œuvre les actions nécessaires pour faire entendre ses revendications.

Nous demandons à tous les agents de nous soutenir et appelons à venir manifester pour défendre vos intérêts et ceux du service public. C’est le moment d’exprimer votre opposition à la politique actuelle du Président du Conseil départemental, le 18 juin 2018, lors de l’Assemblée Départementale qui va se dérouler à Vierzon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents