Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


J - 8 avant fermeture : 1 boulangerie pour 2.700 habitants, 0 librairie pour 27.000 habitants

Publié par vierzonitude sur 13 Juillet 2018, 06:00am

J - 8 avant fermeture : 1 boulangerie pour 2.700 habitants, 0 librairie pour 27.000 habitants

Journal d'un vieux con... Etonnant qu'à Vierzon (mais aussi ailleurs, rassurons les optimistes et les adeptes du verre à moitié plein), quand on parle du commerce, on a l'impression d'être ringard. A l'évocation d'un souvenir du style "quand il y avait des commerces rue Joffre ou rue des Ponts", on sombre au fond d'un trou à la surface duquel on vous recouvre de cette morgue que les modernes adressent aux anciens...

C'est fascinant ce retournement des choses. Les commerces qui se barrent en sucettes, c'est aussi naturel, désormais, qu'un clic sur Amazon, qu'un colis dans la boite à lettre. Il y a plus de grandes surfaces, à Vierzon, que de poissonniers ou de bouchers-charcutiers. Un commerce qui ferme pour "faute de clientèle" n'empêche pas ceux qui votent dans les commissions d'aménagement commercial de donner leur autorisation pour la construction d'un magasin en périphérie.

Après, on vient nous dire, avec sérieux, qu'il ne faut pas opposer périphérie et centre-ville. Mais qui le fait ? Ceux qui aménagent ! Ceux qui construisent des trottoirs neufs dans des zone industrielles où il n'y a pas de piéton au détriment d'un centre-ville où les trottoir de la rue Blanche-Baron, par exemple, n'ont pas changé depuis 50 ans ! Qui sont les aménageurs des villes si ce n'est ceux qui se sont faits élire à la tête de cette ville depuis plus de cinquante ans ?

Faut-il être un service public, faut-il être une entreprise du CAC 40, faut-il être un syndicat, faut-il être un porteur de projet à haute valeur ajoutée électorale pour avoir droit de cité et droit de (sur) vivre ? Faut-il être en périphérie pour avoir des trottoirs ? Rassurons-nous : le but est simple. Fermer les vitrines et faire du centre-ville un espace de promenade en y réintroduisant le loup. Pour le reste, on imagine de grands tapis roulants qui nous emmèneront en périphérie pendant des liseuses reliées à des algorithmes nous égraineront dans l'oreille, des romans écrits par des machines... 

J - 8 avant fermeture : 1 boulangerie pour 2.700 habitants, 0 librairie pour 27.000 habitants
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raslebol 13/07/2018 10:31

Un espace de promenade en y réintroduisant le loup, il est vrai que cela fonctionnerait à merveille dans cette commune, vu le nombre de moutons dans cette ville qui suivent encore leur berger solitaire,le loup ne risque pas de mourir de faim, bien au contraire !

Pierrot 13/07/2018 10:29

Les maisons de la presse sont des commerces , et faute de clients c'est la disparition qu les attend, croyez vous que se sont les quelques personnes qui les soutiennent aujourd’hui qui vont faire vivre ces commerces ? quand aux références disponibles on est à des années lumières d'Amazon pour n'en citer qu'un.
C'est la même chose pour les cafés qui disparaissent ! , la société à évoluée et les modes de vie ont changés, l'ouvrier rentre chez lui se mettre devant sa télévision ou son ordinateur, regardez vos images d'archives sur les usines ! .....à ces époques l'ouvrier n'avait rien à par le bistrot du coin !! on ne mobilise plus l'ouvrier ou le citoyen par des réunions dans les cafès, mais sur internet , par tweeter ...
La société évolue ainsi que ses modes de consommation, alors sans maison de la presse à Vierzon on achètera différemment ses livres ou publications mais vous pourrez toujours le faire alors que personne ne c'est mobilisé pour la fermeture de la seule armurerie de la ville ....d'ailleurs combien de temps le stand de tir survivra-t-il à Vierzon face à des réclamations de "riverains" dont on se demande bien qui à pu les autoriser à construire dans le périmètre immédiat du stand ? mais si face aux restrictions d'usage du stand vous conviendrez que si les tireurs peuvent se déplacer au stand de tir de chateauroux, les amateurs de beaux livres ne verront pas de difficultés eux à se rendre à Bourges ?

Archives

Articles récents