Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


T'as voulu voir Vierzon, t'as vu une hausse d'impôt

Publié par vierzonitude sur 12 Octobre 2018, 09:16am

T'as voulu voir Vierzon, t'as vu une hausse d'impôt

Si certains ignoraient encore où se situait Vierzon sur une carte de France, ils n'ont qu'à lire l'édition du 12 octobre du quotidien Aujourd'hui en France pour le savoir. Vierzon figure en effet parmi les 55 villes de plus de 10.000 habitants à avoir augmenté ses taxes locales, profitant de l'annonce du gouvernement de baisser cette année la taxe d'habitation de 30%. En gros, si le gouvernement n'avait pas choisi cette option, Vierzon ne se serait pas engouffré dans la brèche de l'augmentation.

On s'attend aux discours convenus : "l'Etat versait ses dotations, on ne serait pas obligé d'augmenter les impôts"; "l'Etat n'a qu'à donner plus de moyens aux communes", etc. C'est un fait. Sauf que les dotations d'Etat, à Vierzon, n'ont pas baissé. Au contraire, elles ont augmenté

contrairement à ce que l'on veut nous faire croire. On sait que les finances de la ville de Vierzon, comme d'autres d'ailleurs, ne sont pas extensibles, qu'il manque de moyens financiers. Quoique. La ville de Vierzon n'a jamais été autant aidée avec des dispositifs d'Etat que ce soit pour le commerce à travers Coeur de ville ou l'urbanisme à travers le plan de rénovation urbaine. Après, c'est une question de choix politique, une question de choix dans les investissements. Et c'est une responsabilité qui incombe, là, non pas au national mais au local.

La pression fiscale, à Vierzon, on le sait, est forte depuis toujours. Remarquez, il n'y a que ceux qui ont les moyens qui paient des impôts, on connaît le raisonnement. C'est aussi la raison pour laquelle Méreau, par exemple, est plus attractif que Vierzon. Alors, on attend les réactions, "oui mais une dizaine ou plusieurs dizaines d'euros en plus, ce n'est pas douloureux." Non, mais ajoutés à la hausse du foncier...  Pourquoi des impôts qui augmentent de dix, vingt, trente euros auraient moins d'incidences que des APL qui baisseraient de cinq euros ? On entend d'ici les cris indignés ! Pourtant, à Vierzon, on en a entendu des réactions à ce propos. Et bizarrement, les mêmes qui s'offusquaient d'une baisse des APL ne s'offusqueraient pas d'une hausse des impôts vierzonnais ? Parce que ce ne serait pas la même échelle ? 

Gageons que la hausse des impôts n'induisent pas des choix hasardeux. On a vu, à Vierzon, une volonté féroce de mobiliser des fonds pour construire un bowling à 3,5 millions d'euros, d'acheter et de réhabiliter le bâtiment de l'ancienne Poste pour plus de 1,2 millions, on a même vu une société d'économie mixte emprunter 750.000 euros pour construire un bâtiment à Véolia... Tout est une question de choix politique. Pendant ce temps-là, le trottoir en centre-ville pleure d'être autant abandonné...

Regardons l'évolution de la dotation globale de fonctionnant, la DGF, détaillée dans la presse locale, on s'aperçoit que c'est sous le mandat de François Hollande que la ville de Vierzon a le plus perdu. Il faut dire aussi que le député de l'époque n'était pas vraiment en phase avec le gouvernement, mais loin de nous l'idée d'y trouver un lien.

On s'aperçoit, en effet, qu'en 2014 et 2017, la ville de Vierzon a perdu presqu'un million et de mi. C'est beaucoup. Mais depuis 2017, par rapport à 2018, la ville de Vierzon, a gagné 71.948 euros. Mince, de quoi va-t-elle se plaindre alors ? D'ailleurs, explique la presse locale,  "À l'inverse, Vierzon est la commune qui en gagne le plus, avec + 71.948 euros, devant Méreau (69.221), Lignières (+37.643), Clémont (+30.784) et Pigny (+30.321)." Oui, mais la taille de Vierzon et celle de Méreau n'est pas tout à fait la même... Mais l'augmentation de 2018 n'efface pas la perte entre 2014 et 2017, d'environ 1,4 million d'euros. Ouf, la ville de Vierzon a trouvé de quoi se plaindre !

La presse rappelle que "L'État verse six dotations aux communes : la dotation forfaitaire, la dotation de solidarité urbaine (perçue seulement par Bourges, Saint-Amand-Montrond et Vierzon), la dotation de solidarité rurale (DSR) bourg-centre, la DSR péréquation, la DSR cible, et la dotation nationale de péréquation. Ces sommes sont versées selon des critères tels que la population, la superficie, le potentiel financier par habitant, la part de logements sociaux, le revenu moyen, etc."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents