Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


Hôpital : drapeaux en berne pour la santé

Publié par vierzonitude sur 14 Juillet 2018, 15:51pm

Hôpital : drapeaux en berne pour la santé

L'été a beau grésiller, les menaces qui pèsent sur l'hôpital de Vierzon n'en restent pas moins menaçantes. A l'heure du défilé traditionnel sur les Champs-Elysée, les agents hospitaliers ont mis les drapeaux en berne parce qu'une République qui laisse se déliter son système de santé n'est plus tout à fait une République. Combien d'hôpitaux et de maternités se battent-ils en France ? Au Blanc, des femmes enceintes se préparent à accoucher dans leurs voitures car la maternité est fermées en juillet et août. A Guingamp, on compte sur un humoriste, Jean-Marie Bigard, pour sauver la maternité.


A Vierzon, le personnel hospitalier compte sur lui-même et sur la mobilisation citoyenne pour persuader l'agence régionale de santé de ne fermer aucun service. Le docteur Essayan, s'est prononcé, sur ce blog, pour la rénovation du bloc opératoire. Son discours a le mérite de poser un cadre même s'il n'est pas dans les pas de l'intersyndicale. A ce propos, le docteur Brée a réagit à cet interview : 

"Le Docteur Essayan est un professionnel de santé qui apporte à  l'hôpital de Vierzon des compétences très utiles: de la gériatrie aux soins palliatifs, en passant par la chimiothérapie ambulatoire, il apporte un plus, bien au delà de la "performance " hospitalière. Quelque chose comme de l'écoute et de la bienveillance, bien difficiles à intégrer dans une grille d'évaluation.

Sa reconnaissance de l'utilité  des 30 millions de travaux engagés pour la rénovation de l'hôpital montre que l'on ne peut pas demander à un hôpital de se mettre aux "normes" sans moyens budgétaires supplémentaires.

S'il se pose comme question de connaitre le but de la rénovation du bloc opératoire, on peut répondre, comme Lapalissade: pour opérer. En effet, si une certaine tradition (ancienne), faisait que les vierzonnais cherchaient à  se faire opérer ailleurs qu'à Vierzon, les choses ont réellement changé avec la présence des deux chirurgiens orthopédistes et viscéraux actuels. Le bouche à oreille fonctionne, et nombre de vierzonnais se font opérer d'une prothèse de hanche ou de genou, enlever une vésicule biliaire ou opérer d'une hernie inguinale.

Si la Maternité venait à fermer, bien évidemment les médecins transféreraient à  Bourges leurs parturientes, mais quel gâchis matériel et humain ! Sans doute l'enjeu majeur futur est-il la démographie médicale. Nous ne  formons actuellement pas plus de médecins que dans les années 1970 (8200 médecins par an) alors que les besoins ont doublé, et qu'il faut 10 ans pour qu'un médecin soit opérationnel.
 

Pas d'autres solutions donc, et dans tous les domaines, que les  délégations de tâches à  d'autres professionnels de santé. Que ce soient les infirmières en pratique avancé ou puéricultrices, les sages femmes, les manipulateurs de radiologie, les infirmiers anesthésistes, les laborantines, tous doivent pouvoir, à leurs niveaux, suppléer les Smur , maternité,  pédiatrie, laboratoire, etc.

Plutôt que de casser la proximité aménageons le même service rendu différemment. Mais cela demande un travail législatif que seuls les députés et le Ministère de la santé peuvent initier. Alors oui, rénover le bloc opératoire, garder la Maternité, supprimer la dette ( ou la réduire fortement) et garder le personnel cela a du sens... Voire du bon sens."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents