Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vierzonitude

Le blog que personne ne lit... mais dont tout le monde parle


C'est curieux, on peine à se réjouir de cette nouvelle enseigne

Publié par vierzonitude sur 7 Novembre 2018, 12:23pm

C'est curieux, on peine à se réjouir de cette nouvelle enseigne

Hier soir, dans la nuit vierzonnaise, j'ai vu briller cette nouvelle enseigne, en haut de l'avenue de la République. Cette enseigne reconnaissable de loin pour les accrocs au papier imprimé qui veulent leur poids de nouvelles et de magazines sur papier glacé. Le genre d'enseigne qu'on voit briller dans les nuits urbaines ou les nuits de villages ruraux, ces enseignes qui sont allumées le matin aussi et qui attirent l'oeil, parce que là où il y a un canard à acheter, en général, il y a un petit café à boire sur un comptoir. Et le mariage des deux reste un bonheur simple qui vaut moins cher qu'un plein d'essence.

Il y aurait eu de quoi se réjouir, en voyant cette enseigne, briller dans la nuit. IL n'y a jamais assez d'endroits où l'on vend la presse même si les lecteurs sont de moins en moins nombreux à l'acheter considérant que l'information doit être gratuite puisqu'elle est sur le Net. Alors à quoi bon acheter un journal puisqu'on trouve tout pour pas un rond sur internet. C'est comme ça que des journaux ferment, et que des maisons de la presse se cassent la gueule. 

Donc, j'aurai pu me réjouir de trouver là un nouveau point de vente, dans la nuit vierzonnaise. Mais non en fait. Parce que cet appendice lumineux n'est pas au bon endroit. Il orne une enseigne de la grande distribution. Et la presse dans la grande distribution, c'est comme les livres, ça reste la grande distribution, un mastodonte. D'ailleurs, la presse locale a récemment fait le tour ds libraires indépendants pour savoir quels livres ils souhaiteraient voir dans les prestigieux prix littéraires. Il y avait des libraires de Bourgs et de Saint-Amand, aucun de Vierzon car il n'y en a plus.

D'ailleurs, ça y est, la page est tournée, la pilule digérée. Il est acquis qu'il n'y aurait plus de mason de la presse à Vierzon puisque la grande distribution en phagocyte le commerce. Vierzon n'a pas les moyens de faire vivre un libraire indépendant et un marchand de journaux. Il faut s'y faire. Certains ont d'autres chats à fouetter que de tenter ce genre d'entreprise. Alors, l'enseigne qui brille aurait pu me réjouir. Mais non. Car si elle est là, c'est qu'une autre s'est éteinte. Et on aura beau tourner le truc dans tous les sens, celle-ci ne remplacera jamais l'autre, dans sa philosophie, son concept. Mais dans une ville comme Vierzon, le paradoxe est à tous les coins de rue.

On rouvre des commerces rue Joffre après avoir vidé cette rue de ces commerces, on ouvre des commerces avec la manne de l'Etat, ça évite de faire des efforts soi-même. On achète des murs de restaurant, on construit des sièges sociaux à des entreprises du CAC 40, on paye des climatisations réversibles aux uns, des cabinets aux autres. Et personne n'est capable de donner une chance, dans une ville de 27.000 habitants, à une librairie indépendante. Curieusement, Saint-Amand-Montrond, moins de dix mille habitants y arrive. Faudrait peut-être songer à changer le nom de Vierzon en fait...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emma peel 09/11/2018 01:50

Prenez une tisane, ça va plus...
Notre ami jean a fermé en juillet et j’etais triste mais la vie continue. Moi je suis contente de pouvoir acheter de nouveau mes mensuels et en même temps voir une équipe sympathique. Mes enfants et moi même aimons chercher des films et des livres... la vie continue. Faites vivre le centre ville aussi au lieu d’ être aigri.

Jean Baptiste 08/11/2018 19:06

On attend avec curiosité et délectation de voir la "beurionitude" quémander un accès au Leclerc pour une séance de promotion.

vierzonitude 08/11/2018 19:29

Si cela avait du se faire, ce serait déjà fait...

Simon Rodier 07/11/2018 22:46

Une lueur d'espoir dans un océan l'obscurantisme."pour le Monde diplomatique la diffusion totale du mensuel a été en moyenne de 161273 exemplaires en 2017,contre 156585 exemplaires en 2016,soit une progression de 3%.Ce résultat est d'autant plus satisfaisant que les ventes ont continué à subir l'impact des fermetures de kiosques,MAISONS DE LA PRESSE etc....."

Simon Rodier 07/11/2018 21:47

Et pour ceux qui s'intéresse à l'économie de la mer dans ses grands larges,je recommande Le Marin.

Simon Rodier 07/11/2018 19:32

Très bonne idée cher J.Et bonne suggestion.Ppurquoi pas des abonnements à l'humanité,journal des oubliés du 20h fondé par Jean Jaurès et qui dans un monde idéal n'existerait probablement pas.Mais les sportifs auraient pu être abonnés au midi Olympique,à France football ou l'équipe.Les passionnés de voyages et de diplomatie se seraient abonnés au Monde diplomatique,au Courrier international,à Herodote ou Témoignage Chretien.Les ferus de dessins auraient lu Charlie Hebdo.Et les passionnés d'economie se seraient abonnés aux echos,au Figaro ou à la Tribune.Sans oublier bien sûr la pqr avec Notre Berry Républicain et feue la Nouvelle République du Cher.Mes parents et Grands parents m'ont donné le goût de la presse papier qu'on laisse trainer dans un bus ou métro pour en faire profiter son prochain. Qu'ils en soient remerciés.Et je souhaite la même chance à tous les jeunes de 8 à 25 ans.

J 07/11/2018 22:41

Je partage votre plaisir de lire très certainement, et la presse en particulier, toutes opinions confondues, mais donner la possibilité à une équipe militante et engagée de recruter dès le plus jeune âge en fournissant des magazines politiques me parait dangereux. Les livres offrent un plus grande diversité et souvent une grande qualité littéraire. De plus, il font travailler l'imaginaire .. Il faudrait créer un commerce de livres peu onéreux à Vz...

J 07/11/2018 16:38

Cette enseigne avait plus de sens sur la Maison de la Presse de Jean Catinaud...On pensera à lui en allant chercher notre journal !

Simon Rodier 09/11/2018 08:41

Oui quand des licencies d'un club de rugby promeuvent la lecture du midol ils militent!Et iu est le problème?Je suis cheminot.La Vie du Rail est en train de mourir car aucun operateur ferroviaire n'encourage ses salariés à s'y abonner.Bon pour faire plaisir encourageons la lecture de tous les titres de presse et plaçons l'humanité en liquidation judiciaire.

Simon Rodier 07/11/2018 14:14

Il faut soutenir la presse ecrite et les commerces de proximité.Pourquoi les ecoles primaires,les colleges et les lycees n'offriraient ils pas un abonnement à un titre de presse à chaque élève?Lire un journal ça vaut la lecture d'un roman.

J 07/11/2018 16:35

C'est une idée intéressante qui arrive trop tard pour la MDP de Jean, mais je pense qu'un bon livre vaut tous les magazines.. ;-)
A Vz, on aurait abonné tous les enfants à l'huma !!! Horreur !

Archives

Articles récents