Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La députée réagit à la fermeture de la Maison de la presse

Publié par vierzonitude sur 14 Juillet 2018, 15:37pm

La députée réagit à la fermeture de la Maison de la presse

Nadia Essayan, la députée de la deuxième circonscription du Cher réagit à la fermeture de la Maison de la presse de Vierzon.

"Je ne cache pas le pincement au cœur à l’annonce de cette énième fermeture d’un commerce vierzonnais, qui plus est une librairie indépendante. Pour celles et ceux qui comme moi ont connu le centre-ville des années 80, la tristesse et le découragement peuvent nous gagner.
 

Mais ces sentiments-là ne sont pas bâtisseurs d’avenir.


Pour nos centres-villes en mal de vivre, je préfère tourner mon regard vers les signes de la renaissance qui a déjà commencé. Je préfère croire à l’avenir et penser que, même s’il y a besoin de temps et de volonté, des germes annonciateurs sont déjà visibles.


Le premier signe a été insufflé par les cris d’alarme au niveau local mais aussi national. Le cœur battant de nos villes moyennes est malade et la classe politique est unanime : le devenir de notre vivre-ensemble dépend de la façon dont nous habitons les rues et places de rencontre et d’animation de nos communes. Les forces commerciales, politiques et citoyennes se liguent ensemble pour chercher des solutions et échanger des bonnes pratiques. De telles alliances sont à saluer et à valoriser parce qu’elles parlent d’un monde nouveau où l’on coopère ensemble pour le bien commun.


Autre bonne nouvelle, le programme gouvernemental Action Coeur de Ville - dont bénéficie Vierzon - avec des subventions importantes à la clé pour réaliser des programmes « sur mesure », grande nouveauté de ces dispositifs nationaux. L’État assouplit ses exigences pour mieux accompagner les projets locaux, une révolution dans le jacobinisme ambiant !
Lentement mais sûrement aussi, chacun d’entre nous prend conscience de sa responsabilité de consommateur. Acheter moins mais acheter mieux, préserver la relation de proximité entre le vendeur et le client, continuer de bénéficier en direct d’une expertise, privilégier les productions les plus proches, ou à tout le moins, diversifier nos achats pour continuer de faire vivre nos commerces de centre-ville.

La mobilisation citoyenne pour le maintien de la Maison de la Presse à Vierzon en est une belle illustration et restera dans nos esprits un exemple à suivre.

Je ne doute pas que cela se fera, pas d’un claquement de doigts, il faudra du temps, mais nos centres-villes se repeupleront. Dans la peine de la fermeture de La Maison de La Presse, il nous reste quelques raisons d’espérer que tout n’est pas fini. Et pour construire les réussites de demain, nous avons besoin de nous appuyer sur les échecs d’aujourd’hui."

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raslebol 15/07/2018 11:53

Vive le grand ménage en France , et ce coup là , il faudra bien regarder à deux fois les ingrédients polluants qui y figures, avant d'en étaler partout ,autour de nous!

SIMON 15/07/2018 08:35

Notre députée continue à creuser son sillon avec aveuglement. Elle exhibe le vide de sa pensée et de son action à travers des bavardages parfaitement inutiles . Elle n’est malheureusement pas le seul exemple de la faillite du système Macron ;la France qui paye en a assez de toutes ses duperies politiques portées a leur paroxysme .L’économie du pays a bel et bien décroché depuis un an à Vierzon comme dans tout le pays malgré des réformes en rafale dénuées du moindre effet . Mieux vaut faire l’autruche, notre députée ne sait faire que ça tout en exhibant son beau plumage.

Carabistouille 14/07/2018 21:57

Et ragnagna et ragnagna et ragnagna. Mais où sont les actes ? Cela ressemble au Vierzon à Sansu de 2030. Que du creux en permanence. Avec tout ce vent je suis étonné qu'il n'y ait pas plus d’éoliennes implantées à Vierzon. Le texte ci-dessus n’est rien d’autre que de la com bavarde, un refuge dans un univers de mots. A recruter hâtivement des députés en CCD, voici à quoi on arrive : à des actions dérisoires. « Paroles, paroles », comme le chantait Dalida. Mais il est vrai que tout ce petit monde politique a des préoccupations mille fois plus importantes que notre petiote vie quotidienne : la construction de la piscine à Brégançon pour les vacances de Monsieur le Président et l’achat pour un demi-million de vaisselle de Sèvres pour les repas du couple présidentiel. Pendant ce temps-là, mes chers compatriotes, faites des efforts ! Tout ce petit monde vous le demande très solennellement.

Archives

Articles récents