Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


La librairie-presse du Mouton, dernier spécimen d'une espèce presque éteinte

Publié par vierzonitude sur 2 Novembre 2018, 09:58am

La librairie-presse du Mouton, dernier spécimen d'une espèce presque éteinte

C'est la dernière échoppe du genre, après la fermeture de la maison de la presse de la rue Voltaire. Thierry Mongeot tient sa boutique, la librairie-papeterie-presse-jeux du Mouton, depuis vingt-deux ans. Une espèce en voie d'extinction à Vierzon. Son rayon bouquins se résume, depuis la fermeture de la librairie de Jean Catinaud, à quelques ouvrages de la Bouinotte, des éditions JSP et de quelques autres petites maisons qui y déposent ouvrages et almanachs. 

On y trouve aussi un coin papeterie en dépannage, les jeux, et bien sûr, la presse. Il est toujours là, Thierry, debout sur son bateau, à ouvrir son rideau, allumer la lumière, et assurer, dans ce coin du nord de la ville, une présence commerçante qui s'est rétrécie depuis le dimanche 28 octobre avec la fermeture définitive de la Farandole des pains, la boulangerie du quartier.

La boutique de Thierry Mongeot possède cette chaleur des petites surfaces où l'on peut papoter, se faire photocopier un document, parler du temps qu'il fait et de ce lui qu'il fera. Il faudrait presque y mettre un petit coin café... Mais la surface oblige à faire des choix.

C'est le seul commerce vierzonnais où la presse n'est pas associée au tabac, désormais, un vrai rayon presse qui tient tête aux deux mastodontes qui peuplent son périmètre : le méga rayon-presse et livres d'Hyper U et de Leclerc. A cela s'ajoutera le rayon presse que reprend, en ville, le centre culturel Leclerc. On a l'impression en franchissant sa porte vitrée de faire un acte de résistance. La presse n'a pas le même goût chez Thierry Mongeot, disons qu'elle est servie différemment c'est toute la différence. Alors, faites-le vivre du mieux que vous pouvez. C'est la petite lumière qui reste allumée quand toutes les autres se sont éteintes.

La boutique est ouverte de 8 heures à 12h30 ce jeudi 1er novembre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simon Rodier 02/11/2018 17:22

Et le Berry Républicain bien sûr.

Simon Rodier 02/11/2018 17:21

Il faut soutenir la presse ecrite.Lisez le Monde diplomatique,Le Marin,Challenge,Le Point,L'humanité,Manière de voir,Midi olympiqueet l'auvergnat de Paris.........

M 01/11/2018 08:15

Toujours très aimable, j'adore m'y arrêter .

Archives

Articles récents