Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Vierzon, symbole fort de la lutte hospitalière

Publié par vierzonitude sur 18 Juin 2018, 06:25am

Vierzon, symbole fort de la lutte hospitalière

Au terme d'une semaine d'actions qualifiées de "coup de poings" dans plusieurs médias qui ont relayé une dépêche de l'agence France-Presse, force est de constater que l'intersyndicale de l'hôpital de Vierzon a réussi un coup de force en mettant sur pied des actions à haute teneur symbolique.

De mémoire, jamais l'hôpital de Vierzon ne s'était engagé dans un tel tunnel d'actions et dans une grève illimitée. Jamais non plus, à ce point, les chapelles syndicales avaient accepté de gommer jusqu'à la disparition de leurs propres logos au profit d'un logo neutre, un H comme Hôpital barré de noir. Du coup, les querelles syndicales qui la plupart du temps gâtent la compréhension d'un conflit ont disparu rendant disponible à la population, aux patients, aux Vierzonnais, aux citoyens, et au-delà, la possession d'une mobilisation qui leur parle car elle les touche au plus près. Qui n'a pas une histoire intime, tragique ou joyeuse, avec l'hôpital ?

La Maison de la Presse a compris, à travers son slogan placardé sur sa vitrine, que le centre hospitalier est un vecteur d'emplois important et que, sans emplois, le commerce devient un casse-tête. Mais là aussi, ce ne sont pas les emplois évidemment concernés par des fermetures de service qui sont mis en avant par l'intersyndicale mais bien le confort des patients, les gens de tous les jours qui doivent ou devront se faire soigner à l'hôpital de Vierzon, les femmes enceintes qui pourraient aller accoucher à 40 kilomètres de là. 

On l'a vu, mercredi, dans la marche des ballons, des slogans arborés par des enfants (slogans bien sûr écrits par les parents) disant tous la même chose : le bénéfice de la proximité, l'urgence de la proximité, une proximité qui peut même être vitale.

Le mouvement de Vierzon commence à faire parler de lui au-delà des frontières du département. France-Culture , France Inter, le Figaro, l'ensemble de la presse nationale... La collecte des poupons et leur accrochage aux grilles de l'hôpital pour symboliser le nombre de naissances à la maternité vierzonnaise reste une image extrêmement forte au niveau du symbole.

Certains y voient un aspect glauque, c'est vrai, cet entassement de poupons, ces yeux ouverts et fixes aux grilles de l'hôpital, ce nombre de poupons représentent autant d'enfants nés à Vierzon qui ne peuvent pas, ne doivent pas naître ailleurs. La force de l'intersyndicale, c'est l'originalité de ses actions, c'est le faible impact de leur mobilisation de rue sur les citoyens même si d'aucuns ont eu des gestes peu solidaires et peu citoyens, c'est le capital sympathie des blouses blanches qui défendent à la fois le service public de santé que chacun attend mais aussi le droit à la proximité. Tous ces paramètres concourent à une adhésion citoyenne importante au projet hospitalier : la survie de tous les services.

D'une façon imparable, la politique tente de s'immiscer. L'intersyndicale la repousse mais il est impératif aussi que les politiques eux-mêmes s'effacent au profit d'un combat dont la maîtrise d'oeuvre et d'ouvrage doit revenir à l'intersyndicale et aux agents hospitaliers. Les politiques doivent travailler au maintien de l'hôpital, l'intersyndicale doit rester la force invitante, mobilisatrice, la force d'un mouvement qui doit être original, soutenu, maintenu et qui reprend de plus belle la semaine prochaine. La marche blanche a soudé les individualités. Le message est suffisamment fort pour que les autorités en tiennent forcément compte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Moi même 17/06/2018 20:14

Au premier rang, il s agit bel et bien des agents hospitaliers apres verification de toutes les photos de tous les medias qui ont relayé l info !

Anonyme 17/06/2018 18:59

Comme il fallait si attendre,le mouvement a pris une allure politique!Qui était au premier rang?Des élus communistes.Iln'y a rien de surprenant dans cette ville ou les idéologies ont toujours été plus importantes que les intérêts de Vierzon.

Archives

Articles récents